Fermer
MobileOS

Ubuntu Touch porté avec succès sur la tablette Sony Xperia Tablet Z

Votre smartphone Android est maintenant un détecteur de tremblements de terre

Alors que la campagne du Ubuntu Edge, un projet ambitieux de crowdfunding tentant de récupérer 32 millions de dollars pour développer des smartphones de “prochaine génération”, a fini bien en deçà de sa cible en fin de mois dernier, mais la firme aurait quelque chose pour réjouir tous les fans d’Ubuntu ! En effet, une version prototype du système d’exploitation Ubuntu Touch vient d’être mise à disposition pour la tablette Xperia Tablet Z de Sony.

Si tout ceci semble très alléchant, le message sur le forum XDA Developers – repéré par Xperia Blog – explique qu’il y a quelques bugs et que les utilisateurs devraient réaliser une sauvegarde de leurs fichiers. Mais, la nouvelle version apporte essentiellement un premier travail, quoique précoce, d’une version d’Ubuntu Touch sur une tablette.

Ce n’est pas la première fois qu’un dispositif se voit disposer de l’OS d’Ubuntu, puisque divers autres dispositifs Android – pas seulement la série de Nexus – sont également prêts à accueillir à bras ouverts Ubuntu Touch. Pour ceux qui l’ignorent, cet OS n’est autre que la version « Ubuntu » disponible sur les ordinateurs de portable, mais conçue pour les dispositifs mobiles. Autrement dit, elle permet de retrouver quasiment l’environnement de bureau traditionnel Ubuntu sur un smartphone ou une tablette. Mené par Canonical, Ubuntu Touch est donc de la même veine de ce que Mozilla tente de faire avec Firefox OS.

Le Edge aurait fait un pont parfait entre le monde Android et Windows, pour ne pas dire qu’il serait réellement un hybride permettant de faire office de smartphone et PC.

Mots-clé : SonyUbuntuUbuntu TouchXperia Tablet Z
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.