Fermer
Domotique

Comment Google Home rivalise-t-il face à l’enceinte Bluetooth d’Amazon, le Echo ?

Comme d’autres par le passé, Google et Amazon continuent de prendre possession du territoire conquis par l’autre. La dernière innovation vient de Google qui a révélé un nouveau périphérique lors de sa keynote Google I/O à Mountain View, en Californie. Surnommé Google Home, le dispositif est destiné pour être un concurrent direct au Amazon Echo, l’enceinte intelligente et connectée qui peut répondre aux questions et aux commandes des utilisateurs.

Amazon est forcément le leader dans le secteur, après avoir lancé le Echo il y a plus d’un an. Le Amazon Echo est clairement un impressionnant appareil pour un premier opus, ce qui signifie que le Home aura besoin d’étonner les consommateurs quand il sortira à l’automne prochain.

Cela dit, comment les deux produits se comparent-ils les uns des autres en matière de conception et de fonctionnalités ?

Amazon Echo vs. Google Home

Amazon Echo vs. Google Home : conception

Comme pour mettre en évidence les différences inhérentes entre le Home et le Echo, l’appareil de Google dispose d’un corps blanc uni, contrairement au châssis sombre du Amazon Echo.

Le Home est sans bouton, mais les lumières LED sur le dessus indiquent que l’appareil fonctionne et qu’il réagit à vos requêtes. Le géant de la recherche vante également une base modulaire, afin que les utilisateurs puissent échanger la base blanche par défaut pour un modèle coloré qui correspond à l’espace de vie du consommateur. Le menu et incurvé périphérique semble bien plus sympathique que le petit monolithe d’Amazon. Bien sûr, le Echo est beau, à sa manière, avec une construction robuste et une finition noire mate qui laisse transparaître sa solidité. À en juger uniquement par l’esthétique, les consommateurs devront décider quel appareil convient le mieux à leur décor d’intérieur.

Google Home

Comme le Echo, le Home doit être branché pour fonctionner. Cela signifie que vous devrez envisager cette donnée avant de le placer dans votre maison, et vous ne serez pas en mesure de le déplacer comme bon vous semble. Mais, Google précise que le brancher lui permet d’être une meilleure enceinte. Bien que le Echo ne gagne pas les cœurs des audiophiles, les différents tests sur la toile indiquent qu’il s’agit d’une enceinte avec de bonnes basses, et un rendu sonore parfait pour une chambre.

Google précise que son Home va offrir d’excellentes performances sonores. Mario Queiroz, vice-président de Google Product Management, a promis que le Home offrira « des basses riches et des aigus clairs ». Mais, jusqu’à ce que je puisse avoir la chance de tester le dispositif, ces revendications restent à prouver. Étant donne sa taille plus petite, Google devra avoir fait un certain effort d’ingénierie dans l’enceinte si elle veut être au-dessus du Echo dans le domaine de la qualité sonore.

Amazon Echo vs. Google Home : intelligence

Le Echo et le Home sont plus que de jolies enceintes. Ils sont destinés à être le cerveau de l’intelligence artificielle de votre maison, permettant aux utilisateurs de contrôler les appareils de la maison connectée, et d’effectuer différentes tâches, tout en ayant les mains libres. Le Echo peut intégrer votre compte Amazon Prime, permettant d’avoir accès à toutes les musiques, films et applications auxquels vous avez accès.
Le Home, quant à lui, va naturellement puiser ses ressources dans la suite d’applications de Google, et notamment le Google Play. Bien sûr, ce dernier sera également intégré avec les appareils connectés Nest — une société acquise par Google, vous permettant, par exemple, d’allumer les lumières ou le chauffage dans les différentes pièces de votre maison. Le Echo fonctionne déjà avec un grand nombre de dispositifs connectés à la maison, et est assez agnostique en matière de marques. À contrario, Google n’a pas encore annoncé les fabricants qui seront compatibles avec son Home.

Le Echo a un assistant d’intelligence artificielle intégré connu sous le nom d’Alexa, une alternative plus naturelle à Siri. Alexa peut exécuter une variété de fonctionnalités, telles que la lecture de la musique, le réglage du volume, passer de piste en piste, et ainsi de suite. Elle peut aussi répondre à des questions, configurer des minuteries et des alarmes, et faire votre liste de courses.

Home fait usage de Google Assistant qui, comme son nom l’indique, est un assistant qui a été démontré à la I/O, et apparaît comme la prochaine évolution des assistants informatiques personnels. Google Assistant peut, comme Alexa, effectuer un certain nombre de tâches personnelles, lancer de la musique et contrôler le trafic sur votre trajet, et vous alerter de vos rendez-vous. Google Assistant peut également répondre à des questions. Et, c’est là où il va vraiment briller. Google a indiqué que ce nouvel assistant personnel était parfait pour les conversations. Il peut non seulement répondre à vos demandes, et fournir la réponse appropriée. Mais, il peut conserver cette information et répondre aux questions suivantes en fonction du contexte.
De plus, Assistant peut puiser dans la gigantesque base de données de Google, ce qui lui permet de facilement trouver l’information.

Amazon Echo

Amazon Echo vs. Google Home: verdict

Le Amazon Echo est certainement l’un des dispositifs les plus fascinants que nous avons vus dans la dernière année, qui offre beaucoup de fonctionnalités tout en exigeant un minimum d’effort. Cependant, le Google Home semble être un réel concurrent. Si Home fonctionne comme cela a été annoncé, il devrait offrir aux utilisateurs une aide plus intelligente, pouvant répondre aux questions de plus en plus complexes.

Cependant, le Echo est très en avance en matière de soutien de partenaires tiers, ce qui signifie qu’il permet déjà de commander la pizza chez Domino ou une douzaine de roses chez 1-800 — Flowers.

La guerre est lancée ! Maintenant, reste à savoir si ce produit arrivera en France, où restera une exclusivité au continent américain…

Mots-clé : AmazonEchoGoogleGoogle Home
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.