Fermer
Google

IO 2016 : Google introduit la plate-forme Daydream VR

Google a annoncé Daydream, une nouvelle plate-forme dédiée à la réalité virtuelle et alimentée par Android N, lors de la keynote d’ouverture de la I/O 2016, en répondant à la question « qu’est-ce qui vient après le Cardboard ? ».

Si tout le monde pensait voir un casque autonome annoncé lors de la conférence réservée aux développeurs, Google a fait mieux. Oui, Clay Bavor, le nouveau responsable de la réalité virtuelle chez Google, a partagé un design de référence d’appareils servant à la fois de visionneuse de réalité virtuelle avec un casque, qui, dans les croquis, ressemble beaucoup à un Samsung Gear VR, et une manette sans fil.

Le nouveau design de référence de la manette Daydream est un simple dispositif à deux boutons. Mais, il a des contrôleurs de mouvement intégrées, vous permettant d’interagir avec des jeux, des vidéos ou d’autres contenus interactifs en déplaçant votre main pendant que vous vous déplacez votre tête. C’est à partir de cet automne que nous allons voir des casques et des contrôleurs Daydream de fabricants tiers.

"Google

Des constructeurs déjà à pied d’œuvre

En outre, la société a fourni aux fabricants une liste précise des spécifications qui devront être incluses dans les smartphones « certifiés » Daydream, bien que Bavor n’a pas révélé cette liste lors de sa présentation. Au lieu de cela, il a révélé qu’un groupe de fabricants se penchant déjà sur le sujet, à savoir HTC, ZTE, Samsung, LG, et un certain nombre d’autres.
Pour vous donner une idée de ce qu’un smartphone Daydream peut exiger, le Huawei Nexus 6P est dit être compatible pour la plate-forme de réalité virtuelle de Google. Cet appareil a un écran AMOLED de 5,7 pouces avec une résolution de 2 560 x 1 440 pixels, un appareil photo de 12,3 mégapixels à l’arrière, une caméra de 8 mégapixels en façade, un processeur Snapdragon 810 de Qualcomm cadencé à 2 GHz, 3 Go de mémoire LPDDR4 et une capacité de stockage allant de 32 à 128 Go.

Daydream inclut dans Android N

Pendant ce temps, nous allons également commencer à voir la plate-forme Daydream incluse dans les smartphones sous Android N. En effet, le dernier OS de la firme va disposer d’un mode de réalité virtuelle, dont Bavor indique qu’il permettra aux smartphones d’être à la fois un téléphone, mais également le noyau et le cerveau d’un système de réalité virtuelle de haute qualité — ce qui signifie une faible latence.

Le Google Play de la réalité virtuelle

Google Daydream : un vaste écosystème prévu

L’aspect le plus excitant est l’écosystème d’applications que Daydream promet. Bavor dit que Google a conçu le « Google Play of VR », et a présenté quelques vidéos des nouveaux écrans de menu de la page d’accueil de Daydream, avec la mention d’une intégration du VR System UI dans Android N pour les alertes et les notifications.

Google a déjà de nombreux partenaires, tels que Ubisoft, IMAX, HBO Go, Netflix, Hulu, Lionsgate, EA, CNN, MLB.com, le New York Times et CCP Games. Donc, dès le départ, Daydream rivalisera avec la boutique Gear VR de Samsung. Évidemment, les propres applications de Google vont arriver sur Daydream, parmi lesquelles on retrouve YouTube, Street View, Google Play Films (dans un théâtre virtuel) et Google Photos.

IO 2016 : Google introduit la plate-forme Daydream VR

La version preview de Daydream est disponible pour les développeurs à partir d’aujourd’hui. Vivement cet automne !

Mots-clé : Android NDaydream VRIO 2016VR
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.