fermer
IA

OpenAI a un nouveau PDG, et c’est même un ancien PDG : Sam Altman

[Justin Sullivan / Getty Images]

OpenAI, la populaire société derrière ChatGPT, est plongée dans le chaos depuis vendredi dernier lorsque son conseil d’administration a licencié son PDG et cofondateur, Sam Altman.

Depuis, l’entreprise a eu deux PDG, Mira Murati (Chief Technology Officer d’OpenAI) et Emmett Shear (ex-PDG de Twitch). Aujourd’hui, OpenAI a un nouveau conseil d’administration et a choisi un nouveau PDG, Sam Altman (oui, le précédent lui-même). L’ancien président Greg Brockman, qui avait démissionné pour protester contre le licenciement de Altman, reviendra également.

OpenAI a annoncé sur son compte X (anciennement connu sous le nom de Twitter) qu’elle avait donné son accord de principe au retour de son ex-PDG, Sam Altman, en tant que PDG. Dans le cadre de cet accord, la composition de son conseil d’administration sera modifiée.

Auparavant, le conseil d’administration d’OpenAI comprenait Sam Altman, Greg Brockman (président d’OpenAI, qui a annoncé son départ après avoir appris celui d’Altman), ainsi qu’Ilya Sutskever, Helen Toner, Tasha McCauley et Adam D’Angelo. De cet ancien conseil, seul D’Angelo fait partie du nouveau (il reste dans ce premier conseil restreint pour permettre à l’ancien conseil d’être représenté), rejoint par Bret Taylor et Larry Summers pour former le nouveau conseil d’administration initial.

Une source ayant une connaissance directe des négociations indique que le seul travail de ce premier conseil est d’examiner et de nommer un nouveau conseil formel de 9 personnes au maximum qui réinitialisera la gouvernance d’OpenAI. Microsoft aura probablement un siège au sein de ce conseil élargi, tout comme Altman lui-même.

Altman a confirmé la nouvelle. Curieusement, c’est aussi la première fois qu’il confirme qu’il a rejoint Microsoft.

Microsoft comme interlocuteur

L’arrivée d’Altman chez Microsoft n’a été annoncée par nul autre que le PDG de Microsoft, Satya Nadella. Nadella a maintenant confirmé le nouveau développement, indiquant que le retour d’Altman à OpenAI a la bénédiction de Microsoft. Microsoft est un investisseur clé dans OpenAI.

Le retour d’Altman est encore plus choquant que son départ soudain vendredi. Le conseil d’administration de l’organisation à but non lucratif OpenAI a semblé résolu dans sa décision initiale d’écarter Altman, passant par deux PDG en trois jours pour éviter de le réintégrer. Pendant ce temps, les employés d’OpenAI se sont révoltés, menaçant de rejoindre Microsoft avec Altman et son cofondateur Greg Brockman si le conseil d’administration ne démissionnait pas.

Pendant toute cette saga, les membres du conseil d’administration qui se sont opposés à Altman n’ont pas expliqué pourquoi ils l’avaient licencié, même sous la menace de poursuites judiciaires de la part des investisseurs.

Le retour d’Altman en tant que CEO devrait calmer le drame qui a enveloppé OpenAI depuis vendredi. La quasi-totalité des quelque 700 employés d’OpenAI avaient menacé de quitter l’entreprise et de rejoindre Microsoft sous la direction d’Altman et de Brockman si l’ancien conseil d’administration ne démissionnait pas et si Altman et Brockman n’étaient pas rétablis dans leurs fonctions.

Brockman a annoncé qu’il était également revenu à OpenAI.

Espérons que OpenAI fera à nouveau parler d’elle pour ses innovations en matière d’IA plutôt que pour ses drames d’entreprise.

Tags : OpenAISam Altman
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.