close
Smartwatches

Vous pouvez faire des ECG et suivre la fibrillation auriculaire sur une smartwatch Garmin

Vous pouvez faire des ECG et suivre la fibrillation auriculaire sur une smartwatch Garmin

Connaissez-vous ces histoires touchantes qui mettent en scène des propriétaires de smartwatch sans méfiance dont la vie est sauvée grâce à leur capteur ECG au poignet ? Grâce à sa suprématie dans le secteur des wearables, Apple est presque toujours au centre de ce type de couverture médiatique, même si, en théorie, la même chose pourrait arriver aux utilisateurs de Samsung, Fitbit, Google, Huawei et, enfin, Garmin.

Plus de quatre ans après que l’Apple Watch Series 4, qui a changé la donne, a obtenu l’autorisation de la FDA pour sa nouvelle fonctionnalité la plus excitante, le vétéran du marché des smartwatches, Garmin, se joint officiellement à la fête de l’ECG, en activant la fonctionnalité qui pourrait sauver des vies sur un appareil existant plutôt que de dévoiler un tout nouveau membre de la famille Venu.

Lancé il y a environ un an, la Garmin Venu 2 Plus est le tout premier produit de la société capable d’enregistrer votre rythme cardiaque et de vérifier les « signes de fibrillation auriculaire (AFib) à tout moment et en tout lieu ».

Tout ce dont vous avez besoin pour que l’outil ECG nouvellement activé fonctionne sur votre poignet est de mettre à jour l’application Garmin Connect sur votre smartphone et votre smartwatch Venu 2 Plus à leurs dernières versions logicielles respectives.

Votre application ECG bien nommée devrait alors être en mesure d’enregistrer des électrocardiogrammes de 30 secondes et de vous montrer les résultats immédiatement sur votre montre ou plus tard sur votre téléphone pour les partager facilement avec votre médecin en cas de résultats inquiétants.

Une concurrence de plus

Les mêmes avertissements et précautions s’appliquent à la Garmin Venu 2 Plus qu’à l’Apple Watch Series 8 ou au duo Samsung Galaxy Watch 5 en termes de précision et de fiabilité de l’ECG, car l’autorisation de la FDA et la « validation clinique » ne peuvent garantir l’infaillibilité d’une technologie grand public de qualité non médicale.

Néanmoins, c’est certainement quelque chose que Garmin aurait dû adopter il y a longtemps pour mieux rivaliser dans le monde des smartwatchs. Pour ce que cela vaut, l’entreprise promet, de manière prévisible et vague, d’étendre son application ECG propriétaire à d’autres produits et à d’autres régions que les États-Unis… à un moment donné dans le futur.

Tags : GarminVenu 2 Plus
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.