Fermer
MobileSmartphones

Couleur ? Contrôle ? Chine ? À quoi le C de l’iPhone 5C pourrait-il faire allusion ?

Ce soir, pour la première fois, Apple devrait annoncer non pas un mais deux nouveaux modèles d’iPhone. La rumeur de ce que l’on devrait connaître comme étant l’iPhone 5S, va probablement être rejoint par un autre modèle, l’iPhone 5C. Si vous vous souvenez du “S” de l’iPhone 4S qui voulait mentionner Siri, et le S pour le 5S qui pourrait être lié à la sécurité, notamment si le dispositif arrive son capteur d’empreintes digitales, mais qu’en est-il du “C” pour l’iPhone moins cher ?

Comme les hiéroglyphes sculptés dans une paroi de la grotte, le C peut être interprété de différentes façons, chacun nous donnant un indice sur le raisonnement d’Apple derrière son lancement. Mais qu’est-ce qui pourrait réellement caractériser cette iPhone low cost ?

C pour pas Cher

C’est presque trop évident que l’iPhone 5C arrive pour pas cher, et cela va probablement être le cas. Un prix de 300 à 400 euros sans contrat est répandu, ce qui devrait se traduire par quasi une gratuité si vous souscrivez à un abonnement chez un opérateur pendant 2 ans.

Ce créneau a été traditionnellement occupé par le vieillissant matériel d’Apple, mais ce n’est pas vraiment une proposition tentante de garder un vieux téléphone pendant deux nouvelles années. De cette façon, Apple pourra vous accaparer à nouveau…

C pour le Contrôle et le Choix

Si il y a une chose qu’Apple aime, c’est d’avoir le contrôle. De vous enfermer dans un de ses App Store, et de ne pas simplement laisser un anonyme vendre ses produits, Apple aime avoir le dernier mot. L’iPhone 5C est attendue pour être inférieur à l’iPhone 5S ou encore l’iPhone 5 avant-lui, ce qui devrait permettre à la firme de Cupertino de contrôler un nouveau marché des smartphones de milieu de gamme, là où Samsung et Android sont très forts.

Les gens désireux d’acheter un iPhone sont toujours coincés entre l’achat d’un vieux dispositif s’ils ne veulent pas payer pour le dernier modèle. Sauf, pourquoi acheter un vieux smartphone quand un tout nouveau, un petit Android par exemple, et ce à un prix raisonnable est annoncé toutes les cinq minutes ? Cela nous amène à un autre mot C, le choix, quelque chose dont les fans d’Apple ont jusque-là été limités, au moins en ce qui concerne le nouveau matériel.

L'iPhone 5C permettrait d'étendre le choix d'Apple

Cette année, les smartphones de milieu de gamme sont de très bonne qualité, il suffit de voir le Galaxy S4 Mini ou encore le HTC One Mini. Nous sommes à un point où ces smartphones sont tellement bien que nous n’avons pas vraiment besoin de quelque chose de plus puissant, et Apple ne va pas se laisser faire dans ce domaine et ainsi laisser le monopole à Google.

C pour la Charité

Voilà comment Apple pourrait introduire son iPhone pas cher. Je peux déjà entendre Tim Cook nous dire : “nous voulions que plus de personnes puissent profiter du meilleur smartphone dans le monde, ce que nous rendons désormais possible avec l’iPhone 5C”.

Apple veut que vous sachiez que la firme pense à la population. Plus précisément, c’est de penser aux personnes qui ne peuvent pas se permettre d’acheter un iPhone 5S. En produisant un iPhone pas cher, c’est de leur donner la chance de réaliser leur rêve de posséder un produit Apple.

Oui, bon les gars, Apple veut vous endoctriner au maximum, et pour cela vous fait une faveur en abaissant les prix à un niveau digne de votre maigre porte-monnaie.

C pour la Chine

Jusqu’où la firme veut-elle s’étendre ? Et bien jusqu’en Chine ! Apple a déjà fait part de ses intentions de ses agissements dans la région en planifiant un évènement qui se déroulera un jour après le lancement à Cupertino, suggérant que l’iPhone 5S et bien plus important encore, le 5C pourraient être vendus par les deux principaux opérateurs chinois. Un iPhone pas cher vendu en Chine se traduira par d’innombrables nouveaux propriétaires et, par conséquent, encore plus de contrôle.

C pour Couleur

Apple sait que tous les enfants aiment les couleurs vives. Comme vos enfants sont aussi sur la liste des choses que Apple souhaite contrôler, l’iPhone 5C arrivera dans un véritable arc en ciel de couleurs différentes. Il va probablement réserver la couleur “champagne” (or) pour son smartphone phare, et au lieu de ça utiliser un sac de Skittles pour son inspiration pour le 5C.

Des couleurs et encore des couleurs pour l'iPhone 5C

C pour Cannibalisation

C’est une question délicate. Apple a un compte en banque très, très grand, notamment grâce à ce qu’il a amassé en vendant beaucoup d’iPhones, iPads, iPods et bien sûr, des ordinateurs Mac. Les nombreux zéros sur la déclaration d’Apple est la preuve que nous sommes prêts à bondir sur un dispositif de la pomme croqué, et malgré le fait qu’il soit cher.
Pourquoi, alors, Apple serait-il en train de vouloir cannibaliser certaines de ces ventes en introduisant un modèle moins cher avec une marge de profit certainement inférieure ?

Et si, pour éviter une situation où les gens ne voudrais se sentir inférieur de disposer d’un mobile plus cheap, Apple ne vendait pas l’iPhone 5C en Europe ou aux États-Unis ? Pourquoi s’embêter avec un événement en Chine si ce dernier n’a rien de plus à apporter ?
Personnellement je ne serais pas surpris si l’iPhone 5C était une exclusivité de la Chine dans un premier temps, avant de faire son apparition vers d’autres marchés émergents importants et, enfin, les principaux marchés où l’iPhone 5S bien plus tard. Honnêtement, est-il important ? Le jour du lancement, combien de personnes voudront faire la queue pour un iPhone pas cher ?

En fin de compte, le C pouvait se présenter comme étant tout cela, et une fois qu’il sera officialisé, ne sera t-il pas synonyme d’autres termes bien mois élogieux ? Il est peu probable que ce soit le cas…

Qu’en pensez-vous ? Cet iPhone 5C est-ce une bonne chose ?

Mots-clé : AppleiPhoneiPhone 5CiPhone 5S
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.