fermer
OS

Restriction du sideloading d’applications iOS à l’UE : Apple cite des problèmes de sécurité

Restriction du sideloading d'applications iOS à l'UE : Apple cite des problèmes de sécurité

Apple vient de dévoiler une série de modifications apportées à iOS et à l’App Store dans l’Union européenne (UE) afin de se conformer à de nouvelles réglementations. Ces changements incluent l’autorisation pour les utilisateurs de l’UE du sideloading d’applications sur iOS, mais cette fonctionnalité n’est pas disponible dans le reste du monde.

Aujourd’hui, Apple s’est rendu sur son site Web dédié aux développeurs pour expliquer pourquoi les utilisateurs situés en dehors de l’UE ne pourront pas charger d’applications secondaires, en provenance de boutiques tierces, sur leurs iPhone et iPad.

Sans surprise, la société de Cupertino explique que c’est pour des raisons de sécurité :

Apple ne propose pas ces changements en dehors de l’UE car ce n’est pas le système le plus sûr pour nos utilisateurs. Nous avons été très clairs sur les nouvelles menaces introduites par la DMA, notamment les risques accrus de logiciels malveillants, de fraudes et d’escroqueries, de contenus illicites et répréhensibles, ainsi que la capacité réduite d’Apple à répondre aux applications malveillantes et à les supprimer.

Apple a également affirmé que le sideloading nécessitait de nouvelles technologies et de nouveaux processus qui « n’ont pas été testés et peuvent nécessiter un développement plus poussé ».

La « notarisation des applications »

L’une des technologies mises en œuvre par Apple est la « notarisation des applications », qui permet de vérifier que les applications ne contiennent pas de logiciels malveillants ou d’autres problèmes. Apple exigera également que les boutiques d’applications tierces soient autorisées.

Néanmoins, il est toujours décevant de voir Apple restreindre le sideloading d’applications à l’UE pour le moment. Espérons que l’entreprise introduira bientôt le sideloading dans d’autres régions, mais il est peu probable qu’elle n’étendra cette fonctionnalité qu’une fois qu’elle aura subi des pressions juridiques sur ces marchés.

Il convient également de noter que les ordinateurs MacBook d’Apple prennent en charge l’installation d’applications provenant de sources tierces par le biais d’un simple bouton onf/off. Le sideloading n’est donc pas un domaine totalement inexploré pour la firme de Cupertino. Je suis curieux de voir quel effet, s’il y en a un, ces changements européens auront sur la sécurité de l’iPhone.

Tags : AppleiOSiOS 17.4sideloadingUE
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.