Fermer
Tablettes

iFixit démonte le nouvel iPad Air, et les mauvaises nouvelles s’enchaînent

iFixit démonte le nouvel iPad Air, et les mauvaises nouvelles s'enchaînent

Un jour après avoir désossé l’iPad mini de 5e génération, iFixit est de retour et fait de même avec le nouvel iPad Air. Annoncés tous les deux il y a quelques semaines, ces nouveaux iPad sont les bienvenus, car ils permettent de mettre à niveau des versions datées des tablettes. Nous savons déjà que démonter l’iPad mini 5 est complexe, voire impossible, sans l’endommager, alors peut-être qu’Apple a mieux fait les choses avec son nouvel iPad Air ?

Eh bien, non ! En fait, la troisième génération d’iPad Air se reflète dans les difficultés rencontrées par iFixit pour désosser le dernier iPad mini. Les problèmes commencent tout de suite, car le retrait de l’écran de l’appareil nécessite de la chaleur, une aspiration et la découpe de l’adhésif qui le retient. C’est la même chose que sur de nombreux appareils modernes, alors bien que ce ne soit pas pratique, ce n’est pas si surprenant.

Une fois l’écran retiré, il est également difficile de retirer la batterie de 30,8 Wh, car le connecteur est fixé sous la carte logique. À ce stade, le démontage révèle quelques puces qui ont été vues pour la dernière fois dans l’iPad Pro de 10,5 pouces, en particulier la puce Intersil 24882B et la Parade Technologies DP825. La carte logique est également placée au centre, comme c’est le cas sur certains modèles d’iPad Pro.

Une fois que la carte logique est libérée de son boîtier, nous avons un aperçu du matériel qui s’y trouve, y compris la vedette de la tablette, la puce A12 Bionic d’Apple. Celle-ci est couplée avec 3 Go de RAM LPDDR4X de SK Hynix LPDDR4X, 64 Go de mémoire flash Toshiba NAND, un module Bluetooth/WiFi USI 39S00551, et une paire de contrôleurs à écran tactile Broadcom BCM15900B0.

Encore un 2 sur 10

Malheureusement, ces similitudes avec l’iPad Pro de 10,5 pouces ne se limitent pas au matériel, elles s’appliquent également à la réparabilité. Le nouvel iPad Air obtient un décevant score de 2 sur 10 sur l’échelle de réparabilité. iFixit note que de nombreux composants sont modulaires et peuvent être remplacés sans perturber le reste du matériel, ce qui est formidable. Néanmoins, le port Lightning de l’appareil — qui sera probablement l’une des premières choses à réparer — est soudé à la carte logique.

De plus, le nouvel iPad Air ne manque pas de colle, ce qui rend la réparation plus difficile. Bon courage si vous voulez le démonter !

Mots-clé : AppleiFixitiPad AiriPad Air 3
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.