Fermer
Jeux

Google Stadia arrive en novembre pour 130 € : tout ce que vous devez savoir

Google Stadia arrive en novembre pour 130 € : tout ce que vous devez savoir

Hier soir, Google a révélé les détails clés qui ont été manifestement absents de son annonce en mars pour son service de streaming de jeu Stadia. Aux jeux que nous allons être en mesure de jouer, le prix que nous allons devoir payer et quand nous pourrons commencer avec ce nouveau service qui transmet des jeux de console et de PC haut de gamme à n’importe quel navigateur Web Chrome, Chromecast Ultra ou smartphone Pixel 3 issu des nouveaux serveurs de Google, tout a été officialisé hier soir.

La version courte : Google Stadia sera lancé en novembre dans 14 pays, dont la France, avec au moins 31 jeux proposés par 21 éditeurs différents, pour un prix initial de la « Founder’s Edition » de 130 euros pour un kit de démarrage avec 3 mois de service premium offert, et 9,99 € par mois par la suite. Ensuite, il y a un plan gratuit séparé à venir en 2020.

Alors que les précommandes pour la « Founder’s Edition » sont maintenant ouvertes, je vais tenter de vous expliquer tout ce que vous devez savoir.

Stadia, pas forcément le « Netflix du jeu »

Bien que vous ayez probablement entendu des prédictions selon lesquelles Google Stadia serait le « Netflix des jeux », il s’avère que l’analogie n’est pas totale. Tandis que Google a éventuellement l’intention de créer un catalogue de jeux gratuits pour justifier la somme de 10 euros par mois, Stadia n’est pas réellement un service d’abonnement.

L’abonnement ne comprend qu’un seul jeu pour le moment, Destiny 2. En outre, Google indique que vous devriez vous attendre à acheter et non à louer des jeux sur le cloud aux mêmes prix de vente que sur d’autres plateformes telles que le PlayStation Network, le Xbox Live et Steam.

Alors vous vous demandez probablement quels jeux et studios de jeux vont fonctionner sur la plateforme Stadia ? Voici la liste :

 

  • Bandai Namco — Dragon Ball Xenoverse 2
  • BethesdaDOOM Eternal, DOOM 2016, Rage 2, The Elder Scrolls Online, Wolfenstein: Youngblood
  • BungieDestiny 2
  • Capcom—TBD
  • CoatsinkGet Packed (exclusivité Stadia)
  • CodemastersGRID
  • Deep SilverMetro Exodus
  • Drool—Thumper
  • Electronic Arts—TBD
  • Giants SoftwareFarming Simulator 19
  • Larian StudiosBaldur’s Gate 3
  • nWay Games—Power Rangers: Battle for the Grid
  • Rockstar Games—TBD
  • SegaFootball Manager
  • SNK— Samurai Shodown
  • Square EnixFinal Fantasy XV, Tomb Raider Definitive Edition, Rise of the Tomb Raider, Shadow of the Tomb Raider
  • 2K Games—NBA 2K, Borderlands 3
  • Tequila WorksGylt (exclusivité Stadia)
  • Warner Bros. —Mortal Kombat 11
  • THQ— Darksiders Genesis
  • Ubisoft — Assassin’s Creed Odyssey, Just Dance, Tom Clancy’s Ghost Recon Breakpoint, Tom Clancy’s The Division 2, Trials Rising, The Crew 2

Google précise que ce n’est pas la liste complète des jeux, et d’autres jeux seront annoncés la semaine prochaine lors de l’E3 et à l’approche du lancement de novembre. Pourtant, cela semble déjà très excitant, d’autant plus lors que l’on voit les éditeurs qui sont intéressés par la plateforme. Et, Google n’a pas encore parlé de ses propres titres exclusifs développés en interne. Néanmoins, la qualité et la fiabilité du service de Google n’ont pas encore fait ses preuves.

C’est probablement la raison pour laquelle Google s’adresse aux utilisateurs qui souhaitent rapidement mettre la main sur la « Founder’s Edition de Stadia » avant d’aller plus loin. Pour moins que le prix d’une nouvelle PS4 ou Xbox One, la société a assemblé sa propre console : un Chromecast Ultra à brancher sur votre TV, et une version en édition limitée bleu foncé du contrôleur étonnamment cool de Stadia.

« Founder’s Edition » l’offre haut de gamme

Étant donné que chacun de ces appareils coûtera 70 euros chacun, vous ne serez pas perdant. Et, vous avez également la possibilité de choisir un nom d’utilisateur de Stadia avant tout le monde. Vous bénéficierez également du niveau de service Stadia Pro pendant trois mois pour vous et un ami qui, comme vous, pourrez également jouer sur un smartphone Pixel 3 ou Pixel 3A (Google indique qu’elle espère étendre son activité à d’autres smartphones « au fil du temps ») ou dans le navigateur Web Chrome avec la manette de votre choix.

Stadia Pro vous offre une diffusion en 4K à 60 images par seconde avec un mode HDR et son surround 5.1 en supposant que vous disposez de la bande passante requise de 35 Mbit/s, ainsi que d’un accès au catalogue gratuit de Stadia et à des réductions exclusives sur les jeux.

Le lancement gratuit en 2020 est limité à une résolution 1080p à 60 fps avec un son stéréo, et nécessite une bande passante de 10 Mbit/s pour la lecture en 720p. Autrement dit, vous n’avez pas besoin de débourser les 130 € ou 10 € par mois si vous êtes prêt à attendre jusqu’en 2020, et que vous n’avez pas nécessairement besoin d’acheter le matériel.

Une connexion fiable indispensable

Bien que l’idée soit de pouvoir jouer partout, notez qu’une connexion cellulaire ne sera pas suffisante, et qu’il faudra uniquement compter sur du Wi-Fi et un câble Ethernet. « Vous ne devriez pas vous attendre à ce que votre connexion cellulaire existante soit suffisante », déclare Doronichev, ajoutant que la société est optimiste quant au potentiel de la 5G pour changer cela.

On ne sait pas encore si Stadia est bon. Espérons que nous allons le découvrir rapidement. Mais quoi qu’il en soit, il semble que la guerre des jeux dans le cloud soit presque terminée.

Mots-clé : GoogleGoogle StadiaStadia
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.