close
Apple

iPad Pro : la pire adoption que Apple a connu pour ses iPad

Avec le niveau d’excitation qui a entouré le lancement de l’iPad Pro, il serait raisonnable d’attendre que les ventes soient élevées. Mais, contre toute attente, ce n’est pas le cas. L’adoption de cet iPad Pro est la plus lente de toutes les versions d’iPad lancées jusqu’ici par le géant de Cupertino.

Bien que cela ne fasse que quelques jours que la tablette géante de la firme de Cupertino est disponible dans les boutiques, Apple ne s’attendait certainement pas à ce que cette nouvelle version de sa tablette capture seulement 0.3% du marché des iPad. Pas même le marché des tablettes, juste les iPad. Les experts suggèrent qu’une partie de la raison de cette confusion est la cible de l’iPad Pro.

Comparons le lancement de l’iPad Pro, avec les première et deuxième générations des modèles Air. L’iPad Air a réussi à multiples par six la part de marché obtenue par la version Pro, et ce dans le même laps de temps. L’iPad Air 2 s’avère légèrement moins populaire, mais a tout de même réussi à enregistrer une part de marché trois fois supérieure à celle de l’iPad Pro.

En fait, depuis le lancement de l’iPad Pro, les deux modèles Air ont vu leurs ventes grimper – en partie grâce à des baisses de prix qui suivent tout nouveau lancement. Localytics, un outil qui mesure l’activité d’applications mobiles, montre que l’iPad 2 et l’iPad Air dominent toujours, et le petit nouveau sur le camembert a un certain retard à rattraper :

iPad Pro : la pire adoption que Apple a connu pour ses iPad

Un positionnement, ou une stratégie à revoir

Localytics suggère qu’une partie de la raison de l’adoption plus lente est la concurrence avec les PC, et un besoin pour les applications d’évoluer : “Le CEO d’Apple, Tim Cook, a positionné l’iPad Pro en remplacement du PC, de sorte que la concurrence n’est pas réelle avec d’autres iPad, mais davantage avec les ordinateurs portables et les ordinateurs de bureau”.

L’idée d’un iPad prenant la place d’un ordinateur portable peut prendre du temps avant de convaincre les consommateurs, due au fait que l’iPad Pro fonctionne sur iOS par opposition au système traditionnel d’ordinateur portable, OS X. Bien qu’iOS offre de nombreuses fonctionnalités, il ne dispose pas de la totalité des applications d’OS X, qui seront indispensables pour un grand nombre de professionnels.

Nul doute que la meilleure chance d’Apple de combler cette lacune est de tirer parti de l’App Store, et mettre en évidence les applications axées sur la productivité et l’amélioration de l’expérience au travail. C’est très certainement sur quoi Apple travaille, et va présenter pour l’année 2016.

Tim Cook a positionné l'iPad Pro en remplacement du PC

Tags : iPad 2iPad AiriPad Pro
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.