Fermer
Tests

Test du Sony Xperia Z Ultra : la phablette la plus grosse, la plus rapide et la plus fine

Vue de derrière du Xperia Z Ultra

La guerre des phablettes devient de plus en plus intéressante puisque davantage de fabricants de smartphone entre dans la course pour se surpasser les uns des autres. Alors que nous avons vu des dispositifs ayant un écran au-delà de 6 pouces, tels que le Huawei Ascend – un compagnon de 6,1 pouces – ou encore le Galaxy Mega de 6.3 pouces de Samsung, Sony arrive aujourd’hui sur le marché dont les consommateurs sont de plus en plus friands.

Ne voulant pas être en reste donc, Sony a dévoilé son gigantesque smartphone de 6,44 pouces, le Xperia Z Ultra au Mobile Asia Expo en juin dernier. Son intention est évidente : être le plus grand et le plus humble appareil de sa catégorie. À ce jour, nous n’avons pas réellement de retour sur l’intérêt de ces téléphones géants, mais il est clair que quasiment toutes les grandes firmes veulent un morceau des parts de marché. Alors, qu’est-ce que Sony apporte sur la table avec le Xperia Z Ultra ?
Après avoir découvert le smartphone lors d’un évènement dédié à la presse dernièrement, voici que j’ai pu mettre la main sur le dispositif pendant quelques jours, permettant ainsi d’en savoir un peu plus sur ses caractéristiques, et comment il se compare par rapport aux autres smartphones de sa gamme.

Sony Xperia Z Ultra : le célèbre « Unboxing »

Sony Xperia Z Ultra : caractéristiques

Avant de commencer à vous présenter le produit, voici les caractéristiques du Xperia Z Ultra :

  • Dimensions : 179 x 92 x 6,5 mm
  • Poids : 212 g
  • Système d’exploitation : Google Android 4.2 (Jelly Bean)
  • Processeur : Qualcomm Snapdragon 800, quatre cœurs cadencé à 2,2 GHz
  • Mémoire : 2 Go
  • Stockage : 16 Go d’espace de stockage (avec un slot micro-SD)
  • Écran : 6,44 pouces TFT, résolution de 1920 x 1080 pixels
  • Caméra : 8 mégapixels avec Exmor RS, et un zoom numérique 16x avec autofocus
  • Caméra frontale : 2 mégapixels en 1080p
  • Connectivité : 4G LTE, WiFi 802,11 a/b/g/n, NFC, Bluetooth 4.0, GPS
  • Batterie : 3000 mAh

Note : Vous pouvez découvrir davantage de photos depuis la galerie Google+

Sony Xperia Z Ultra : conception et design

D’une manière générale, Sony ne s’écarte pas beaucoup de la conception que ses dispositifs phares Xperia connaissent, celle que la firme japonaise nomme OmiBalance. Afin de vous rafraîchir rapidement la mémoire, celle-ci comprend deux panneaux en verre trempé avec une surface toute lisse et un revêtement réfléchissant, à l’avant et l’arrière de l’appareil et une coque fait de polyamide résistant en fibre de verre. Elle propose également un bouton d’alimentation en aluminium en guise de signature sur le côté droit. Tous ces petites attentions s’additionnent pour donner au Xperia Z Ultra, un look ultra fin et élégant. L’original Xperia Z de 5 pouces a été le premier dispositif de la firme à arborer cette conception, tandis que la tablette Xperia Tablet Z s’est vue légèrement modifiée avec un coque à l’arrière noir et mat.

Alors que le grand écran full HD est un facteur déterminant du design de la phablette, le principal fait marquant de sa conception est l’épaisseur, très mince, puisque le smartphone ne fait pas plus de 6.5 mm d’épaisseur, ce qui le rend super élégant.
En fait, le Xperia Z Ultra est la plus mince phablette disposant d’un écran Full HD au monde, et il est seulement devancé par les 6.18 mm du Huawei Ascend P6 – qui est un smartphone de 4,7 pouces. L’ingénierie qui est derrière pour s’adapter à un écran 6,44 pouces (qui est aussi le plus grand écran pour un smartphone à l’heure actuelle) sur une telle épaisseur d’écran est vraiment l’œuvre d’un génie.
Ses rivaux immédiats, le Samsung Galaxy Mega et le Huawei Ascend Mate sont plus épais avec respectivement 8,0 et 9,9 mm d’épaisseur. Bien sûr, disposer qu’une coque mince a ses propres défauts, comme le fait de devoir se passer d’une batterie assez conséquente entraînement une autonomie beaucoup plus faible à ce que l’on est en droit d’attendre d’un tel smartphone. La superbe tablette ultra slim de Sony, la Xperia Tablet Z, doit également faire face à ce problème puisque que son autonomie a également été l’un de ses points sensibles, malgré une épaisseur de 6.9 mm l’a rendant complètement sexy.

L’arrière du Xperia Z Ultra offre une sensation de douceur au toucher, mais qui malheureusement perd de son « charme » dès lors que l’on voit les empreintes de doigts venir remplir la coque. Au haut de la coque légèrement positionné sur la gauche, un appareil photo de 8 mégapixels est intégré, la puce NFC calé en dessous – dommage que celle-ci n’est pas centrée mais il s’agit certainement de montrer l’emplacement de la puce – puis le logo Sony au milieu, et enfin tout en bas la marque Xperia.

Vue de derrière du Xperia Z Ultra

Le côté gauche du smartphone dispose du port micro-USB caché sous une trappe, en dessous duquel se trouve les pins pour le dock. En effet, il est possible de poser la phablette sur un dock que Sony vend en tant qu’accessoire.

Vue de gauche du Xperia Z Ultra

Sur le dessus, alors que dans la vidéo j’imaginais qu’il s’agissait d’un lecteur infrarouge, il n’en est rien puisqu’il s’agit tout simplement d’un micro.

Vue de dessus du Xperia Z Ultra

Sur la droite, on retrouve la prise casque de 3,5 mm sans cache (explication ci-dessous), en dessous duquel se trouve un long cache abritant deux ports, l’un pour la carte micro-SD, l’autre étant dédié à la micro-SIM, puis le bouton rond On/Off en aluminium, qui est à ce jour devenu la marque de fabrique des dispositifs Xperia. En dessous, se trouve le bouton de volume.

Vue de droite du Xperia Z Ultra

Sur la tranche inférieure, on retrouve un autre haut-parleur, qui couplé à celui du dessus permet tout simplement de supprimer le bruit ambiant.

Vue de dessous du Xperia Z Ultra

En façade, une caméra frontale de 2 mégapixels et offrant un enregistrement en 1080p est logée à gauche de la phablette en haut. À sa gauche, les traditionnels capteurs de proximité et de luminosité.

Vue de devant du Xperia Z Ultra

Il est difficile d’ignorer les dimensions massives du Xperia Z Ultra. Avec une longueur de 179.4 mm et une largeur de 92.2 mm, le Xperia Z Ultra arrive lentement mais dangereusement sur le territoire de la tablette de 7 pouces. Être au moins 7% et 5% plus large que ses rivaux de 6 pouces, le Xperia Z Ultra est aussi, voire plus difficile à manier dans vos mains. Sans oublier qu’il fait pencher la balance à plus de 200 grammes.

Le Xperia Z Ultra a une taille vraiment imposante, notamment dans la poche

Une caractéristique qui est en passe de devenir commune parmi les dispositifs mobiles haut de gamme aujourd’hui, est sa forte résistance aux conditions extérieures. En effet, le Xperia Z Ultra dispose de l’indice de protection IP55 (étanche à la poussière) et IP58 (résistant à l’eau). Mais que veulent dire ces indices ?

Vous pouvez plonger le Xperia Z Ultra sans crainte dans l'eau

Le décryptage de ces codes révèlent que le Xperia Z Ultra est non seulement protégé contre la poussière, mais également les jets d’eau, il est aussi capable de rester immergé sous 1,5 m d’eau douce pendant 30 minutes.

En comparaison, le Xperia Z et la Xperia Tablet Z qui disposent des indices IP55 et IP57, ont essentiellement la même résistance à la poussière, mais ils sont résistants à l’eau jusqu’à 1m (seulement). D’autres part, le Samsung Galaxy S4 Active est aussi résistant à l’eau comme le Xperia Z/Xperia Tablet Z, mais offre une protection totale contre la poussière.

Comme avec les dispositifs résistant à l’eau mentionnés ici, vous devez vous assurer que tous les ports et les caches sont bien fermés. Si vous avez remarqué, la prise de sortie audio de 3,5 mm sur le Xperia Z Ultra n’est pas recouverte d’un cache, ce qui s’avère différent de ce que l’on retrouve sur le Xperia Z. Pourquoi est-ce ainsi ?

La prise audio n'est pas protégé par un cache pour améliorer son utilisation

Selon Sony Mobile, il était gênant pour les consommateurs de retirer le cache de la prise casque de chaque fois qu’ils avaient besoin de brancher leurs écouteurs. Par conséquent, l’équipe de conception a amélioré la technologie d’étanchéité et la incorporé dans le Xperia Z Ultra qui ne nécessite aucun cache sur la prise audio. Malheureusement on pourra regretter son emplacement qui va s’avérer difficile à l’usage si vous glissez la phablette dans une poche.

Sony Xperia Z Ultra : écran

Le Xperia Z Ultra arrive avec un écran TFT de 6,44 pouces offrant une résolution Full HD de 1920 x 1080 pixels. Ceci coïncide avec la plupart des dispositifs phares Android comme le HTC One, le LG G2, le Samsung Galaxy S4 ou encore le Xperia Z. La seule différence est que la taille de l’écran est beaucoup, beaucoup plus grande, ce qui a pour conséquence une densité de pixels inférieure à ces dispositifs (344 ppi), mais c’est encore un peu plus élevé que l’iPhone 5 de 4 pouces (326 ppi). Les rivaux de 6 pouces sont évidemment surclassé, le Galaxy Mega a une densité de pixels de 233 ppi, et le Ascend Mate arrive avec 241 ppi.

L'écran du Xperia Z Ultra est vraiment d'excellente qualité

Bien que Sony utilise toujours le même type d’écran TFT pour ses écrans LCD, le Xperia Z Ultra n’a rien de comparable avec les dispositifs Xperia plus âgés, en particulier le Xperia Z. Si vous vous souvenez, la principale critique sur l’écran du Xperia Z était les pauvres angles de vision. Le Xperia Z Ultra subit-il le même sort ? Heureusement non, et ceci grâce à l’adoption de nouvelles technologies d’affichage qui proviennent directement de sa ligne de dispositifs TV – la technologie Triluminos et le moteur d’images X-Reality.

En un mot, l’écran Triluminos permet de montrer un plus grand nombre (environ 50%) de couleurs, d’où des images plus naturelles et plus riches par rapport aux écrans LCD classiques. X Reality, en revanche, est un moteur de traitement d’image qui améliore le contraste, ajoute de la saturation, la netteté et réduit le bruit des images et des vidéos. En outre, il analyse le contenu multimédia et reproduit le ‘manque’ de pixels pour une expérience de visualisation plus nette. Découvrez à quoi ressemble l’écran Triluminos avec le moteur X-Reality pour mobile en vidéo :

Comme j’ai pu le remarqué dans mes divers tests, les images sont nettement plus lumineuses sur le Xperia ZU par rapport à la concurrence, et que dire des angles de vision. Peu importe la position, la qualité est vraiment au rendez-vous.

Les images sont vraiment très lumineuses

Sony Xperia Z Ultra : caractéristiques et performances

Le Xperia Z Ultra est le premier dispositif mobile à embarquer le processeur Snapdragon 800 de Qualcomm – annoncé en janvier lors du CES 2013. Ce processeur de quatre cœurs est cadencé à 2.2 GHz, s’avère être 75% plus rapide que le S4 Pro et offre une énergie et une puissance maximales avec une autonomie de la batterie exceptionnelle.
Outre ce monstre, le dispositif dispose de 2 Go de mémoire vive et de 16 Go de mémoire interne. Fort heureusement pour ce genre de dispositif, intègre un port pour intégrer une carte micro-SD, permettant d’augmenter la taille de stockage jusqu’à 64 Go.

Le Xperia Z Ultra intègre une batterie de 3000 mAh, que vous ne serez pas en mesure de retirer pour un changement rapide du fait de sa conception monobloc. Si celle-ci vous paraît assez conséquente, comme tous les smartphones haut de gamme, si vous êtes un gros utilisateur vous vous retrouverez rapidement à la recherche d’une prise électrique avant la fin de la journée. C’est d’ailleurs le gros point faible de cette phablette.

Toute la connectivité que vous êtes en droit d’attendre d’un tel smartphone, y compris le NFC, le Wi-Fi, une puce GPS et ainsi de suite, avec le LTE pour ceux qui ont le support du réseau pour les données mobiles plus rapides, est bien intégrées dans ce dispositif.

Le benchmark AnTuTu du Xperia Z Ultra
Le Xperia Z Ultra surclasse la concurrence

Côté benchmark, le dispositif est passé dans les « mains » de AnTuTu. Sur ce dernier, la phablette a obtenu le score de 33957 points, lui permettant de se placer largement en tête, loin devant le Samsung Galaxy S4. Personnellement j’ai trouvé la navigation de l’interface sur le Xperia Z Ultra vraiment fluide.

Sony Xperia Z Ultra : expérience logicielle

Comme ses dispositifs phares récents, le Xperia Z Ultra arrive avec Android, mais également une légère surcouche imposée par Sony. C’est un ajout classique pour les constructeurs qui apportent plus ou moins des fonctionnalités propres au dispositif et aux besoins.

Android 4.2 est la version officielle sur le Xperia Z Ultra
La surcouche Sony arrive avec quelques fonctionnalités dédiées au Xperia ZU

Sony a récemment annoncé que le Xperia Z Ultra serait l’un de ses six appareils mobiles à disposer de la mise à jour vers Android 4.3, mais aucune date n’a été fourni. Android 4.3 est juste une mise à jour incrémentielle, il n’y a pas grand-chose à attendre de celle-ci.

Comme nous avions pu le découvrir sur les précédents dispositifs Xperia, les petites applications Sony sont également présentes sur le smartphone pour un mode complètement multitâche. Celles-ci vous permettent d’ouvrir une petite fenêtre de l’application (pas tous, seulement quelques applications sélectionnées par Sony) tout en vous permettant de continuer à utiliser l’application principale. Autrement dit, vous allez pouvoir accéder à une calculette tout étant sur la page de vos comptes par exemple.

Les petites applications Sony vous permettront d'avoir un réel multitâche
Diverses petites applications sont accessibles

Vous pouvez prérégler six de vos petites applications les plus fréquemment utilisées pour y accéder plus rapidement. Alternativement, vous pouvez appuyer sur la flèche à gauche pour accéder aux petites applications. Un signe « + » dans le coin en haut à droite vous permettra d’installer les nouvelles petites applications depuis le Google Play Store, ou de transformer vos widgets préférées en petites applications. C’est dommage que seule une petite application peut être utilisée à la fois.

Sur une note plus positive, Sony a sorti le SDK pour que les développeurs puissent créer leurs petites applications tiers pour ses appareils Xperia. Par conséquent, il est possible que, compte tenu du temps, la variété de petites applications va croître pour répondre aux différents besoins des consommateurs.

Outre l’intégration des technologies de ses téléviseurs Bravia, Sony a également fait de grandes améliorations dans la réactivité de l’écran. En éliminant une couche d’air lors de la fabrication, Sony est capable de rapprocher le panneau tactile de l’écran. En outre, la couche du capteur est maintenant intégrée à la lentille, ce qui rend l’affichage plus réactif.

Contrairement à la série des Samsung Galaxy Note, Sony ne vous oblige pas à utiliser un stylet spécifique sur le Xperia Z Ultra. Comme l’écran est très réactif, vous pouvez utiliser votre doigt, un crayon ou un stylet pour commencer à écrire. Selon Sony, l’appareil dispose d’une reconnaissance de l’écriture manuscrite, ce qui signifie que vos notes manuscrites sont lues optiquement et converties en texte. Lors de mes tests, j’ai constaté que la reconnaissance de l’écriture manuscrite était assez précise, et le large écran offre amplement d’espace pour vous amuser !

Mode de reconnaissance manuscrite est activable directement dans les options du clavier
La reconnaissance manuscrite est d'excellente qualité sur le Xperia ZU
Il est possible de dessiner ou écrire avec votre doigt, un crayon ou un stylet

Bien entendu, la phablette dispose d’une application dédiée, Active Clip, semblable à S Note de Samsung et QuickMemo de LG. Celle-ci vous permet de prendre une capture d’écran de ce que vous lisez, et vous offre des options de personnalisation. Par exemple, vous pouvez dessiner, ou bien surligner une partie de votre capture, (marqueur, surligneur, crayon, pinceau, plume), ajouter des animations et même ajouter des photos.

Une des principales caractéristiques que les appareils mobiles de 5,5 pouces et plus doivent prendre en considération, est le fonctionnement du dispositif d’une seule main. Dans la plupart des cas, il est plus facile de mener des actions communes (pavé numérique, clavier QWERTY et écran de verrouillage) en les décalant de chaque côté de l’écran selon que l’utilisateur est gaucher ou droitier. Sony semble avoir jugé utile d’apporter ces fonctionnalités dans les mains des consommateurs, puisqu’il est possible de positionner le clavier par exemple, à droite ou à gauche selon votre préférence.

Sony Xperia Z Ultra : caméra

Contrairement au capteur de 13 mégapixels logé à l’arrière du Xperia Z, le nouveau Xperia Z Ultra est équipé d’un capteur de 8 mégapixels. Suite à cela, il n’y a pas de flash LED sur l’appareil. Avec une capacité d’imagerie en passe de devenir un critère important dans le choix des smartphones, on peut se demander pourquoi Sony a choisi de ne pas maintenir le capteur de l’appareil photo 13 mégapixels et le flash LED.

Application Appareil Photo sur le Xperia ZU

Sony positionnerait-il davantage l’Xperia Z Ultra sur le secteur des tablettes que du smartphone géant ? C’est fort possible… En effet, il parait logiquement que dans le cas d’un positionnement sur le marché des tablettes le capteur n’est que peu d’importance. D’ailleurs, les tablettes aujourd’hui sur le marché ne disposent d’un capteur très sophistiqué par rapport à leurs homologues smartphones, ce qui suggère que le Xperia ZU soit le pionnier dans ce « secteur ».
Vous trouverez donc rien de nouveau sur le Xperia Z Ultra. Par défaut, la caméra arrière utilise un ratio 16:9, ce qui a pour conséquence de capturer une photo de 5 mégapixels. Le réglage à 8 mégapixels plus n’est possible que dans un format 4:3.

Cliché 1 pris avec le Xperia ZU
Cliché 2 pris avec le Xperia ZU

La qualité d’image est très correcte pour un capteur de 8 mégapixels, mais pas le meilleur que j’ai pu tester. Le niveau de bruit est perceptible sur quelques clichés. Dans l’ensemble, ce n’est pas impressionnant, mais ce n’est pas pour autant que je suis déçu sur ce point.

Sony Xperia Z Ultra : batterie

Pour finir, parlons de ce qui fâche, la batterie. Concernant la lecture vidéo, le Xperia Z Ultra a duré près de cinq heures, ce qui est plutôt bas par rapport à ce qu’offre les concurrents. Sa faible autonomie peut être attribuée à trois facteurs :

  • Grand écran de 6.44 pouces
  • Une batterie de 3000 mAh s’est assez limitée en terme d’autonomie
  • Un mal récurrent

L’écran Full HD de 6,44 pouces est le plus susceptible d’être le coupable pour fortement diminuer la durée de vie de la batterie. Ensuite, le Xperia Z Ultra est livré avec une simple batterie d’une capacité de 3000 mAh qui est la plus faible parmi la concurrence des dispositifs de 6 pouces. Même le HTC Butterfly S de 5 pouces dispose d’une capacité supérieure (3200 mAh). Malheureusement, la raison évidente est que Sony a priorisé une coque mince plutôt que l’autonomie. Cette préoccupation se manifeste également sur ​​la super mince tablette Sony Tablet Z.

Mais ce n’est pas tout, les dispositifs Sony n’ont toujours pas obtenu de bons résultats lors des tests de batterie, et c’est clairement un domaine qui doit être amélioré. Cela se reflète également dans mon utilisation au jour le jour de l’appareil.

Activation du mode STAMINA sur le Xperia ZU
Le mode STAMINA sur le Xperia Z Ultra vous fera économiser un max d'autonomie

Personnellement, je vous recommande fortement d’activer le mode STAMINA sur le Xperia Z Ultra si vous n’avez pas sous le pouce une source d’alimentation. L’activation de celui-ci va désactiver le Wi-Fi, les données mobiles et la plupart des applications, et ce temporairement. Vous serez toujours en mesure de recevoir des appels téléphoniques, des SMS, ou encore quelques notifications et bien sûr tout ce qui concerne l’alarme. Le lecteur de musique et la radio FM continueront de fonctionner, tandis que les téléchargements seront autorisés à se terminer. Mais à quoi bon un appareil mobile moderne sans être constamment connecté à Internet ? En tant que tel, ce mode doit seulement être activé en cas d’urgence.

Sony Xperia Z Ultra : verdict

Le Sony Xperia Z Ultra possède les caractéristiques les plus complètes que vous pouvez trouver dans un smartphone moderne (ou phablette). Il dispose du dernière et le plus rapide processeur quatre cœurs, offrant au Xperia Z Ultra un avantage dans les performances brutes tout en offrant une expérience utilisateur fluide en même temps. Sony a finalement intégré le meilleur de ses technologies d’écran de télévision sur ses appareils mobiles, permettant au Xperia Z Ultra de disposer de l’un des meilleurs écran sur le marché.
Je suis un grand fan de l’esthétique du téléphone, la conception OmniBalance de Sony le rend attrayant et lui permet de se démarquer de la concurrence.

Malheureusement, l’inconvénient majeur du Xperia Z Ultra est sa mauvaise performance de la batterie. S’ajoute à cela ses dimensions massives, ce qui signifie que l’appareil va se trouver dans un marché de niche – les consommateurs qui ne veulent pas avoir l’air ridicule au téléphone, et ceux qui privilégient la consommation multimédia sur tout le reste. L’utilité s’avèrera donc quelque peu limitée en raison de l’autonomie de la batterie, sauf si vous avez disposez à proximité d’une source d’énergie ou de l’utiliser principalement avec le mode STAMINA.

Donc, en résumé, le Sony Xperia Z Ultra est un excellent produit, mais avec des réserves. Il sera disponible fin septembre au prix de 729€, et sera disponible en trois coloris : noir, blanc et violet.

Mots-clé : Google AndroidJelly BeansmartphoneSonySony Xperia Z UltraXperia ZU
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J'ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu'architecte interopérabilité.
Lire les articles précédents :
L’iPhone 5C d’Apple n’arrivera pas avec Siri selon une rumeur

La rumeur veut que l'iPhone moins cher d'Apple ne soit pas une si bonne affaire que ça après tout, selon...

Fermer