Fermer
Smartwatches

PineTime, une smartwatch open source de Pine64 ?

PineTime, une smartwatch open source de Pine64 ?

Il y a eu des tentatives de fabrication et de vente de conviviaux appareils open source, des ordinateurs de bureau aux tablettes en passant, bien sûr, par les smartphones. Il y a même des enceintes connectées dans le mode de l’open source, et axées sur la protection de la vie privée.

Tout ce qui manque, c’est une montre connectée, qui n’est pas seulement composée d’un OS open source dans du matériel propriétaire. Pine64 est à la hauteur de ce défi, et a déjà créé une gamme de produits open source, et optimisés par l’architecture ARM. Bien qu’il soit rapporté que la smartwatch PineTime n’est qu’un projet parallèle, son intérêt pourrait le catapulter en un produit réel dans un avenir très proche.

En effet, il n’est pas difficile à concevoir que les montres connectées open source piquent l’intérêt des fans et des moddeurs open source. Plus que les smartphones, une smartwatch est plus difficile à modéliser et l’expérience utilisateur plus difficile à obtenir correctement. Le plus proche de ce rêve est AsteroidOS qui peut être installé sur une très vieille smartwatch propriétaire.

Les gens de Pine64 ont créé des plateformes et des produits qui tournent autour des puces ARM, en particulier celles de Allwinner. Son projet le plus récent et le plus ambitieux est le PinePhone, qui commencera à être livré à quelques développeurs sélectionnés plus tard ce mois-ci.

Dans un tweet de teasing, Pine64 a révélé l’idée d’un compagnon idéal pour le smartphone.

Une idée par encore définitive

Selon la page publiée sur son Wiki, nous en savons plus sur le matériel, le logiciel et le calendrier de publication — bien qu’il y ait une chance que certaines choses puissent changer avant que la PineTime soit prête à être publiée.

Tout d’abord, parlons de la chronologie :

  • Phase 1 : Pine64 prévoit de lancer un kit de développement PineTime en octobre.
  • Phase 2 : Les premières montres pourraient être livrées au cours du premier trimestre 2020. Mais selon le déroulement de la phase 1, cette date pourrait être reportée au deuxième trimestre 2020.
  • Disponibilité : Le PineTime sera offert pendant au moins 5 ans après son lancement.

À ce jour, Pine64 précise qu’elle espère prendre en charge « différents systèmes d’exploitation temps réel open source » tels que Zephyr, FreeRTOS, Mbed, ou NuttX.

Et quoi sous le châssis ?

En ce qui concerne le matériel, l’entreprise est encore en train de finaliser quelques spécifications clés, mais la conception du boîtier est basée sur des produits existants, ce qui permet d’expliquer le bas prix. Le châssis de la montre mesure 37,5 x 40 x 11 mm, et pèse 38 g. Il comporte un boîtier en alliage de zinc et en plastique avec des broches de charge à l’arrière.

En ce qui concerne les spécifications, nous devrions retrouver un écran IPS capacitif de 1,3 pouce d’une résolution 240 x 240 pixels, un SoC Nordic Semiconductor nRF52832 ou nRF52840, un CPU ARM cadencé à 64 MHz — le Cortex-M4F, 512 Ko de mémoire flash, 64 Ko DRAM + 8 Mo flash (éventuellement 16 Mo pour le produit final), du Bluetooth 5 LE, divers capteurs — accéléromètre, capteur de fréquence cardiaque, et une batterie d’une capacité de 170-180 mAh.

Enfin, la montre coûtera environ 23 dollars, tandis que les bracelets de 20 mm seront vendus à partir de 2 dollars et plus.

Mots-clé : Pine64PineTime
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.