Fermer
Microsoft

La Surface est populaire, mais Microsoft a encore du boulot pour attirer les gamers

La Surface Pro 4 est un excellent dispositif 2-en-1

Il ne fait aucun doute que Microsoft a réussi à imposer sa patte sur un secteur devenu aujourd’hui extrêmement stratégique pour de nombreuses entreprises en lançant sa propre gamme de périphériques Surface. Aidé par la Surface Pro 4 et le Surface Book, les ventes des périphériques convertibles 2-en-1 de Microsoft ont augmenté de 61 % au cours des 12 derniers mois, selon le dernier rapport financier de l’entreprise.

En effet, les périphériques de la gamme Surface ont permis de compenser d’autres baisses, pour aider les recettes à atteindre la barre des 9,5 milliards de dollars. Il s’agit là d’un seuil assez impressionnant, étant donné que beaucoup étaient prêts à radier la gamme comme un flop lorsqu’elle n’a pas réussi à décoller il y a quelques années.

Elle est loin l’année 2013, où la société, alors dirigée par Steeve Ballmer, a vu près de 900 millions de dollars s’évaporer du fait de l’échec qu’a été la Surface RT. Nul doute que ce chiffre va encourager Microsoft à poursuivre le lancement de périphériques dans sa gamme de produits, et je pense que c’est seulement une question de temps avant de voir quelque chose de plus aventureux émerger des profondeurs de son laboratoire de R et D du côté de Redmond.

L’année dernière, Microsoft a été en grande partie occupée par le lancement massif de Windows 10 — un système d’exploitation conçu pour offrir une expérience cohérente à travers différents dispositifs. Étant donné le succès continu de la gamme Surface, le dur travail mené sur Windows 10 semble être un très bon investissement des ressources.

Surface Pro 4

Et le gaming dans tout ça ?

Bref, nul doute que la firme technologique va poursuivre en étant un leader sur ce marché. Mais, pour ce faire, la firme doit innover si elle veut que son périphérique fasse une entrée sur le marché du jeu. Que diriez-vous si elle mettait plus de chevaux sous le capot ? Une carte graphique plus puissante, ou encore un écran avec davantage de pixels permettraient d’attirer le vrai hardcore gamer. Où, que diriez-vous d’un écran avec un ratio 21:9 ?

Si le Surface Book embarque une puce graphique mobile NVIDIA GTX 940 M dans la base du clavier qui s’avère idéal pour les jeux et elle a probablement été choisie en raison des contraintes thermiques et des préoccupations sur l’autonomie de la batterie, les partenaires de Microsoft lancent des périphériques dédiés aux jeux avec des GPU plus puissants, sans pour autant décevoir sur le secteur de l’autonomie.

Dell XPS 15

Dell a réussi à embarquer une GTX 960M dans son svelte XPS 15, et le dernier ordinateur portable Blade de Razer est alimenté par une impressionnante carte GTX 970M. Acer, quant à lui, n’a pas seulement présenté son Predator 17X, mais il a surtout permis de démontrer qu’une carte graphique GTX 980 et un système amélioré de refroidissement peuvent être incorporés dans ce genre de dispositif.

Quoi qu’il en soit, ne vous en faites pas. L’autonomie et la minceur ne sont plus exclues pour les ordinateurs portables dédiés aux jeux, et Microsoft a une véritable occasion de montrer les qualités de son dispositif 2-en-1. De plus, il ne manque pas de copies très bonnes à la Surface Pro 4, parmi lesquels on peut citer la IdeaPad Mix 700 de Lenovo, ou le Spectre x2 de HP. C’est seulement une question de temps avant que les partenaires de Microsoft aillent sur le territoire du jeu en concurrençant le Surface Book.

Un véritable tout-en-un

Si le Surface Book ou un dispositif similaire doit émerger, il serait en fait à la hauteur de sa réputation comme un seul appareil qui peut tout faire. Imaginez être capable de jouer à Fallout 4 dans le train pendant une heure avant de détacher l’écran pour rattraper un épisode de The Walking Dead, le tout en rédigeant un compte rendu avant d’arriver à votre lieu de travail.

Pour un ordinateur portable qui coûte le prix du Surface Book c’est la moindre des choses. En effet, en déboursant entre 1 649 et 2 919 euros, vous attendez quelque chose qui va répondre à tous vos besoins. L’autonomie de la batterie aura probablement un impact en fonction du GPU mobile que la firme intégrera à l’intérieur, mais c’est un choix que les gamers devront faire.

Surface Book

Avec des ventes en hausse, Microsoft est dans une excellente position pour aller plus loin avec sa Surface. Le Surface Book est une tentative réussie de faire quelque chose de différent, et la firme de Redmond doit continuer dans cette voie.

Le succès de la Surface devrait aussi illustrer un autre point important ; parfois, un produit a besoin de temps pour mûrir. Il a fallu plusieurs itérations et un certain nombre d’ajustements de l’OS pour atteindre la quasi-perfection. C’est un témoignage de la volonté de Microsoft que l’entreprise est engagée à aller plus loin.

Seriez-vous intéressé par une telle Surface ?

Mots-clé : Surface BookSurface Pro 4
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.