Fermer
Microsoft

Les sous-traitants de Microsoft écoutent les appels Skype et des commandes de Cortana

Les sous-traitants de Microsoft écoutent les appels Skype et des commandes de Cortana

Amazon, Google et Apple ont récemment fait l’objet de critiques en raison de la façon dont ils ont transmis des clips audio à des humains récoltant ainsi des informations extrêmement confidentielles sur les utilisateurs. Les trois entreprises ont fait des commentaires et ont mis leurs programmes en suspens afin d’éviter d’éventuelles poursuites judiciaires et d’autres réactions défavorables.

Il s’avère que ce ne sont pas uniquement les assistants connectés à commande vocale qui sont impliqués dans cette pratique commerciale. Même les appels sur Skype, longtemps considérés comme étant cloisonnés, sont apparemment soumis au même traitement et certains sous-traitants de Microsoft ont eu connaissance de ces conversations, même les plus intimes. En effet, si vous pensiez que tous vos appels Skype et vos commandes Cortana étaient totalement privés, détrompez-vous.

Certains utilisateurs présument que certaines phrases, en raison de leur nature sensible, sont, par défaut, rendues privées et honorées comme telles. Certains d’entre eux acceptent peut-être une analyse des enregistrements pour améliorer leur service. Cependant, aucun d’entre eux ne pensait que les enregistrements sont réellement entendus par des humains. Mais, on aurait pu penser que cette écoute se faisait uniquement par des robots.

Malheureusement, ce n’est pas le cas, selon de multiples rapports, considérant que ces enceintes connectées peuvent mal entendre les mots déclencheurs, elles peuvent enregistrer par inadvertance des moments privés. Cependant, pire encore, c’est le cas de Skype, qui appartient maintenant à Microsoft, et qui est utilisé pour de nombreux types d’appels vocaux et vidéo, qu’ils soient professionnels ou personnels. Dans les deux cas, si vous pensiez à un total respect de votre vie privée, mais Microsoft a pu violer ce principe de base sans vous le dire.

Un réel flou

Un entrepreneur a rapporté à Motherboard qu’il est capable d’écouter des extraits de ces appels allant de 5 à 10 secondes. C’est même vrai pour les commandes vocales Cortana. Bien que Skype présente aux utilisateurs une clause de non-responsabilité concernant l’amélioration de son service Translator par l’analyse d’échantillons audio, il ne dit rien sur des écouteurs effectués par des humains.

Mais ce qui est encore plus inquiétant, c’est le laxisme de Microsoft en matière de sécurité lorsqu’il s’agit de savoir ce à quoi les entrepreneurs peuvent avoir accès ou, dans ce cas, ce qu’ils peuvent divulguer. Tout comme Google et Amazon, la réponse de Microsoft est une traditionnelle déclaration de relations publiques sur la façon dont elle respecte la vie privée des utilisateurs et fait tout dans les règles. Bien sûr, jusqu’à nouvel ordre ! Dans cette déclaration, la société de technologie a expliqué pourquoi elle collectait ces enregistrements, affirmant qu’elle faisait preuve de transparence à propos de cette pratique et affirmait qu’elle « obtenait la permission des clients avant de collecter et d’utiliser leurs données vocales ».

Mots-clé : CortanaSkype
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.