close
Navigateurs Web

Vous pouvez planter Chrome avec ce simple code

Il y a un ensemble étrange de caractères que vous pouvez taper dans votre navigateur Chrome afin de le voir instantanément planter. Plutôt drôle non ? Le bug a été signalé il y a quelques jours et après avoir été testé tout à l’heure, je peux confirmer qu’il n’est toujours pas corrigé. Néanmoins, la version Android de Chrome n’est pas affectée par le bug en question.

Selon une publication par le chercheur en sécurité Andris Atteka, si vous tapez “/%%30%30” (sans les guillemets) à la fin de tout lien dans votre navigateur Google Chrome, il va littéralement planter. La même chose se produit si vous cliquez, ou planez au-dessus du texte avec une souris, si le texte est un lien hypertexte.

En plaçant des caractères nuls, dans notre cas “30%30” ou similaire à la fin d’une URL, va immédiatement provoquer un arrêt inopiné de Chrome, après une série de tentatives de rationaliser l’adresse Web. Plusieurs sources indiquent que le bug affecte le Web View d’Android – la version de Chrome qui fonctionne au sein de certaines applications afin de fournir aux applications tierces, telles que Twitter, Facebook et d’autres, un navigateur Web intégré.

Vous pouvez planter Chrome avec ce simple code

Un correctif est déjà en place, mais il faudra un certain temps pour qu’il arrive sur la version actuelle de Chrome. Les développeurs de Chromium ont résolu le problème sur la version open source de Google Chrome.

Dans le cas où le navigateur Chrome plante, ce n’est pas un gros problème puisque le navigateur a la capacité de restaurer tous les onglets perdus. Cependant, tout le texte saisi dans l’un des onglets signifie que votre progression sera perdue, jusqu’à ce qu’un correctif soit mis en œuvre, je vous suggère de taper votre texte ailleurs…

Tags : ChromeGoogle
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.