Fermer
Tests

Test du Google Chromecast (2015) : plus coloré et plus fiable

Découverte du Google Chromecast (2015)

Il y a beaucoup de façons de regarder du contenu à ce jour : vous avez des Smart TV, des petites set-top-box, ou encore des consoles de jeu. Mais, le Chromecast de Google est un dispositif extrêmement populaire, à tel point qu’il a cannibalisé 35 % du marché des lecteurs de flux multimédias en 2015.

Quand le géant de la recherche l’a lancé en 2013, le petit dongle HDMI a fourni un moyen pas cher et facile de pousser des films et des séries TV depuis vos applications préférées afin de les « caster » sur votre téléviseur. Cela a été une réelle révolution, et a été l’un des meilleurs produits en 2013.

Maintenant, le Chromecast est de retour avec un tout nouveau look, quelques nouvelles fonctionnalités, et une toute nouvelle application qui promet de trouver ce que vous voulez plus facilement que jamais. Mais, ce dongle de deuxième génération qui se vante de nouveaux ajouts vaut-il la peine d’être acheté si vous avez le modèle de première génération ?

Voici ce qu’est le nouveau Chromecast, et pourquoi vous devriez l’acheter.

Chromecast 2015 : face avant de la boîte
Chromecast 2015 : face avant de la boîte

Chromecast (2015) : caractéristiques

Avant de commencer à vous présenter le produit, voici les caractéristiques du Chromecast (2015) :

  • Dimensions : 51,9 x 51,9 x 13,49 mm
  • Poids : 39,1 grammes
  • Système d’exploitation : Android 4.1 et version ultérieure, iOS 7.0 ou version ultérieure, Mac OS X 10.7 ou version ultérieure, Windows 7 ou version ultérieure
  • Résolution vidéo : 1080 p
  • Connectivité : Wi-Fi 802.11ac (2,4 GHz/5 GHz)
  • Ports et connecteurs : HDMI, micro USB
  • Coloris : Noir, citron ou corail

Note : Vous pouvez découvrir davantage de photos depuis la galerie Google+

Chromecast 2015 : il suffira de brancher la clé sur le port HDMI
Chromecast 2015 : il suffira de brancher la clé sur le port HDMI

Chromecast (2015) : nouveau look, meilleur ajustement

Concernant sa conception, le Chromecast de nouvelle génération a plus ou moins reçu une refonte totale. Maintenant, le dongle ressemble moins à un bâton, et est désormais un petit disque avec un court câble flexible HDMI. C’est un grand changement par rapport au précédent opus, et tandis que le Chromecast arrive dans de nouveaux coloris clinquants (Citron et Corail), la nouvelle forme rend le dongle extrêmement esthétique. En effet, ce dernier est beaucoup plus petit, et le câble du connecteur HDMI va se contorsionner, lui permettant de se faufiler dans des espaces serrés où les ports sont difficiles à atteindre.

Chromecast 2015 : vue de face
Chromecast 2015 : vue de face

L’aimant à l’arrière de la petite rondelle permet de maintenir le câble, et il vous permet d’apposer le dispositif soit sur le câble lui-même ou à l’arrière de votre téléviseur — tant que le châssis de celle-ci soit métallique. Comme l’original, le Chromecast va pouvoir être alimenté par une prise standard, ou par un port USB compatible à l’arrière de votre téléviseur.

Chromecast 2015 : vue de derrière
Chromecast 2015 : vue de derrière

 

Vous trouverez le logo Chrome fièrement décoré sur le dessus. Parlons du disque lui-même. Il est petit (51,9 x 51,9 x 13.49 mm), et il se glisse discrètement dans la paume de votre main.

P1020488

Chromecast (2015) : nouveaux composants

À l’intérieur du petit disque, un trio d’antennes permet au dispositif de tirer le meilleur de la connectivité Wi-Fi. Le Chromecast est désormais compatible avec la connectivité Wi-Fi 802.11ac, et il va se connecter à des points d’accès en 5 GHz. Toutes ces améliorations sont destinées à améliorer la stabilité de la connexion, et l’expérience du streaming.

Sur le papier, il est difficile de réellement mesurer l’amélioration apportée à la connectivité, puisque je n’ai jamais rencontré de problème particulier avec ce périphérique. Pourtant, ceux qui ont rencontré quelques difficultés par le passé devraient voir au moins une certaine amélioration.

Chromecast 2015 : branchez-le sur votre TV par le port HDMI
Chromecast 2015 : branchez-le sur votre TV par le port HDMI

Lorsque Google a dévoilé le Chromecast à San Francisco, le géant de la recherche a également affirmé que le dispositif offrira une meilleure qualité vidéo et audio, avec moins de mémoire tampon pour une meilleure expérience globale. Mais à part une forte emprise sur votre signal Wi-Fi, il n’y a pas de véritable changement dans la qualité de streaming.

Le nouveau Chromecast offre une qualité vidéo 1080p, tout comme son prédécesseur, et (pas de surprise à 39 euros), il ne supporte pas le contenu 4K UHD, ce que d’autres périphériques offrent, notamment le nouveau Amazon Fire TV et le Roku 4.

Chromecast (2015) : applications

Une fois que vous avez alimenté l’appareil et branché ce dernier sur le port HDMI de votre téléviseur, il sera temps de passer à travers le processus d’installation du nouveau Chromecast. Le processus de configuration prend pas plus de cinq minutes, et la plupart de celles-ci sont utilisées pour télécharger l’application Chromecast soit depuis le Google Play Store ou l’App Store d’iOS — bien que vous pouvez également utiliser un PC ou un Mac pour streamer du contenu sur le Chromecast. Vous serez invité à connecter le Chromecast à votre réseau sans fil. Le tour est joué !

Chromecast 2015 : vous allez pouvoir streamer de nombreux contenus
Chromecast 2015 : vous allez pouvoir streamer de nombreux contenus

Les nouvelles touches apportées au design sont agréables, mais si l’on doit décortiquer ce qu’il y a de nouveau avec le Chromecast, cela se passe au niveau de l’application. Contrairement à un grand nombre d’autres entreprises de haute technologie, la nouvelle version de l’application de Google fonctionne avec tous les appareils Chromecast, y compris les nouveaux et les anciens — et le nouveau Chromecast Audio. En dehors de la famille des Chromecast, l’application offre une surabondance de nouvelles fonctionnalités qui en font une bonne raison d’en acheter un.

L’application est divisée en trois grandes catégories. Dans l’une d’elles, vous allez retrouver une sélection de titres de toutes les applications que vous avez déjà sur votre smartphone. Ensuite, la section « Appareils » vous permet de basculer facilement entre vos multiples Chromecast, que ce soit vidéo et/ou audio. Le dernier volet permet de télécharger les applications, qui, comme vous l’aurez deviné, sont compatibles avec un Chromecast.

Dans les paramètres de chaque périphérique, il est désormais facile d’ajouter vos propres photos (backdrop) à partir des services tels que Flickr, Facebook, et vos comptes Google pour mélanger avec les magnifique photos récupérées sur le net que le Chromecast met en fond d’écran. En effet, lorsque vous n’êtes pas en train de streamer du contenu sur le Chromecast, il entrera dans un mode économiseur d’écran qui permet d’afficher de multiples sources d’informations.

Une nouvelle fonctionnalité plutôt cool de l’application Chromecast est l’ajout de la recherche multi-plate-forme, permettant de rechercher des contenus par la saisie textuelle ou vocale depuis l’une de vos applications de streaming Chromecast. La recherche fait une énorme différence quand elle est accessible à votre convenance — surtout quand vous êtes sur le dense catalogue de Netflix. Et, la nouvelle fonctionnalité permet (enfin) au Chromecast de mieux rivaliser avec la horde des plus coûteuses set-top-boxes et autre TV Stick d’Amazon, Roku ou Apple.

P1020504

En cliquant sur le micro, vous allez rechercher par la voix ou par une saisie manuscrite, soit des séries TV ou des films, des genres, comme des films d’horreur ou de science-fiction, ou encore le nom de votre acteur favori. Une fois le contenu affiché, un simple clic sur le titre vous redirige directement vers l’application appropriée. Évidemment vous devez toujours contrôler la lecture à travers l’application elle-même, mais c’est néanmoins un grand pas en avant.

Dans la pratique, la recherche fonctionne relativement bien, mais elle n’est pas aussi performante pour une entreprise dont le cœur de métier est la recherche.

Mais, la vraie puissance de l’appareil est qu’il n’est pas strictement limité à votre smartphone ou votre tablette. Installez Google Chrome sur un PC ou un Mac, et vous serez en mesure de streamer une page Web pour une diffusion en continu sur le dongle. La qualité de la vidéo est dans l’ensemble assez bonne, même pour la version Web de Netflix.

Chromecast (2015) : verdict

En fin de compte, la nouvelle conception est une bonne chose, mais pas assez pour remplacer votre ancien Chromecast — surtout étant donné que l’ensemble de mes nouvelles fonctionnalités préférées fonctionnent parfaitement sur l’ancien opus. Mais, pour ceux qui n’ont pas encore mis la main sur un Chromecast, cette nouvelle version est réellement appétissante.

Chromecast 2015 : le voici dans sa boîte
Chromecast 2015 : le voici dans sa boîte

Le Chromecast est génial pour streamer tout type de contenu, et alors qu’il ne remplacera pas les multiples applications ou les écrans d’accueil intuitifs offerts par les set-top-boxes les plus chères, il est très abordable, et surtout très intuitif. Il pourrait même reléguer les fonctionnalités intelligentes de votre Smart TV au second plan. Même si vous avez déjà un outil de streaming, la nouvelle application du Chromecast peut vous faire oublier tous les appareils que vous avez déjà.

Si vous décidez que vous pouvez épargner la petite dépense que requiert ce nouveau Chromecast, vous ne serez pas déçu de payer moins de 40 euros pour un dispositif de diffusion en continu de cette qualité.

Noter cet article

Design 8
Ecosystème 7
Fonctionnalités 6.5
Performance 8
Prix 9

Résumé

7.7 Bon Le Chromecast pourrait être l'accessoire ultime de votre salon pour votre smartphone ou votre tablette, mais les périphériques de streaming plus traditionnels offrent une meilleure expérience de streaming.

Mots-clé : CastChromecastGoogle
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.