Fermer
Tests

Prise en main du HTC Vive Focus : meilleurs écrans pour la VR autonome

HTC_Vive_Focus_19

Maintenant disponible en Chine, et peut-être sur le point de sortir sur d’autres marchés, HTC a présenté en avant-première son nouveau casque autonome Vive Focus au MWC 2018. La société affirme que le Vive Focus est positionné comme l’option premium parmi la vague entrante de casques autonomes. Bien sûr, les fonctionnalités premium ne sont jamais dissociées du prix.

Le Vive Focus est un casque autonome, ce qui signifie qu’il a tout ce qu’il faut pour une expérience intégrée dans le monde de la réalité virtuelle, directement dans l’appareil. On retrouve donc la batterie, le processeur, la puce graphique et l’écran. Ainsi, vous évitez de devoir loger un smartphone dans le casque.

Propulsé par la puce Snapdragon 835 de Qualcomm, le Vive Focus est dans la même classe que le Lenovo Mirage Solo, mais possède quelques caractéristiques qui, selon HTC, en font l’option « premium ».

HTC Vive Focus: conception

HTC a conçu un casque qui utilise à la fois une sangle semi-rigide et une sangle rigide à l’arrière de la tête, dotée d’une bague de serrage. La répartition du poids sur le casque est très proche de votre visage, et les sangles excellent pour l’empêcher de se balancer. Ainsi votre torsion et votre rotation ne vous donnent pas l’impression d’avoir une brique suspendue à l’avant de votre visage.

En outre, il est assez facile de le mettre. J’ai été agréablement surpris par le confort du Vive Focus, au moins pour mon premier contact avec lui. Mais comme toujours, il faudra évidemment le porter plus longuement pour se faire un avis définitif sur son confort sur le long terme.

D’une part, le Vive Focus utilise exactement la même paire de lentilles et les meilleurs écrans de sa catégorie que le nouveau Vive Pro m’a-t-on dit au salon. Cela signifie qu’il va offrir une expérience visuelle identique à celle du Vive Pro en matière de puissance de résolution, de champ de vision et de performances d’affichage (bien que le Focus tourne à 75 Hz contre 90 Hz pour le Vive Pro).

Des écrans de grande qualité

Avec un écran OLED d’une résolution 1 600 × 1 440 pixels pour chaque objectif, le Vive Focus offre également un avantage pour rapport à l’écran LCD du Mirage Solo (1 280 × 1 440 par objectif). Et puisqu’il utilise une paire d’écrans au lieu d’un seul écran, il offre également un ajustement IPD, ce qui signifie que la paire de lentilles d’écran peut être choisie plus précisément pour un plus grand nombre d’utilisateurs.

Au-delà des écrans, le Focus inclut également un ventilateur pour le refroidissement actif (pour éviter la surchauffe) et des haut-parleurs intégrés qui sont cachés dans le bandeau.

Mais ces caractéristiques supplémentaires mettent le casque dans une fourchette de prix assez haute pour les utilisateurs occasionnels. En se basant sur le prix de départ chinois de l’appareil, le Vive Focus pourrait atteindre le seuil des 450 à 500 euros en France.

HTC Vive Focus: utilisation

J’ai passé du temps avec le casque sur le stand de HTC au MWC 2018, et j’ai trouvé que le suivi positionnel du casque (rendu possible par la paire de caméras à l’avant) était très réactif et que le suivi en rotation était parfait. En utilisant le casque pendant environ 10 minutes sur le plancher du salon, je n’ai pas vu l’image sauter une seule fois, ce qui est un très bon signe.

Certes, c’était un environnement très bien éclairé (ce qui est utile pour les caméras), mais il y avait aussi des gens qui grouillaient sur la zone d’exposition (ce qui est plus difficile pour le suivi à gérer).

Petite déception pour le contrôleur

Le contrôleur, qui n’a qu’un capteur rotatif 3DOF, était en revanche le point négatif de ce casque. Bien qu’ils utilisent la position des casques comme point d’origine du contrôleur pour obtenir une sorte de « 3DOF+ », on aurait apprécié qu’il aille plus loin que les tâches de bases.

Votre premier instinct est d’utiliser le contrôleur comme un contrôleur 6DOF (puisque le casque suit en 6DOF), mais vous réalisez rapidement qu’il ne peut pas répondre à cette demande. Pour des cas d’utilisation plus occasionnels, comme la sélection d’éléments dans les menus et la lecture de jeux moins actifs, le contrôleur est plus fiable.

HTC Vive Focus: performance

Étant donné que le casque utilise les mêmes lentilles et les mêmes écrans que le Vive Pro, il n’est pas étonnant que la performance visuelle soit presque identique. La résolution est un peu plus élevée que celle des autres casques de réalité virtuelle (dont la plupart utilisent un seul écran de 2 560 × 1 440 ou 1 280 × 1 440 par objectif), et une plus grande augmentation par rapport aux casques de réalité virtuelle de première génération. Le champ de vision est parfait pour vous immerger dans la réalité virtuelle.

Bien sûr, pour utiliser de telles capacités d’affichage, vous avez besoin d’une certaine puissance pour un rendu optimal. Pour des expériences bien optimisées, comme le menu « home » du casque, vous pouvez voir la différence que procure la haute résolution. Puisque le casque repose sur des composants du secteur du mobile pour le rendu, les graphiques ne peuvent tout simplement pas supporter ce qui est possible sur un casque connecté à un PC de jeu haut de gamme. Le seul jeu auquel j’ai eu la chance de jouer (un jeu de tir) n’exploite malheureusement pas tous les pixels de l’écran. Bien sûr, cela résumera à la compétence des développeurs à la fin. Mais, on peut espérer qu’il y a du contenu premium pour correspondre à ce que HTC vante comme un casque « premium » parmi les casques autonomes.

HTC Vive Focus: rapide verdict

Bien évidemment, il y a toujours la question du prix, et le marché cible pour un tel casque. Même avec le Mirage Solo de Lenovo, que la société a l’intention de vendre à « moins de 400 dollars », j’ai eu les mêmes interrogations. Avec le Vive Focus, le prix plus élevé pose évidemment davantage de questions. Est-ce que les joueurs occasionnels sont prêts à mettre une telle somme dans un casque ?

Personnellement, je pense qu’un tel produit est davantage pour les joueurs inconditionnels qui jouent sur une console de jeu ou un PC. Autrement dit, cela signifie qu’ils ont probablement déjà un casque VR dédié au PC ou à la console, qui offrent de meilleurs rendus.

En fin de compte, le marché décidera s’il y a de la place pour un casque VR autonome. Qu’en pensez-vous ?

Mots-clé : HTCMWC 2018Vive FocusVR
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
HTC U12 : il présentera un design en verre blanc mat

Maintenant que Samsung a monopolisé le temps de parole des constructeurs lors du MWC 2018, nous entendrons bientôt parler de ceux...

Fermer