Fermer
Tests

Test du LG V30, une première qui fait du bruit

Ce n’est peut-être pas votre cas, mais moi, le LG V30 je l’attends depuis un petit moment. Pour tout vous dire, depuis son annonce à l’IFA, je n’attends qu’une seule chose, c’est de l’avoir entre les mains et cela faisait longtemps qu’un appareil n’avait pas autant attiré mon attention. Pour être tout à fait honnête, l’attente a tout de même un peu refroidi mon excitation.

Depuis son annonce en septembre, les principaux constructeurs ont commercialisé des smartphones haut de gamme avec des caractéristiques absentes du LG V30. Cependant, même avec 3 mois de retard, le LG V30 reste un smartphone unique en son genre. Que cela soit son écran, son quad DAC audio ou encore ses capteurs photo, le LG V30 est un smartphone qui se différencie de la concurrence avec des partis pris osés et assumés par LG. Cela fait plaisir !

Le V pour relancer LG en Europe

Avant de rentrer dans le vif du sujet, parlons un peu de la série LG V . En France, quand on parle de smartphone haut de gamme LG , on pense tout de suite à la série LG G. Le dernier de cette gamme étant le LG G6. Mais en Asie, il existe une autre série de smartphones haut de gamme nommée LG V. Ses particularités ? Des partis pris osés (comme un double écran en façade) et des caractéristiques audiovisuelles poussées. Jusqu’alors réservée à certains marchés clés, LG a décidé de lancer cette gamme en gamme en France avec le LG V30. Un choix qui est loin d’être un hasard.

Depuis le LG G4, les ventes de smartphone haut de gamme du constructeur sont au ralenti, et cela malgré une appréciable volonté d’innover (le G5 et son côté modulaire ou encore le G6 avec le 1er écran 18:9). Le LG V30 a cette lourde ambition de relancer le constructeur sur ces marchés. Une première donc qui explique le décalage entre l’annonce du mobile et sa commercialisation. Interrogé sur ce sujet, LG explique que le LG V30 a connu un succès certain sur ses marchés clés et ils ont décidé de décaler sa commercialisation en Europe à mi-décembre afin d’éviter les ruptures de stock et le bad buzz qui va avec. Un timing malheureux pour les fêtes de fin d’année, mais qui devrait être relatif tant le LG V30 a créé l’émulation auprès des influenceurs et des passionnés.

La vidéo

Le LG V30, le smartphone au design parfait

LG v30

Vous vous rappelez du 1er smartphone borderless ? On a unanimement dit « Wah c’est canon ! ». Vous vous rappelez du 1er écran au format 18:9 ? Pareil, on a tous dit « Wah c’est canon ! ». Et quand Samsung s’est approprié le sujet avec le Samsung Galaxy S8, c’était  « Wah c’est canon ! » .

Par rapport au Samsung Galaxy S8, le LG v30 ne passe pas un nouveau cap. D’ailleurs, quand on met les faces des deux appareils côte à côte, il est difficile de les distinguer, si ce n’est la différence de taille d’écran. Le S8 a une dalle de 5,8 pouces et le LG V30 de 6 pouces. Je m’aventurais même à dire que la barre noire, en haut de l’écran, est légèrement plus fine du côté de LG, mais c’est vraiment pour pinailler. Autre petit détail, qui n’en est pas un, la dalle du LG V30 n’est pas « Edge ». Pour réduire les bordures et faciliter la prise en main, le LG V30 a un verre 2.5D en façade. Ce qui lui offre une courbure sur les bords beaucoup plus douce que chez Samsung. Une particularité qui devrait séduire ceux qui ont regretté que Samsung impose le Edge sur le S8 au lieu de proposer une version S8 et S8 Edge comme pour le S7.

Comme sur la majorité des smartphones haut de gamme de 2017, on ne retrouve plus de bouton sur la face avant. C’est l’une des concessions à faire pour avoir une dalle sur la quasi-totalité de la face avant d’un smartphone. Si vous êtes un utilisateur de LG, cela ne vous choquera pas. Cela fait plusieurs années que le bouton de contrôle se trouve sur la face arrière des smartphones. Un historique qui se ressent puisque le bouton, qui fait capteur d’empreinte, est très bien intégré et tombe facilement sous la main. Mais alors, comment fait-on lorsque le téléphone est posé sur son dos ? Le double tap évidemment. LG intègre cette fonctionnalité si pratique, qui permet de réveiller votre mobile en double tapant rapidement sur l’écran. Et franchement, je ne comprends pas pourquoi cela n’est pas la norme chez tous les constructeurs tant cette fonctionnalité est pratique.

Parlons du dos désormais. Composé de verre, le LG V30 n’est pourtant pas glissant. La seule critique qu’on pourrait lui faire c’est que le verre prend les traces de doigts. Le constructeur en a d’ailleurs bien conscience puisqu’on retrouve dans le packaging un petit chiffon pour essuyer le dos de l’appareil. Là aussi, un grand classique, les APN ressortent de quelques millimètres. Cela pourrait poser des problèmes de stabilité, lorsque le téléphone est posé sur son dos, mais LG a très bien intégré ses capteurs photos.

 

Vu qu’il n’y a plus la place de mettre le logo du constructeur sur la face avant, on retrouve le logo LG en bas du dos de l’appareil. Lequel s’additionne au logo de Bang et Olufsen, le partenaire audio. Malheureusement, il est un peu trop visible et gâche l’aspect global de l’appareil. C’est dommage, car le LG V30 est vraiment beau. Ses tranches en aluminium lui donnent un aspect vraiment premium, et assure une certaine solidité à l’appareil. La seule petite critique qu’on peut lui faire, c’est qu’entre la bordure en aluminium et le verre du dos de l’appareil, il y a un petit espace qui attire fâcheusement la poussière.

Mais c’est vraiment pour faire une critique sur le design du LG V30. Avec ses lignes arrondies et son poids plume (158 g), il assure une excellente prise en main et cela malgré une dalle de 6 pouces. C’est là d’ailleurs tout l’intérêt des écrans 18:9.

Une dalle OLED Quad HD

En parlant de l’écran, LG a enfin équipé un de ses smartphones d’une dalle OLED. D’une résolution Quad HD, on en prend vraiment plein les yeux, notamment grâce à une des meilleures luminosités du marché. On pourrait critiquer la colorimétrie de la dalle, mais elle s’ajuste facilement, dans les paramètres, en fonction de vos goûts. LG a correctement rectifié le tir depuis le Pixel 2 qui avait connu quelques problèmes à ce sujet. À l’exception d’un petit détail : l’écran devient bleuté lorsque l’on incline un peu l’appareil. Pas vraiment dérangeant au quotidien, il faut tout de même le noter.

Oreo est également en retard 

Je ne sais pas si c’est lié au décalage de la commercialisation, mais le LG V30 n’est pas commercialisé à date avec Android Oreo. On a seulement le droit à Android 7, mais une mise à jour devrait rapidement arriver début 2018. Cette dernière aura pour principale conséquence d’améliorer l’autonomie du LG V30, qui en l’était est tout à fait correcte. Avec sa batterie de 3300 mAh, on tient facilement la journée, même pour les plus gros utilisateurs. Mais les optimisations relevées sur les appareils sous Oreo, comme le Sony Xperia XZ1 ou le Huawei Mate 10 Pro (actuellement en test chez nous), nous laissent présager une hausse d’autonomie notable sur le LG V30. Une mise à jour à suivre donc.

En ce qui concerne la surcouche, elle est relativement légère. LG UX apporte quelques fonctionnalités comme le mode Always On, la réduction de la barre de navigation pour un plus grand affichage ou encore le double tap… En fouillant dans les paramètres, pour notamment découvrir les fonctionnalités de LG UX, je suis tombé sur un mode de verrouillage avec le visage. Comme sur l’iPhone X ? Pas du tout ! Plutôt comme chez Samsung… L’appareil utilise l’APN de face pour reconnaître l’utilisateur. Mais avant d’activer la fonctionnalité, on a le droit à un long message expliquant que ce mode de verrouillage n’est pas fiable et qu’il est recommandé d’enregistrer son empreinte digitale. Cocasse non ?

8 Go de RAM ? Mais pour quoi faire ?

En ce qui concerne la partie puissance du LG V30, on ne va pas « enculer les mouches ». Comme tous les smartphones équipés du Snapdragon 835, le LG V30 tourne à la vitesse de la lumière. Ses 4 Go de mémoire vive lui assurent une fluidité en toute situation. C’est à se demander à quoi peuvent bien servir les 8 Go de RAM proposés par certains concurrents. Peut-être à simplement faire monter les prix diront les mauvaises langues…

Pour être totalement complet, le LG V30 a une mémoire interne de 64 Go, extensible par carte SD et il est également certifié IP 68.

LG v30, le smartphone des audiophiles

Actuellement, il y a un débat autour de l’audio des smartphones. Alors que j’ai lu des tribunes prônant l’usage de l’USB Type C comme émetteur audio, au détriment de la qualité, moi je reste adepte de la traditionnelle prise jack. Pourquoi ? Parce que de la qualité de votre musique dépend de la santé de vos oreilles. Je m’explique.

Malgré les messages d’avertissement, la majorité des utilisateurs écoutent leur musique à 80 %, voire 90 % et même 100 % du volume. Pourquoi ? Non pas que vous aimez avoir de la puissance dans vos oreilles, le problème est ailleurs. Les fichiers MP3 compressent tellement la musique qu’inconsciemment vous poussez le volume à fond pour retrouver des sensations et des fréquences perdues lors de la compression. C’est là que le LG V30 prend tout son sens.

Le smartphone est en effet équipé d’un Quad DAC Audio conçu par Sabre (l’une des références dans l’audio). L’utilité de cet équipement, encore rare dans les smartphones, est de convertir un signal numérique, en analogique. Ainsi, vous retrouvez du volume et de la profondeur dans votre musique, ce qui fait que vous ne poussez pas le volume à fond pour avoir des sensations. Pour ma part, c’est la première fois que je reste à 50 % du volume de mon smartphone, et ça fait du bien aux oreilles.

Bien entendu, cet effet « amplificateur » est d’autant plus impressionnant lorsque votre source audio est de qualité (fichier Wav par exemple), mais même un fichier Spotify, la différence se fait ressentir. Dès que vous activez cette fonctionnalité du LG V30, vous redécouvrez littéralement vos musiques.

La source du fichier audio est importante, tout comme l’équipement que vous utilisez pour écouter votre musique. Avec un casque à 50 €, l’effet waouh sera moins marquant qu’avec un casque à 300 €. Même si, qu’on se le dise, le prix n’est pas une garantie absolue dans l’audio (cf Beats). À défaut d’être équipé, vous pourrez utiliser les écouteurs Bang & Olufsen fournis avec le LG V30, qui pour ma part ne m’ont pas vraiment convaincu.

Vu que chaque utilisateur écoute des musiques différentes et a des attentes particulières, LG propose de nombreux réglages permettant de personnaliser les performances audio en fonction de ses envies. On retrouve par exemple plusieurs modes d’écoute.

Des filtres numériques et même des réglages par sortie, pour ceux qui ont une oreille plus faible que l’autre.

Pour résumé, le DAC du LG V30 n’est pas une fonctionnalité marketing. Pour avoir changé du LG V30 à un smartphone sans prise jack, je peux vous assurer que j’ai pleuré ma mère… La différence est flagrante et je me demande comment je vais pouvoir m’en passer, maintenant que j’ai renvoyé le LG V30.

Petite contrainte technique de l’écran 18:9, LG n’a pu qu’installer un haut-parleur mono sur son téléphone. Cela fait un peu tache par rapport aux performances audio de l’appareil, mais c’est un point qu’ils pourront améliorer sur le LG v40.

LG V30, la plus grande ouverture focale du marché !

L’intérêt du LG v30 est forcément au niveau de l’audio, mais pas seulement ! Le LG v30 se veut également un sacré photophone. Pour cela, le constructeur a annoncé la plus grosse ouverture focale du marché (f1/6) et un verre de lentille en verre naturelle, et non composite comme sur la plupart des smartphones. Si on traduit ces caractéristiques en usage, on devrait donc avoir des beaux clichés de nuits.

Mais comme vous pouvez le voir dans cette sélection, ce n’est pas « fou fou ». Loin d’être horrible, on trouve de meilleures performances chez la concurrence, qui pourtant est moins bien équipée que sur le LG V30. La différence se fait surtout au niveau logiciel.

Dans des configurations moins difficiles, le LG V30 assure grave ! Le double capteur photo de 16 et 13 Mpx tire profit de la luminosité ambiante pour faire de superbes clichés.

Alors que certains concurrents utilisent un mode RVB et monochrome, au niveau du double capteur photo, LG a pris l’habitude de mixer un capteur grand-angle avec un capteur très grand-angle. Cela permet notamment de prendre des prises de vue plus larges sans reculer de sa position. Voici un exemple :

 

Fonctionnalité très pratique au quotidien, le passage au grand-angle se fait au détriment de la précision. Mais il faut noter que cette fonctionnalité, disponible depuis le LG G5 s’est bien améliorée. À l’époque, j’avais critiqué la déformation sur les bords des clichés grand-angle. Une particularité qui a été entièrement corrigée sur le LG V30.

En ce qui concerne la partie vidéo, et parce que ce test est déjà trop long, je vous laisse avec PP Garcia qui a consacré une vidéo complète aux performances du LG V30. Il vous parle des performances vidéo, de la colorimétrie, ainsi que de la prise de son exceptionnelle du LG V30. Enjoy!

Verdict

 

Noter cet article

Design 9.5
Ecran 8
Puissance 9.5
Autonomie 8
Audio 9.7
Photo 9

Résumé

9 Très bon Pour résumé, j’ai été séduit par le LG V30. Si demain je devais acheter un smartphone, cela serait ce modèle sans hésiter. Quoi que son prix, annoncé à 800 € peut rapidement me refroidir. À voir si dans 6 mois son prix devient plus accessible et que le LG V30 n’est pas totalement dépassé par la concurrence.

Mots-clé : LGLG V30
Kévin Brun

L’auteur Kévin Brun

Le Jean-Pierre Coffe du High-Tech

Lire les articles précédents :
Google annonce le déploiement de Android 8.1 Oreo

Google vient de confirmer que le déploiement de Android 8.1 Oreo débuterait demain pour les tout premiers appareils. Ainsi, quelques modèles...

Fermer