fermer
Intelligence Artificielle

OpenAI ouvre ChatGPT à tous sans compte requis

OpenAI ouvre ChatGPT à tous sans compte requis
OpenAI ouvre ChatGPT à tous sans compte requis

Avec l’évolution rapide de l’intelligence artificielle, OpenAI a pris une décision majeure pour rendre l’IA plus accessible à tous. Depuis son lancement, ChatGPT nécessite un compte OpenAI. Cette situation est en train de changer, car l’outil permettra désormais un accès limité sans enregistrement de compte.

Depuis son lancement à la fin de 2022, ChatGPT a suscité un vif intérêt, obligeant les utilisateurs intéressés à créer un compte OpenAI. Le chatbot a rapidement gagné en popularité, devenant l’un des services à la croissance la plus rapide jamais enregistrée. En réponse à cette popularité, OpenAI a introduit des abonnements payants pour accéder à des produits comme DALL-E 3 et des modèles plus avancés. Les comptes utilisateurs seront néanmoins nécessaires pour sauvegarder et revoir l’historique des discussions, partager des chats, et participer à des conversations vocales.

OpenAI rapporte que ChatGPT attire plus de 100 millions d’utilisateurs hebdomadaires dans 185 pays.

OpenAI, la société à l’origine de ChatGPT, a annoncé aujourd’hui que ChatGPT est désormais disponible pour une utilisation instantanée sans création de compte. Vous pouvez l’essayer à partir de l’application Web chat.openai.com, ou des applications officielles ChatGPT pour iPhone et Android. OpenAI a déclaré dans un article de blog :

À partir d’aujourd’hui, vous pouvez utiliser ChatGPT instantanément, sans avoir besoin de vous inscrire. Nous mettons cela en place progressivement, dans le but de rendre l’IA accessible à toute personne curieuse de ses capacités.

ChatGPT, quelques limites sans compte

L’utilisation de ChatGPT sans compte présente quelques limites. Il n’est pas possible d’enregistrer et de consulter l’historique des chats, de partager des chats, d’utiliser des conversations vocales ou d’essayer des instructions personnalisées. Vous êtes également limité au modèle d’IA standard GPT-3.5, tout comme les comptes ChatGPT gratuits – l’accès au modèle GPT-4, plus puissant, nécessite un abonnement ChatGPT Plus payant.

OpenAI a mis en place des “protections de contenu supplémentaires” lors de l’utilisation de ChatGPT sans compte, de sorte que si vous l’utilisez sans compte, vous risquez de rencontrer davantage de questions auxquelles ChatGPT ne répondra pas. Vos conversations seront également utilisées pour former des modèles d’IA, à moins que vous ne choisissiez de ne pas le faire en cliquant sur le bouton d’aide, puis en ouvrant les paramètres.

Il était déjà possible d’utiliser le modèle linguistique GPT sans compte en utilisant Microsoft Copilot, soit dans l’application Web Copilot, soit dans les applications iPhone ou Android, soit dans d’autres applications de Microsoft. Cependant, l’accès de Copilot aux données Web de Bing le fait se comporter un peu différemment, et il y a aussi une limite journalière pour les messages. Si vous ne souhaitez pas créer un compte simplement pour poser quelques questions au modèle d’IA GPT, deux options s’offrent à vous. Quant au modèle d’IA Gemini de Google, il nécessite toujours un compte Google.

Déjà gratuit

Les comptes ChatGPT sont déjà gratuits et ne nécessitent plus de vérification du téléphone depuis un certain temps, il ne s’agit donc pas d’un changement significatif en termes de disponibilité. Cependant, c’est un signe que les garanties sur l’IA générative sont maintenant suffisamment suffisantes pour ne pas exiger l’enregistrement de l’utilisateur pour une utilisation de base. Il se peut également qu’OpenAI rende l’expérience gratuite plus accessible afin d’augmenter les ventes de ChatGPT Plus.

ChatGPT reste le site de chatbot IA le plus visité, même si Gemini de Google commence à prendre de l’ampleur. Toutefois, le trafic a légèrement diminué par rapport aux pics atteints en mai 2023, où le nombre de visites estimées avait dépassé 1.8 milliard.

Tags : ChatGPTOpenAI
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.