Fermer
Jeux

Google ne prévoit pas de test bêta pour son service de jeu Stadia

Google ne prévoit pas de test bêta pour son service de jeu Stadia

Le lancement de Google Stadia en novembre approche à grands pas et vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire pour disposer d’un accès au service de jeu en ligne. Mais, vous ne pourrez pas vous inscrire à une version bêta de Google Stadia, car il n’y en aura pas.

S’adressant à GamesRadar+, le vice-président de Google et responsable de la plateforme Stadia, Phil Harrison, a exclu la possibilité de lancer une version bêta du service, au-delà des tests du Project Stream déjà effectués.

« Nous n’allons pas faire un autre test au Royaume-Uni ou en Europe », a déclaré Harrison. « Si nous avions eu le temps, nous l’aurions probablement fait, mais ce n’est pas nécessaire ».

En d’autres termes, vous ne pourrez pas essayer avant d’acheter. Vous devrez simplement avoir confiance en Stadia, et en votre connexion Internet ainsi que votre matériel lorsque vous payerez. Il y aura une petite période gratuite à exploiter après l’achat initial du contrôleur et de Chromecast.

De plus amples informations

La révélation de GamesRadar+ intervient après une série d’interviews que Harrison réalise avec la presse spécialisée. Nous avons également appris que les jeux sur Stadia auraient probablement le même coût que sur une console.

Pour un abonnement mensuel de 10 euros, vous pourrez accéder à une sélection de jeux dans le cadre de votre abonnement, mais également en 4K – mais certains titres de premier rang vont vous coûter plus cher. La version gratuite, avec des résolutions inférieures, sera lancée l’année prochaine.

Pour le moment, le seul moyen d’espérer avoir Google Stadia dès le premier jour est de précommander l’offre « Édition Fondateur » au prix de 129 euros directement auprès de Google.

Mots-clé : GoogleStadia
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.