fermer
Périphériques

Le M3 Max d’Apple semble pouvoir rivaliser avec le meilleur processeur d’ordinateur de bureau d’Intel

Le M3 Max d'Apple semble pouvoir rivaliser avec le meilleur processeur d'ordinateur de bureau d'Intel

Les premiers benchmarks du processeur M3 Max d’Apple viennent de fuiter, et il semble qu’il s’agisse d’une puce très rapide. Présent dans le nouveau MacBook Pro de 16 pouces, le M3 Max pousse les capacités du Apple Silicon vers de nouveaux sommets — à tel point qu’il peut rivaliser avec le meilleur processeur de bureau d’Intel, tout en consommant beaucoup moins d’énergie.

Les résultats enthousiasmants proviennent d’un test Geekbench 6. La puce répertoriée sous l’appellation Apple M3 Max a obtenu un score de 3 227 points en monocœur et de 21 167 points en multicœur. Ce sont des chiffres qui, il y a quelques années, étaient inaccessibles pour un ordinateur portable fin et léger, mais ils sont comparables au M2 Ultra d’Apple que l’on trouve dans les derniers Mac Pro (21 182 points pour le multicœur) et Mac Studio (21 316 points pour le multicœur).

Si le M3 Max est comparable au M2 Ultra, il dépasse largement son prédécesseur. Il est environ 45 % plus rapide que le M2 Max présent dans la dernière génération de MacBook Pro 16 pouces, qui obtient un score de 14 495 points dans le test multicœur Geekbench. Apple avait initialement annoncé que le M3 Max serait environ 50 % plus rapide que le M2 Max, et il semble qu’il réponde à cette attente.

Une autre comparaison intéressante est celle entre Apple et Intel, car le M3 Max est en fait presque à égalité avec l’un des meilleurs processeurs d’Intel, le Core i9-13900KS. En moyenne, cette puce de bureau obtient 3 096 points dans les tests monocoeur et 21 734 points dans les opérations multicœur. Certes, le M3 Max est un peu en retrait, mais la différence est négligeable si l’on considère que le Apple Silicon se trouve à l’intérieur d’un ordinateur portable ultrafin, alors que le processeur Intel est une bête encombrante et gourmande en énergie, conçue pour les ordinateurs de bureau.

Annoncée lors du récent événement Scary Fast d’Apple, la puce M3 se décline d’emblée en trois configurations, ce à quoi la plupart d’entre nous ne s’attendaient pas. La société a dévoilé le M3, le M3 Pro et le M3 Max, promettant d’offrir plus qu’une simple amélioration mineure par rapport au M2. C’est ce qui ressort de ces benchmarks.

Un prix élevé

Cependant, il faudra payer un prix élevé pour un MacBook équipé de la puce M3 Max, mais ce n’est pas une surprise. Le MacBook Pro de 16 pouces sera proposé à partir de 4 249 euros, mais il existe une large gamme d’options avec les trois puces M3, le MacBook 14 pouces le moins cher avec la puce M3 de base étant proposé à partir de 1 999 euros. À l’autre extrémité du spectre, un MacBook Pro de 16 pouces entièrement équipé coûte la somme exorbitante de 8 529 euros. Voici un guide pour vous aider.

Comme toujours avec les premiers résultats de benchmarking, il convient de prendre les scores ci-dessus avec une bonne dose de scepticisme. Une fois que les ordinateurs portables seront sortis et que le M3 Max sera largement disponible, ces moyennes pourraient changer. Cependant, même si l’avance sur le M2 Max diminue de quelques pour cent ici ou là, on peut affirmer que le M3 Max prouve une fois de plus qu’Apple a fait le bon choix en adoptant sa propre puce. Le saut générationnel est là, et il semble très impressionnant.

Tags : AppleApple M3 MaxIntel
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.