Fermer
Apple

Apple annonce un autre campus, promet 20 000 nouveaux emplois aux US

Apple annonce un autre campus, promet 20 000 nouveaux emplois aux US

En milieu de semaine, Apple a annoncé son intention d’accélérer les investissements dans l’économie américaine, à hauteur de centaines de milliards de dollars au cours des cinq prochaines années. Cet investissement prendra plusieurs formes, allant de la croissance de sa propre entreprise à l’investissement dans des fournisseurs aux États-Unis, et même au paiement d’une facture fiscale massive en vue de rapatrier l’argent détenu à l’étranger. Au total, Apple affirme que sa contribution à l’économie américaine atteindra 350 milliards de dollars. Colossal !

Bien qu’Apple cherche à investir cet argent de diverses façons, le plus important sera peut-être d’ouvrir un nouveau campus pour étendre ses activités aux États-Unis. Nous ne savons pas quand ce campus ouvrira et où il sera — cette information viendra plus tard dans l’année — mais on peut légitimement penser à des investissements sur les campus existants. Apple précise qu’elle s’attend à dépenser 30 milliards de dollars en dépenses en capital et embaucher 20 000 personnes au cours des cinq prochaines années.

Au début, Apple dit que ce nouveau campus abritera ses opérations de support technique. Cela semble indiquer que le campus changera d’orientation ou s’étendra davantage après son ouverture, mais pour le moment, les détails sont assez vagues. Cependant, avec cet accent initial sur le support technique, cela devrait signifier qu’Apple peut le construire n’importe où aux États-Unis et ne se limite pas nécessairement à la construction à Cupertino. Peut-être verrons-nous Apple organiser une guerre d’enchères comme l’a fait Amazon pour l’emplacement de son nouveau siège ?

Une baisse d’impôt pour mettre la main sur Netflix ?

Voici les statistiques d’investissement d’Apple

Nous apprenons également qu’Apple prévoit faire passer son fonds de fabrication de pointe de 1 milliard à 5 milliards de dollars. Apple souligne que le fonds a été « créé pour soutenir l’innovation parmi les fabricants américains et aider les autres à s’implanter aux États-Unis ». Et, depuis son annonce au printemps dernier, la firme de Cupertino a déjà soutenu des projets au Kentucky et au Texas.

Une part décente de cet argent va venir en un paiement d’impôt payé par Apple pour le rapatriement de l’argent à l’étranger. En vertu du nouveau projet de loi de finances qui a été adopté à la fin de 2017, les entreprises qui gardent de l’argent à l’étranger ont l’unique occasion de ramener cet argent aux États-Unis tout en payant moins d’impôt. Apple a tellement d’argent dans les comptes à l’étranger que le ramener aux États-Unis se traduira toujours par une facture d’impôt de 38 milliards de dollars.

Il n’y a pas si longtemps, nous avons entendu dire qu’un tel rapatriement pouvait fournir à Apple les fonds dont elle avait besoin pour acquérir Netflix. Nous verrons à quoi cet engagement aboutira, mais pour l’instant, vous pouvez lire la vision complète de l’entreprise pour les cinq prochaines années dans cet article.

Mots-clé : campus
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.