Fermer
OS

Apple a ouvert le noyau de iOS et macOS pour les processeurs ARM

Bien qu’elle n’ait pas une attitude aussi agressive sur le sujet de l’open source que l’ancienne vision de Microsoft, Apple n’a jamais été considérée comme une société ouverte. C’est quelque peu ironique étant donné que certaines de ses fondations de base sont conçues sur des logiciels open source, comme le noyau BSD et le moteur KHTML utilisé par WebKit.

Si ce n’est pas une véritable révolution, il n’en reste pas moins qu’Apple vient de publier le code source du kernel pour iOS. Cependant, ce qui est plus intéressant dans cette libération, c’est qu’Apple a également publié le code source du noyau macOS pour l’architecture ARM.

À titre informatif, le noyau est la couche la plus basse dans un système d’exploitation, et qui sert de chef d’orchestre sur la façon dont un ordinateur fonctionne, et comment les utilisateurs peuvent accéder aux ressources matérielles. Mais, alors qu’il s’agit d’une pièce critique de l’OS, un noyau ne crée pas une expérience utilisateur entière. Ainsi, d’une certaine façon, cette version open source du code source du noyau de macOS et iOS ne profitera qu’à un petit sous-ensemble de l’industrie informatique.

De quoi effrayer Intel ?

Par ailleurs, Apple a déjà publié le code source de macOS, anciennement connu comme le kernel OS X, basé sur Darwin. Cependant, le nouveau code tourne autour des versions ARM. Étant donné qu’iOS fonctionne sur du matériel doté d’une puce ARM, cela n’est guère surprenant. Ce qui est curieux, c’est que macOS offre apparemment également un support pour l’architecture ARM. Depuis son retrait de l’architecture PowerPC, Apple utilise l’architecture x86 d’Intel pour ses Mac. Que son OS de bureau puisse effectivement fonctionner sur une architecture ARM va peut-être raviver la flamme qu’Apple souhaite s’éloigner d’Intel dans un proche avenir.

Cela dit, cela ne signifie pas que macOS sera bientôt exécuté sur des périphériques dotés d’une puce ARM. Après tout, ce n’est que le noyau, qui est une très petite partie de l’ensemble du système MacOS. Cependant, il pose les bases et pourrait être utilisé comme levier pour négocier avec Intel dans le futur.

Mots-clé : ARMiOSMacOSopen source
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.