Fermer
Google

Google ouvre un centre d’intelligence artificielle en Chine

Google ouvre un centre d'intelligence artificielle en Chine

Lors de l’événement Google Developers Days en Chine, Google a officiellement annoncé l’ouverture d’un centre dédié à l’intelligence artificielle (IA) dans la capitale de Chine, Beijing, qui collaborera avec d’autres équipes dédiées à l’intelligence artificielle à New York, Toronto, Londres et Zurich.

Malgré le fait que Google Recherche a été bloqué en Chine continentale depuis 2015, la société emploie encore des centaines de collaborateurs dans le pays qui se consacrent à l’amélioration de ses services à l’international. C’est pourquoi le président d’Alphabet (la maison mère de Google), Éric Schmidt, a toujours maintenu le discours que l’entreprise « n’a jamais quitté » le pays.

La Chine est à la pointe de l’intelligence artificielle, et il est logique que Google veuille exploiter le pool de talents de l’intelligence artificielle déjà en pleine croissance dans le pays pour ses propres projets.

Vous pouvez même postuler !

Le Docteur Fei-Fei Li, scientifique en chef chez Google Cloud, a souligné le talent de l’intelligence artificielle dans le pays dans un article de blog annonçant le nouveau Google AI China Center, et mentionnant : « Je crois que l’IA et ses avantages n’ont pas de frontières. Si une percée se produit dans la Silicon Valley, Beijing ou ailleurs, elle a le potentiel de rendre la vie de tout le monde meilleure. En tant que première entreprise dans le secteur de l’intelligence artificielle, c’est une partie importante de notre mission collective. En plus de publier son propre travail, le Google AI China Center va également aider la communauté de la recherche sur l’IA en finançant et en parrainant des conférences et des ateliers, et en travaillant en étroite collaboration avec la communauté de chercheurs chinois ».

L’entreprise a déjà embauché quelques employés pour son nouveau centre, mais il reste encore des emplois à pourvoir. Google aura besoin du talent supplémentaire si elle envisage de concurrencer Baidu, Tencent, Alibaba et d’autres entreprises chinoises dans le domaine de l’IA.

Mots-clé : chineIA
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.