close
Automobile

La France veut des taxis volants pour les Jeux olympiques de Paris en 2024

La France veut des taxis volants pour les Jeux olympiques de Paris en 2024

La France espère mettre des taxis volants à la disposition des visiteurs des Jeux olympiques de Paris en 2024 et procède à des essais.

Autrefois du domaine de la science-fiction, les taxis volants se rapprochent de la réalité et de nombreuses entreprises travaillent à leur mise sur le marché. La France veut accélérer l’adoption et étudie différents scénarios pour intégrer les taxis volants à la vie parisienne.

« Au salon du Bourget de 2019, le Groupe ADP, le Groupe RATP et Airbus ont annoncé le lancement, avec le soutien du ministère des Transports, d’une étude pour la mise en œuvre d’un service de mobilité aérienne urbaine pour les Jeux olympiques de 2024 », a déclaré Jean-Baptiste Djebbari, le ministre français délégué aux Transports. « Je me félicite de voir aujourd’hui une des suites concrètes de ce partenariat se réaliser ici à Pontoise, et de tout l’écosystème qui s’y rassemble. L’État est pleinement engagé sur les financements avec déjà près de 25 millions d’euros apportés par le Conseil pour la Recherche Aéronautique Civile (CORAC) pour le développement des taxis volants, mais aussi pour l’accompagnement des projets avec la DGAC et l’Agence de l’Innovation pour les transports. Tout se met en place : partenariats, innovation, zone d’essais, réglementation, financement. Tous les ingrédients du succès sont là, il ne reste plus qu’à le réaliser ».

Les essais incluront « Volocopter, Airbus, Vertical Aerospace et Ascendance, la société d’aviation allemande Lilium et le fabricant américain d’eVTOL Joby Aviation ».

L’objectif est d’établir une plateforme de taxis volants à 35 km au nord-ouest de Paris et d’effectuer en moyenne 60 vols par jour, soit 60 000 vols par an. Étant donné le nombre de visiteurs prévus pour les Jeux olympiques de 2024, les autorités misent beaucoup sur cette technologie.

Alexandra Dublanche, Vice-présidente de la Région Île-de-France en charge de la Relance, de l’Attractivité, du Développement économique et de l’Innovation, et Présidente de l’agence Choose Paris Region, a ajouté : « La mobilité aérienne de demain se construit à l’aérodrome de Pontoise grâce au soutien de la Région Île-de-France et de l’ensemble de l’écosystème francilien. Outre notre soutien à l’avion électrique ou encore au développement de solutions centrées sur l’hydrogène dans l’aviation, cette initiative participera à renforcer notre statut de première région européenne en matière d’aéronautique et de spatial. À l’approche des Jeux olympiques de 2024, la maîtrise de ces nouvelles technologies et usages dans une zone dense comme l’Île-de-France n’est pas une option ».

Tags : Jeux Olympiques 2024paris
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.