Fermer
Navigateurs Web

Microsoft impose une date limite pour passer à Internet Explorer 11

Les professionnels qui cherchent à continuer d’utiliser Internet Explorer au lieu de passer à Microsoft Edge sur Windows 10 ont jusqu’au 12 janvier 2016 pour faire le grand saut vers la dernière version d’IE. “Internet Explorer 11 est la dernière version majeure d’Internet Explorer, et continuera à être supporté sur le système d’exploitation sur lequel il est installé – y compris Windows 7, Windows 8.1 et Windows 10”, a déclaré Microsoft dans un communiqué.

Microsoft continue d’offrir un support à Internet Explorer, qui a récemment fêté ses 20 ans, en déclarant qu’“Internet Explorer 11 continuera de recevoir des mises à jour de sécurité et des améliorations de compatibilité ascendante”. Mais, alors pourquoi est-ce une obligation au 12 janvier 2016 ?

De plus, est-ce que Microsoft Edge, attendu pour être le digne successeur d’IE, tout en gommant ses nombreux défauts, est en mesure de reprendre le flambeau et de répondre à tous nos besoins ?

IE pour les entreprises

Les entreprises qui développent et maintiennent des applications Web, peuvent économiser du temps et des coûts de développement en utilisant le nouveau Web Application Compatibility Lab Kit.

Microsoft a apporté des améliorations à Internet Explorer 11 pour qu’il soit plus en adéquation avec les besoins des professionnels. Les principales caractéristiques de produits incluent le mode Enterprise, Enterprise Discovery Site, les numéros de port HTTP, le passage de Microsoft Edge à IE11 de façon transparente, et un mode Enterprise évolutif simple.

Microsoft impose une date limite pour passer à Internet Explorer 11

“Par exemple, le mode Enterprise fournit une émulation plus fidèle pour les anciennes versions d’Internet Explorer, et Enterprise Discovery Site peut aider à évaluer votre environnement Web existant”, a déclaré Microsoft.

Les utilisateurs peuvent spécifier les numéros de port dans les différents modes de document. En outre, les utilisateurs peuvent commencer à surfer sur le web avec Edge et passer automatiquement à Internet Explorer 11 pour les pages qui nécessitent une compatibilité ascendante basée sur les spécifications effectuées sur celles-ci.

“Après le 12 janvier 2016, seule la version la plus récente d’Internet Explorer disponible pour un système d’exploitation pris en charge recevra un appui technique et des mises à jour de sécurité”, a déclaré la firme sur son blog. Par exemple, les clients utilisant Internet Explorer 8, Internet Explorer 9 ou Internet Explorer 10 sur Windows 7 SP1 devront migrer vers Internet Explorer 11 pour continuer à recevoir les mises à jour de sécurité et le support technique.

IE11 contre Microsoft Edge

Si Microsoft conseille aux professionnels d’installer Microsoft Edge par défaut lors de la mise à jour vers Windows 10, le support des technologies existantes signifie qu’Internet Explorer continuera d’être un outil pertinent pour les entreprises. Par exemple, les entreprises qui choisissent d’utiliser les gestionnaires de mots de passe, comme LastPass, peuvent choisir de continuer à utiliser Internet Explorer parce les plug-ins sont pris en charge. Microsoft Edge ne ​​supporte pas les extensions, et encore moins celle de LastPass.

Les deux navigateurs sont pris en charge sur Windows 10. IE11 continue d’offrir un support aux plug-ins, aux barres d’outils et aux contrôles ActiveX, tandis que Microsoft Edge assure l’intégration de Cortana, les recherches contextuelles et vous permet de noter et d’annoter des pages Web.

Microsoft Edge

“En plus d’un meilleur support pour les standards Web modernes, l’amélioration des performances, une sécurité accrue et une plus grande fiabilité, la migration vers Internet Explorer 11 contribue également à débloquer des améliorations à Windows 10, Office 365, et les derniers périphériques sous Windows”, a déclaré Microsoft.

Quel a été votre choix ? IE11, Edge ou une alternative ?

Mots-clé : IE11Internet Explorer 11MicrosoftWindows 10
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.