Fermer
ActualitésGoogle

Erwin Schrödinger s’affiche dans le doodle du jour

On commence cette nouvelle semaine pour un doodle très coloré de la part du géant de la technologie, Google. En effet, sur la page d’accueil de son moteur de recherche, Google vient rendre hommage à Erwin Schrödinger, un physicien et théoricien scientifique autrichien.
Ce doodle marque son 126ème anniversaire en présentant le chat de Schrödinger, et sa fameuse équation de la mécanique quantique, à l’image d’un chat et des symboles représentant l’équation.

Erwin Schrödinger s'affiche dans le doodle du jour

Erwin Schrödinger est né le 12 août 1887 à Vienne, en Autriche. Après avoir toutes ses classes à la maison, il s’en va étudier à Vienne auprès de Franz S. Exner et Friedrich Hasenohrl. En 1911, il aidait Exner.

Il s’est également inscrit dans le service militaire pour une période de quatre ans après avoir écrit sa thèse, obtient une habilitation, et participe à la guerre comme officier d’artillerie. En 1926, il publie un article sur la quantisation du problème des vecteurs propres, ce qui devient l’équation de Schrödinger.

Après plusieurs fréquentation dans les universités de Jena, Stuttgart, Zurich et Berlin, Schrödinger a décidé de quitter l’Allemagne et reçoit son prix Nobel dans l’Université d’Oxford. Après cela, il a également fait un saut à l’université de Princeton. Il est retourné en Autriche en 1936 et a récupéré un poste à l’Université de Graz.

Sa position politique le conduit à divers problèmes avec l’université allemande et s’enfuit en Italie avec sa femme. Il a déménagé à Dublin, en Irlande, la même année et y est resté pendant 17 ans, avant de retourner à Vienne en 1956.

Durant ses premières années, Schrödinger a travaillé dans les domaines du génie électrique, l’électricité et la radioactivité atmosphérique, mais il est connu pour son travail sur la mécanique quantique et son célèbre chat de Schrödinger, qui était un paradoxe pour souligner les lacunes supposées de l’interprétation de Copenhague de la physique quantique appliquée aux objets quotidiens, et ainsi particulièrement mettre en évidence le problème de la mesure.

L’expérience a été menée par Schrödinger en 1935, qui a présenté un chat qui pourrait être vivant ou mort. Fait intéressant, le nom de l’équation est devenu partie intégrante de la culture populaire et a été référencé dans les émissions de télévision, les films et la musique.

Il a également travaillé sur la mécanique ondulatoire et la couleur, la perception des couleurs, et la colorimétrie. Schrodinger est mort le 4 janvier 1961 à Vienne, et a été enterré à Alpbach, en Autriche.

Mots-clé : AutrichiendoodleErwin Schrödingerphysicien
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.