Fermer
Tests

Test du Microsoft Surface Book avec Performance Base : l’arme pour les créatifs

Surface_Book_i7_19

Malgré une faible expérience dans la construction de dispositifs, Microsoft est devenue de facto la pionnière pour les appareils fonctionnant sous Windows. Tout a commencé avec la promesse d’une tablette haut de gamme Surface qui pourrait remplacer votre ordinateur portable. J’étais plutôt sceptique à ce sujet il y a trois ans, mais après la Surface Pro 3, Microsoft a presque atteint la perfection, et a montré la voie aux constructeurs établis sur le marché.

Maintenant, Microsoft a introduit le Surface Book comme « l’ordinateur portable ultime ». Comme les tablettes Surface, cet ordinateur portable jette un nouveau regard sur l’ordinateur portable qui est commercialisé depuis plus de 40 ans. Entre le ratio d’aspect 3:2, l’écran de 13,5 pouces et sa charnière assez unique, il n’y a pas d’autres périphériques comme le Surface Book sur le marché dont l’écran se déclipse pour laisser place à une tablette.

Tout cela semble comme une idée étonnante sur le papier, notamment lorsqu’on sait que c’est Microsoft qui est derrière sa conception. Le Surface Book semble donc être un incroyable périphérique. Voyons voir à quel point la firme de Redmond peut s’appuyer sur ce dispositif dans les années à venir. Bien que nous attendions tous le second opus, le premier ayant été annoncé en février de l’année dernière, Microsoft a boosté ce dernier en lançant le Surface Book avec Performance Base.

En reprenant la même tablette qui se clipse à une base qui a été améliorée, celle-ci dispose d’une batterie d’une plus grande capacité, et une carte graphique de bien meilleure qualité, le « nouveau » Surface Book — introduit pour la première fois en tant que « Surface Book i7 » — améliore considérablement les caractéristiques du premier opus. En fait, les améliorations sont suffisantes pour le mettre en concurrence avec le nouveau MacBook Pro — et, dans bien des cas, bien au-delà.

Microsoft a amélioré son Surface Book avec une nouvelle base

Si vous travaillez dans le domaine créatif, vous devriez sérieusement considérer le Surface Book avec Performance Base – peut-être même avant les nouveaux modèles MacBook Pro.

Surface Book i7 : caractéristiques

Avant de commencer à vous présenter le produit, voici les caractéristiques du Surface Book avec Performance Base :

  • Dimensions : 312 x 232 x 13-22.8 mm
  • Poids : 1,58 kg
  • Système d’exploitation : Windows 10
  • Processeur (CPU) : Intel Core i7-6600U cadencé à 2,6 GHz (double-cœurs, 4 Mo de cache, jusqu’à 3,4 GHz)
  • GPU : NVIDIA GeForce GTX 965M 2 Go
  • Mémoire : 16 Go
  • Stockage : 1 To SSD (PCIe)
  • Écran : 13,5 pouces avec une résolution de 3 000 x 2 000 (267 ppp) PixelSense avec multi-touch
  • Caméra : 8 mégapixels (1080 p HD)
  • Caméra frontale : 5 mégapixels compatible Windows Hello
  • Connectivité : Wifi 802.11ac 2×2 MIMO, Bluetooth 4.0 LE
  • Ports : 2 x USB 3.0, mini DisplayPort, lecteur de carte SD, mini casque avec microphon

Surface Book i7 : conception

L’aspect général sur le Surface Book n’a pas du tout changé lors de la mise à niveau matérielle, sauf pour un léger épaississement de la base qui se remarque uniquement lorsque l’on place les deux modèles côte à côte. Autrement dit, à moins que vous ayez acheté la première itération, vous ne devriez pas voir cette différence. Malgré cela, les deux modèles sont identiques en épaisseur, mesurée à 22,8 mm au point le plus épais.

Malgré sa nouvelle Base Performance, le Surface Book a la même épaisseur

Puisque les ingénieurs de Microsoft ont relevé la hauteur de la base, ces derniers ont pu effectuer quelques modifications sur l’incrustation des composants, mais également sur d’autres petits détails. Cela se traduit notamment par des orifices de ventilation sensiblement plus grands, et des touches de fonction surélevées. Cependant, tout a été fait pour maintenir l’épaisseur initiale sur les côtés.

La charnière reste analogue sur le Surface Book, seulement quelques changements visuels

Bien sûr, ce modèle est également plus lourd, puisque la version lancée l’année dernière pèse 1,51 kg, tandis que la version de cette année pèse 1,58 kg. Pour information, la plus grande partie de ce poids supplémentaire est liée à la plus grande batterie, incluse pour compenser les besoins accrus en énergie.

Très peu de changements visibles par rapport au modèle original

Au-delà de ces points, à peu près rien d’autre concernant les changements de conception du Surface Book n’est visible. Vous allez ainsi retrouver le châssis en magnésium brossé, à la fois pour la tablette, mais également pour la Performance Base, le socle qui va permettre de clipser la tablette afin de l’utiliser comme un ordinateur avec son clavier, sauf pour le grand espace réservé au pavé tactile en verre. Au dos de l’écran de la tablette, vous retrouvez seulement un logo Microsoft brillant au centre et une caméra incrustée à l’arrière.

Et, l’expérience de saisie sur le clavier, mais également sur la dalle tactile, reste analogue à celle de son prédécesseur — peut-être, que la course des touches du clavier est légèrement plus marquée, mais cela reste trop subtil comme changement pour qu’on le remarque.

Enfin, on va retrouver le même écran tactile d’une résolution de 3 000 x 2 000 pixels qui a un ratio 3:2 et qui, une nouvelle fois, est remarquable et va afficher le contenu de sublime façon. D’ailleurs, je n’osais pas mettre des doigts sur l’écran, bien que ce dernier soit tactile, et que c’est clairement un de ses points forts. J’y reviendrais dans la suite de l’article.

Sur ce nouveau Surface Book, l’écran est clairement magnifique

Malheureusement, et alors que beaucoup de consommateurs l’attendaient, plutôt que de se plier à plat, la charnière très spéciale du Surface Book laisse un espace perceptible entre l’écran et le clavier lorsque le périphérique est fermé. Autrement dit, il faudra faire attention à ce que rien ne se glisse entre ces deux éléments – notamment si vous glissez l’ordinateur dans votre sac.

Malheureusement il y a encore cet écart entre le clavier et l’écran qui peut être problématique

Surface Book i7 : l’ordinateur ultime pour les créatifs ?

Tous les modes et fonctionnalités présentés dans la première édition du Surface Book fonctionnent évidemment très bien sur ce nouvel opus, sinon mieux. Cependant, si vous retirez la tablette de la Performance Base, l’expérience utilisateur restera analogue puisque ce sont les mêmes composants sous l’écran de la tablette.

Le Surface Book i7 de Microsoft fait tout mieux que son petit frère avec la Performance Base, notamment dans certains domaines clés pour les professionnels créatifs, comme ceux qui éditent à longueur de journée des photos et des vidéos, mais également tous les designers.

Le Surface Book avec Performance Book est beaucoup plus puissant !

Le nouveau processeur et GPU rendent-ils le périphérique bien meilleur qu’avant dans la partie graphique ? Pas nécessairement, mais les gains des composants vont certainement rendre les exigeantes applications de création, comme Lightroom et Illustrator d’Adobe, beaucoup plus fluide.  Non seulement cela, mais nous nous attendons à ce que le Surface Book i7 soit le candidat parfait pour les designers 3D, bien plus que le premier opus.

L’utilisation du stylet est évidemment un point fort

Dessiner sur l’écran est toujours un réel plaisir, grâce à son stylet extrêmement précis, et utiliser Windows Ink au quotidien s’avère extrêmement pratique !

Une batterie beaucoup plus grande et une puissance graphique améliorée, respectivement avec des gains de 20 % et de 131 %, devraient aider le Surface Book avec la Performance Base à être une machine de choix et privilégiée pour les designers et tous les créatifs au sens large.

Surface Book i7 : performances

La première raison pour laquelle vous achetez le nouveau Surface Book ne va pas vous décevoir. Avec le processeur quadricœur et la nouvelle puce graphique plus puissante, le Surface Book avec Performance Base dépasse son prédécesseur dans presque tous les domaines, y compris l’autonomie.

Comme son prédécesseur, il sera aisé de retirer l’écran de la base.

Les résultats dans divers benchmarks permettent de préciser que la version Performance Base du Surface Book est bien plus adaptée pour répondre aux besoins des créatifs qui sont également des utilisateurs amateurs de puissance, tout comme les joueurs.

Mais, est-ce que toute cette puissance ne va pas impacter sur l’autonomie ?

Surface Book i7 : autonomie

Non, bien au contraire. Le nouveau Surface Book avec Performance Base présente l’une des meilleures autonomie que j’ai pu voit sur un ordinateur portable cette année — hybride ou autre.

En effectuant mon propre test de batterie, le nouveau Surface Book a duré près de 9 heures en lecture vidéo avec une luminosité a 50 % et à une résolution 1080p. C’est aussi un gain impressionnant de 20 % par rapport aux 7 heures évaluées avec le précédent modèle. Et en le mettant aux côtés d’un MacBook Pro de 15 pouces, ce nouveau Surface Book est beaucoup plus endurant, avec une heure d’autonomie en plus.

L’autonomie du Surface Book est excellente

Toute cette puissance supérieure et l’autonomie bien meilleure me font clairement dire que vous pouvez acheter ce modèle les yeux fermés.

Surface Book i7 : prix ​​et disponibilité

Bien sûr, vous allez payer plus pour un Surface Book plus puissant, mais cela semble logique. Le Surface Book avec Performance Base démarre au prix de 2 599 euros avec un disque dur de 256 Go et 8 Go de RAM. 

En passant à 512 Go de stockage et 16 Go de RAM, le prix grimpe en flèche à 3 019 euros, tandis qu’une configuration à 1 To de stockage est vendue au prix de 3 649 euros. Tous les modèles sont livrés avec le même processeur Intel Core i7-6600U utilisé dans les premiers modèles, et une nouvelle puce graphique NVIDIA GeForce GTX 965M.

Surface Book i7 : ce qui m’a plus

C’est une merveille que Microsoft ait réussi à améliorer à la fois la puissance et la longévité de son Surface Book de façon drastique, même sans une modification de la conception.

Les hausses de performance sont énormes. Avec une puissance graphique améliorée de 130 % dans certains cas, et une autonomie allongée de 20 %, c’est évidemment le modèle à privilégier lors de l’achat d’un Surface Book. Sans oubliez qu’il peut battre le MacBook dans certains domaines clés, mais j’y reviendrais plus tard dans un futur article.

Surface Book i7 : ce qui m’a déplu

Indépendamment du fait que ces vastes améliorations en valent la peine pour quelqu’un qui possède déjà le Surface Book de 1re génération, Microsoft fait grimper la note ce qui peut être assez désagréable si vous venez juste de l’acheter.

Il aurait été agréable que la firme basée à Redmond propose simplement sa Performance Base pour ceux qui ont le premier opus.

Surface Book i7 : verdict

Pour tous les créatifs, le Surface Book avec Performance Base est un monstre

Microsoft a fait l’un des ordinateurs portables les plus performants pour les professionnels créatifs avec son Surface Book avec Performance Base. Plus rapide et plus endurant que jamais, cette itération permettra aux créateurs de travailler sur des projets plus exigeants. Le fait qu’une nouvelle machine fabriquée par Microsoft dépasse l’un des populaires produits d’Apple n’est rien de moins qu’un jalon. L’un des obstacles insurmontables de Microsoft dans le matériel a finalement été surmonté.

Cela dit, le prix de départ est énorme pour le grand public, et seuls les professionnels ou les amateurs de la marque pourront se l’offrir.

Quoi qu’il en soit, si vous êtes un artiste numérique ou un professionnel créatif, je vous recommande de jeter un œil à ce Surface Book avec Performance Base avant de vous jeter sur un MacBook.

Noter cet article

Design 8
Écran 9.5
Performances 9
Autonomie 10
Logiciel 8.5
Prix 7.5

Résumé

8.8 Très bon Le prix de départ est important pour ce qui est offert, mais le Surface Book avec Performance Base est l'un des meilleurs ordinateurs portables (et tablettes) pour les professionnels créatifs - peut-être mieux que le nouveau MacBook Pro.

Mots-clé : MicrosoftSurface BookSurface Book i7Windows 10
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
Le Windows Store s’offre un ajout de luxe : Spotify sur Windows 10

Avec l’introduction récente de Windows 10 S, qui limite les installations d’applications au Windows Store, Microsoft a besoin de plus...

Fermer