Fermer
Astuce

Comment overclocker votre Raspberry Pi

Maintenant que vous avez votre Raspberry Pi et que vous avez suivi le guide du débutant pour l’installer et le configurer, vous vous demandez peut-être s’il est possible de le faire aller plus vite. Pour garder des coûts bas, le Raspberry Pi utilise une ancienne génération de microprocesseur ARM (communément appelé ARMv6), alors que la plupart des tablettes et smartphones modernes sont passés sur l’architecture ARMv7, alors que certains des nouveaux produits d’Apple sont même allés au-delà en passant à l’architecture ARMv8 de 64 bits.

En outre, le Raspberry Pi utilise un processeur simple core alors que la plupart des autres appareils, y compris les ordinateurs de bureau, smartphones et tablettes ont généralement évolué à des configurations dual ou quad core. Tout cela signifie que, à temps, en particulier lors de l’utilisation de l’environnement de bureau, la Pi peut se sentir un peu lent.

Par défaut, le processeur dans le Raspberry Pi fonctionne à 700 MHz, mais celui-ci peut être overclocké. Les microprocesseurs sont conçus de telle manière qu’ils exécutent des instructions par cycle d’horloge. L’idée est donc d’augmenter la fréquence du signal d’horloge d’un processeur au-delà de la fréquence nominale afin d’augmenter les performances de l’ordinateur.
Ainsi, plus la fréquence d’horloge est élevée, plus la performance l’est. L’un des moyens de surcadençage est donc d’augmenter la fréquence à laquelle le processeur fonctionne. Le problème est que chaque modèle de microprocesseur est conçu pour fonctionner à sa fréquence par défaut et l’overclocking pousse le processeur en dehors de ses limites de conception nominales. S’il est trop overclocké, le CPU devient instable et se traduit généralement par des freezes ou même les corruptions de la carte SD.
Cependant les procédés de fabrication modernes signifient que la plupart des puces, y compris le BCM2835 de Broadcom utilisé dans le Pi, peuvent fonctionner en toute sécurité à des vitesses plus élevées.

En 2012, la Fondation Raspberry Pi a annoncé que l’overclocking est officiellement supporté sans affecter votre garantie. L’outil raspi-config est utilisé pour overclocker le processeur. Démarrez l’outil à l’aide de la commande suivante :

1
sudo raspi-config

Sélectionnez “Overclock” et appuyez sur la touche Entrée. Appuyez de nouveau sur Entrée pour confirmer que vous comprenez les possibles problèmes avec l’overclocking. raspi-config offre cinq fréquence d’horloge : 700 MHz (pas d’overclocking), 800 MHz (modeste), 900 MHz (moyen), 950 MHz (haut) et 1000 MHz (turbo). Utilisez les touches fléchées haut et bas pour sélectionner la fréquence désirée et appuyez sur Entrée. Appuyez de nouveau sur Entrée lorsque la boîte de dialogue de confirmation apparaît.

Comment overclocker votre Raspberry Pi

Le Pi doit être redémarré pour que la nouvelle fréquence d’horloge puisse être utilisée. Redémarrez puis tapez la commande suivante pour obtenir la fréquence d’horloge maximale configurée :

1
cat /sys/devices/system/cpu/cpu0/cpufreq/scaling_max_freq

Le résultat devrait être la fréquence que vous avez sélectionnée dans le raspi-config.

Conclusion

La fréquence la plus élevée autorisée par le raspi-config est cadencée à 1 GHz mais il y a eu plusieurs rapports de bugs sur le fait qu’à cette vitesse la carte SD était corrompue. La stabilité réelle de votre Raspberry Pi overclocké dépend de votre Pi et sur ​​la qualité de votre alimentation. Si votre Pi ne parvient jamais à démarrer car il est bien trop overclocké, maintenez la touche Maj enfoncée pendant le démarrage pour désactiver temporairement l’overclock et ensuite utiliser raspi-config pour définir une fréquence d’horloge inférieure.

Essayez d’expérimenter avec les différents niveaux d’horloge. Vous n’avez pas besoin d’être plus prudent que ça, vous pouvez toujours sélectionner une vitesse d’horloge inférieure si vous sentez que votre appareil est devenu instable. Cependant, vous devriez toujours sauvegarder les données importantes avant d’expérimenter…

Mots-clé : overclockRaspberry Pi
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.