close
Objets connectés

Le Moov HR est un tracker de remise en forme qui se glisse dans un bandeau

Ces jours-ci, les trackers de remise en forme, que l’on vient clipser à notre poignet (Fitbit, Jawbone, Misfit, et même Apple en vendent), sont à peu près aussi communs que les smartphones. Ils sont pratiquement partout, et ce n’est pas étonnant. Selon certains analystes, le marché des trackers d’activité devrait atteindre 19 milliards dollars en 2018. Mais, certaines entreprises essaient d’innover. Moov, est l’une d’elles, et a dévoilé le Moov HR, un dispositif de suivi d’activité qui mesure la fréquence cardiaque avec une extrême précision.

Le Moov HR est conçu sur la base du précédent capteur de la startup, le Moov Now, qui a recueilli des éloges pour son approche novatrice. Plutôt que de simplement mesurer le nombre de pas, les calories brûlées, et la distance parcourue, il introduit ces données dans une intelligence artificielle qui vous guide grâce à des séances d’entraînement axées sur des buts. Et, dans le cas où vous en ayez besoin, le Moov a fourni des mots d’encouragement.

Le Mouv HR va récupérer votre fréquence cardiaque avec une extrême précision
Le Mouv HR va récupérer votre fréquence cardiaque avec une extrême précision

Cependant, Moov n’a pas omis un moyen de suivre la fréquence cardiaque. La solution évidente était d’introduire un capteur capable de suivre la fréquence du cœur. Mais, les trois fondateurs de Moov, Nikola Hu, Tony Yuan, et Meng Li, ont voulu innover. « Il y a tellement de capteurs de fréquence cardiaque sur le marché, mais beaucoup sont très imprécis », a déclaré Hu, et ce n’est pas exagéré.

Ainsi, l’équipe de Moov a pris une approche différente. Pour la plupart des capteurs, la technologie utilisée mesure la fréquence cardiaque en pénétrant dans les couches supérieures de la peau avec de la lumière. C’est un principe connu sous le nom photopléthysmographie (PPG) : parce que le sang est rouge et absorbe la lumière verte, les capteurs sont capables de mesurer le sang qui s’écoule dans les veines.

Le front, plus précis que le poignet

Pourquoi un bandeau ? Les couches de la peau autour de la zone de la tempe de la tête sont beaucoup plus minces que celles autour du poignet, a expliqué Yuan. « Le poignet n’est pas l’un des meilleurs endroits pour mesurer le rythme cardiaque », dit-il. Le front, par comparaison, est beaucoup mieux pour la profusion de sang. L’équipe affirme que le Moov HR peut mesurer la fréquence cardiaque avec une plus grande précision que la plupart des trackers de remise en forme.

Le Moov HR Swim va être idéal pour la natation
Le Moov HR Swim va être idéal pour la natation

Outre l’emplacement, le « logiciel et l’algorithme sont optimisés pour cet endroit », a déclaré Yuan. « Il est spécifiquement optimisé pour le rythme cardiaque ». Et l’application mobile Moov a été revue pour répondre à ce nouveau besoin : elle enregistre le rythme cardiaque du bracelet en temps réel, sur un graphique à barres. Moov a développé de nouvelles séances d’entraînement guidées par l’intelligence artificielle.

Le Moov HR est lancé en deux modèles : Sweat et Swim
Le Moov HR est lancé en deux modèles : Sweat et Swim

Le Moov HR est lancé en deux modèles : le Moov HR Sweat, qui est livré avec un bandeau élastique, le Moov HR Swim, qui est livré avec un bonnet de bain. Les deux sont disponibles en précommande à 60 dollars, et peuvent être conjointement achetés pour 100 dollars. Les deux modèles passeront à 99 dollars par modèle lorsqu’ils seront lancés. 

Tags : MoovMoov HR
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.