Fermer
Navigateurs Web

Google supprime progressivement la prise en charge des Chrome Apps au profit des PWA

Google supprime progressivement la prise en charge des Chrome Apps au profit des PWA

Google est une entreprise qui n’hésite pas à abandonner des produits, que les gens en soient devenus dépendants ou non. Parfois, comme dans le cas de Google+, l’impact peut ne pas avoir été aussi grave. D’autres fois, cela rend dingues les utilisateurs, comme avec Google Reader à l’époque. Les Chrome Apps se situent quelque part entre les deux, mais, comme toujours, la décision de Google est unilatérale, peu importe ce que vous en pensez.

Lorsque Google a lancé ses Chrome Apps en 2013, l’idée était de permettre aux développeurs Web de créer des applications qui fonctionnent davantage comme des applications de bureau natives grâce, entre autres, à de puissantes API et à la possibilité de les exécuter même si vous êtes hors ligne.

Mais, les navigateurs Web et les standards du Web ont fait beaucoup de chemin depuis lors, et Google affirme que les Chrome Apps ne sont plus nécessaires. L’entreprise va donc progressivement supprimer le support au cours des deux prochaines années.

Il s’agit en fait de la suite d’une décision prise par l’entreprise en 2016. À l’époque, Google avait annoncé qu’il mettrait fin au support des applications Chrome sous Windows, Mac et Linux en les retirant d’abord du Chrome Web Store et que, dans le courant de l’année 2018, les applications déjà installées ne fonctionneraient plus.

Un sursis de 2 ans sur Chrome OS

Il semble que la compagnie ait prolongé son délai, car aujourd’hui Google indique qu’elle mettra fin au support des applications Chrome sur Windows, Mac et Linux en juin 2020 (ou en décembre pour les entreprises ou les utilisateurs du programme Éducation qui choisissent de prolonger le support). Les utilisateurs de Chromebook auront un sursis d’un an ou deux. La prise en charge générale se termine en juin 2021, tandis que la prise en charge pour les entreprises se termine en juin 2022.

En outre, à partir de mars, Google n’acceptera plus les soumissions des Chrome Apps dans le Chrome Web Store, mais les développeurs d’applications existantes pourront continuer à fournir des mises à jour jusqu’en juin 2022. Les développeurs qui souhaitent passer d’une Chrome App à une PWA (Progressive Web App) ou à un autre type d’application Web moderne peuvent consulter la page d’aide de Google pour obtenir des conseils à ce sujet.

Google note que les extensions Chrome continueront d’être prises en charge sur toutes les plateformes à l’avenir, tout comme les thèmes.

Un autre temps

Les Chrome Apps sont à peu près la propre combinaison d’applications Web et d’applications mobiles de Google, utilisant des technologies Web telles que HTML, CSS et JavaScript pour créer une expérience qui semble native sur une plateforme. Cette stratégie était logique à l’époque où le paysage des applications Web ressemblait toujours au Far West. Cela était également parfaitement logique à la lumière de Chrome OS, qui avait besoin d’un écosystème d’applications Web natives.

Ces jours sont révolus depuis longtemps et les applications Web sont redevenues en vogue, en particulier celles appelées « Progressive Web Apps » ou PWA. En fait, Google est l’un de ceux qui font avancer cette plateforme en tant que nouvelle façon de créer des applications qui s’exécutent sur des navigateurs Web (ou au moins des moteurs de rendu Web) tout en ayant une expérience comparable aux applications natives. En d’autres termes, les PWA rendent les Chrome Apps redondantes.

Mots-clé : Chrome AppsGooglePWA
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.