Fermer
Objets connectés

Est-ce que Samsung mijote un casque pour rivaliser avec le Microsoft HoloLens ?

Google Glass, le malheureux casque de réalité augmentée que Google a abandonné en 2014, pourrait voir son successeur avec « Ahead », un produit publié plus tôt dans l’année par Samsung — il pourrait également titiller le Microsoft HoloLens, qui a aujourd’hui pris la place des Google Glass.

Pour vous en convaincre, le géant sud-coréen a récemment déposé une demande de brevet à l’United States Patent and Trademark Office (USPTO), révélant les plans de l’entreprise pour le périphérique, comme le souligne SamMobile.

Ahead est un projet émanant du Creativity Lab de l’entreprise, ou le C-Lab, là où les employés ont la possibilité de traduire leurs idées créatives et originales en des produits et des solutions commercialement viables. Celui-ci a été dévoilé lors de la conférence des développeurs de l’entreprise plus tôt dans l’année. C’est un petit appareil triangulaire qui se fixe sur un casque grâce à des aimants. Il se couple avec un smartphone avec une connectivité Bluetooth afin de passer et recevoir des appels, recevoir des notifications vocales, ou encore de lire de la musique. Des boutons permettent également de régler le volume, changer la piste d’une musique, ou de rejeter des alertes.

Mais, voici le réel attrait de ce dernier : il utilise des « oscillateurs » et des microphones afin de produire un effet de « son surround » sans dénaturer l’environnement sonore autour de vous. Grâce à une méthode de conversation Push-to-Talk (PTT), ce casque est capable de recueillir le son de plusieurs appareils sur une liaison radio bidirectionnelle. Ceci est l’incarnation actuelle du Samsung Ahead. Mais, le dépôt de brevet de la société va un peu plus loin.

Le Samsung Ahead pourrait être un concurrent au Microsoft HoloLens
Le Samsung Ahead pourrait être un concurrent au Microsoft HoloLens

Une vision encore floue

Ce dernier décrit un système d’exploitation pour un « dispositif électronique numérique » offrant un support intégré pour des « modules d’affichage électroniques » comme un écran, ainsi que le matériel nécessaire pour la lecture de « MP3 » et « MP4 » et pour la « communication numérique ». Des caméras sont également mentionnées, faisant référence à un « appareil photo numérique » et à un « caméscope ».

Sous quelle forme les futurs appareils Ahead pourraient prendre est un total mystère. Néanmoins, la connectivité avec le smartphone est une composante essentielle. Selon le dépôt, un casque Ahead se baserait sur une forme de norme « sans fil » pour la « messagerie instantanée portable ».

Ahead, le « HoloLens » de Samsung ?

Quelle que soit sa finalité, est-ce que le Samsung « Ahead » ne serait pas un rival au Microsoft HoloLens, le casque de réalité mixte qui utilise la réalité augmentée pour superposer des informations numériques sur le monde réel ?

Microsoft HoloLens
Microsoft HoloLens

Le HoloLens de Microsoft, disponible dès maintenant pour les développeurs, coûte 3 000 dollars. À moins que Microsoft réduise considérablement le prix sur la version grand public, cela pourrait être un obstacle pour beaucoup de passionnés d’hologramme. Bien qu’il soit impressionnant, Windows Holographic et le succès des casques de réalité mixte dépendront du support des développeurs et des casques moins chers. Microsoft le sait déjà, ce qui explique pourquoi la société permet à d’autres entreprises de construire des casques semblables aux HoloLens. Le fabricant de PC Asus a déjà confirmé être en train de construire son propre casque HoloLens.

Samsung, toujours à l’affût de la prochaine technologie à succès, serait stupide de ne pas explorer la piste d’un casque semblable aux HoloLens. Comme toujours, une marque (ou un dépôt de brevet) ne confirme pas que le produit sera lancé. Néanmoins, il permet de laisser quelques spéculations.

Mots-clé : AheadbrevetGoogle GlassSamsung
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.