fermer
Astuce

Comment utiliser Google Bard pour écrire du code pour des jeux et des applications ?

[Unsplash]

Google Bard est un chatbot avancé doté d’algorithmes d’apprentissage automatique de pointe, fruit des efforts considérables de Google AI en matière de recherche et de développement. Conçu comme un outil polyvalent, ce grand modèle linguistique est non seulement capable de produire des textes cohérents et attrayants, mais il excelle également dans des tâches telles que la traduction de plusieurs langues, l’élaboration de divers types de contenus créatifs et la fourniture de réponses complètes et bien informées à un large éventail de questions.

En outre, Google Bard se targue d’une impressionnante maîtrise de l’écriture de code, avec la prise en charge de plusieurs langages de programmation tels que Python, Java, JavaScript et C++.

Dans ce guide complet, mon objectif est de vous fournir les connaissances et les outils nécessaires pour exploiter les capacités de Google Bard en matière de génération de code, en particulier pour le développement de jeux et d’applications. Je commencerai par poser les bases, en donnant un aperçu des aspects rudimentaires de l’utilisation de Bard pour les tâches de création de code. Ensuite, j’aborderai des cas d’utilisation plus spécifiques, en vous guidant pas à pas dans l’utilisation de Bard pour créer un jeu rudimentaire ainsi qu’une application fonctionnelle.

Premiers pas avec Google Bard

Pour vous lancer dans l’aventure de Google Bard, les conditions préalables sont simples. Vous devez d’abord créer un compte Google si ce n’est pas déjà fait. Une fois cette configuration initiale terminée, vous devrez vous rendre sur le site Web de Bard et vous connecter à l’aide de vos informations d’identification Google existantes ou nouvellement créées. Une fois connecté, une interface conviviale vous attend, avec un champ de texte dans lequel vous pouvez taper votre message. Google Bard traitera alors votre saisie et commencera à générer du code en fonction des directives que vous avez établies. Par exemple, vous pouvez saisir le prompt suivant pour générer une fonction Python qui calcule la factorielle d’un nombre :

def factorial(n):
    if n == 0:
        return 1
    else:
        return n * factorial(n - 1)

Une fois que vous avez saisi le prompt souhaité, Bard génère le code correspondant à la fonction spécifiée, qui s’affiche directement dans le champ de texte de l’interface utilisateur. Vous disposez ainsi d’une vue pratique et immédiate du code qui a été créé. Une fois que vous en avez vérifié l’exactitude et l’exhaustivité, vous pouvez copier sans effort le code généré et le coller dans votre environnement de développement intégré (IDE) ou votre éditeur de code préféré pour l’exécuter. Cela vous permet de tester le code dans des scénarios réels, en vous assurant qu’il fonctionne comme prévu.

Après avoir maîtrisé les bases de la génération de code à l’aide de Google Bard, on peut maintenant se lancer dans des projets plus attrayants et plus complexes, comme la création d’un jeu simple mais divertissant.

Développement d’un jeu : « Snake »

Plus précisément, on va se concentrer sur la création d’un jeu qui imite les mécanismes du jeu d’arcade intemporel « Snake ». Pour ceux qui ne le connaissent pas, « Snake » est un jeu classique dans lequel vous prenez le contrôle d’un serpent en pleine croissance qui navigue dans une zone de jeu confinée. L’objectif principal est de guider le serpent vers des aliments qui apparaissent au hasard sur l’écran. En consommant ces aliments, le serpent s’allonge. Cependant, le défi consiste à éviter les obstacles, à savoir le corps du serpent qui grandit et les limites du terrain de jeu. Si le serpent entre en collision avec lui-même ou avec le bord de l’écran, le jeu se termine et le serpent est considéré comme « mort ».

Ce projet servira d’application pratique des capacités de Google Bard, en démontrant comment l’outil peut être utilisé pour construire un jeu entièrement fonctionnel et agréable.

Pour créer le jeu, nous suivrons les étapes suivantes :

  • Pour lancer le développement de votre jeu à l’aide de Google Bard, commencez par fournir une description détaillée du concept de jeu que vous avez en tête. Communiquez explicitement à Bard l’essence du jeu, définissez les actions que le joueur doit entreprendre et articulez les règles qui définissent les mécanismes du jeu. Ce faisant, vous fournissez à Bard le contexte nécessaire pour générer un code qui s’aligne étroitement sur votre vision
  • Ensuite, demandez à Bard de générer des extraits de code pour les différents éléments du jeu. Ces éléments peuvent inclure, sans s’y limiter : l’objet serpent qui représente l’entité contrôlée par le joueur, l’objet nourriture qui sert d’objet à collectionner dans le jeu, la boucle du jeu qui contrôle le flux des événements du jeu, et la fonction d’affichage responsable du rendu des graphismes du jeu. Essentiellement, vous cherchez à déconstruire le jeu en ses éléments constitutifs et à demander à Bard de générer du code pour chacun d’entre eux 

Après avoir reçu le lot initial de code généré, il est essentiel d’adopter une approche itérative. Évaluez les extraits de code pour identifier les forces et les faiblesses, expérimentez des modifications et testez diverses idées pour optimiser les performances et la jouabilité. Cette étape est essentiellement un processus cyclique d’affinage du code, qui permet de s’assurer qu’il est conforme à votre vision créative et aux exigences fonctionnelles. N’hésitez pas à faire des allers-retours avec Bard pour peaufiner chaque élément jusqu’à ce que vous obteniez un résultat satisfaisant.

Une fois que vous avez finalisé le code et que vous êtes satisfait de sa fonctionnalité et de son efficacité, il est temps de l’intégrer dans l’environnement de programmation de votre choix pour le tester en profondeur. À ce stade, vous pouvez exécuter le jeu pour le voir à l’œuvre. Vous aurez l’occasion de vous engager personnellement dans le jeu, en testant ses fonctions et ses mécanismes pour vous assurer que tout fonctionne comme prévu. C’est à ce moment-là que vous verrez votre concept créatif se transformer en un jeu jouable, confirmant ainsi l’efficacité et l’utilité de Google Bard dans les tâches de développement de jeux.

Création d’une application avec Google Bard

La méthodologie de création d’une application à l’aide de Google Bard est largement parallèle à celle du développement de jeux, à quelques nuances près, principalement en ce qui concerne le niveau de spécificité requis pour décrire votre vision de l’application. Contrairement aux jeux, dont les mécanismes sont souvent compréhensibles par tous, les applications peuvent avoir un éventail plus large de fonctionnalités qui nécessitent un briefing plus approfondi. Vous devrez fournir à Bard une description exhaustive, en articulant des éléments tels que l’interface utilisateur graphique (GUI), la liste des fonctionnalités que vous envisagez et le workflow opérationnel qui définit comment les utilisateurs interagiront avec l’application.

Une fois que vous avez établi un cadre conceptuel clair en communiquant les subtilités de l’application à Bard, l’étape suivante consiste à demander à Bard de générer des segments de code pour chacune des facettes critiques de l’application. Cela englobe un large éventail de composants, de l’interface utilisateur qui dicte les éléments visuels et interactifs, à la logique sous-jacente qui alimente les opérations de l’application, en passant éventuellement par les structures de base de données pour le stockage et l’extraction des données. En fait, vous demandez à Bard de créer le plan architectural de votre application, divisé en blocs de code modulaires pour chaque domaine fonctionnel.

Comme pour le développement de jeux, l’adoption d’une philosophie itérative est indispensable pour affiner l’application. Après la génération du code initial, il s’agit d’un exercice cyclique d’optimisation : scruter le code, évaluer son efficacité, le modifier si nécessaire, puis le tester rigoureusement. Cette boucle itérative est conçue pour vous aider à affiner chaque composant individuel, non seulement pour qu’il remplisse son rôle, mais aussi pour qu’il s’intègre de manière transparente aux autres composants afin d’offrir une expérience cohérente à l’utilisateur.

Une fois que vous êtes pleinement satisfait des performances, de la fiabilité et de l’alignement du code sur votre vision, l’étape finale consiste à déployer l’application sur un serveur Web. Ce faisant, vous rendez votre application accessible à la base d’utilisateurs prévue, ce qui permet une interaction et une utilisation dans le monde réel. Cette étape de déploiement marque essentiellement l’aboutissement de votre parcours de développement avec Google Bard, un processus qui a facilité la transformation d’une idée conceptuelle en une application entièrement fonctionnelle et accessible au public.

Voici quelques conseils supplémentaires pour utiliser Google Bard afin d’écrire du code pour des jeux et des applications :

  • Lorsque vous exposez votre vision du jeu ou de l’application à Bard, il est essentiel d’être aussi complet et précis que possible dans votre description. La richesse des détails que vous fournirez influencera considérablement la qualité et la précision du code généré par Bard. Articulez non seulement les fonctionnalités de base, mais aussi les nuances subtiles telles que l’expérience utilisateur, les éléments visuels et l’aspect général que vous recherchez. Plus votre contribution sera complète, plus le résultat se rapprochera de votre vision initiale, ce qui réduira l’ampleur des révisions nécessaires par la suite
  • Ne craignez pas de vous aventurer dans le domaine de l’expérimentation et de l’exploration créative lorsque vous travaillez avec Bard. Bien que Bard soit un outil puissant et polyvalent, il n’est pas infaillible et ne fournira pas nécessairement une solution optimale du premier coup. N’hésitez pas à bricoler d’autres approches, à ajuster les paramètres ou à tester de nouvelles idées qui s’écartent de votre concept initial. C’est ce processus itératif d’essais et d’erreurs qui conduit souvent aux solutions les plus efficaces. Bard sert de tremplin à votre créativité, mais c’est la mise au point itérative qui permet à cette créativité de porter ses fruits
  • La patience est un autre aspect essentiel de la maîtrise de Google Bard. Comme pour tout outil sophistiqué, il y a une courbe d’apprentissage pour comprendre tout son potentiel et tirer le meilleur parti de ses capacités. Au début, vous serez peut-être confronté à des générations de code imparfaites ou à des résultats sous-optimaux. Ne vous découragez pas pour autant. Prenez cela comme une opportunité d’apprendre, de vous adapter et d’améliorer votre maîtrise de la plateforme. Avec le temps et des efforts soutenus, vous découvrirez que vous pouvez utiliser Bard pour créer des jeux et des applications qui ne sont pas seulement robustes sur le plan fonctionnel, mais aussi attrayants, divertissants et très agréables pour les utilisateurs finaux. L’investissement initial en temps sera largement récompensé au fur et à mesure que vous apprendrez à exploiter les vastes possibilités offertes par Bard.

Google Bard représente une ressource formidable dans le domaine de la génération de code, spécialement conçue pour créer des jeux et des applications. Bien que Bard soit encore en phase active de développement, ses capacités actuelles sont tout à fait impressionnantes. Il est déjà capable de produire un code de haute qualité qui peut servir de base solide à vos projets. Si le domaine du développement de jeux ou d’applications vous intrigue, je vous recommande vivement d’essayer Google Bard. Cet outil offre un mélange unique de puissance de calcul et de polyvalence qui peut considérablement rationaliser le processus de développement et améliorer la qualité de votre produit final. J’espère que ce guide sur l’utilisation de Google Bard pour écrire du code pour des applications et des jeux vous sera utile.

Tags : BardGoogleGoogle Bard
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.