close
Périphériques

Le DJI Mavic 3 devient le tout premier drone à obtenir le certificat de drone C1 dans l’UE

[Unsplash]

DJI vient d’annoncer que la société a obtenu le premier certificat d’examen de type UE C1 au monde pour le drone de la série Mavic 3 en vertu du nouveau règlement européen sur les drones. Cela signifie qu’avec le certificat C1 et un firmware mis à jour compatible C1, les pilotes du Mavic 3 pourront voler dans la catégorie A1 Open (au lieu de la catégorie A2, plus réglementée et plus difficile à obtenir) à partir de janvier 2024.

C’est une grande nouvelle pour les propriétaires de ce drone, mais aussi une étape importante pour tous les drones DJI actuels et futurs.

Ces dernières années, avec l’augmentation du nombre de drones utilisés par des civils, il était clair que la législation sur les drones avait besoin d’être sérieusement mise à jour et unifiée. En Europe, cela s’est produit assez récemment, même si la plupart des changements sont actuellement en période de transition et seront pleinement effectifs à partir du 1er janvier 2024. Quoi qu’il en soit, la certification de classe C est un élément clé pour le vol de drones en Europe dans les années à venir.

Le DJI Mavic 3 est l’appareil phare actuel de la société. Annoncé en novembre 2021, le drone présente une fiche technique impressionnante avec un grand module de caméra stabilisé par un cardan capable de produire des vidéos 5,1 K à 50 fps sur un capteur MFT, jusqu’à 46 minutes de vol, etc.

Comme l’indique DJI, le Mavic 3 a désormais reçu une certification C1 par l’organisme notifié officiellement reconnu de TÜV Rheinland (prestataire de services de tests mondiaux basé en Allemagne) et sera donc conforme au nouveau règlement européen sur les drones. La certification est valable dans l’ensemble de l’Espace économique européen (EEE, c’est-à-dire l’UE plus la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein) et s’applique à tout le matériel et au firmware C1 de la série actuelle de DJI Mavic 3.

Des avantages et des inconvénients

Selon DJI, le certificat C1 pour la série Mavic 3 exige que les utilisateurs effectuent une mise à jour vers un firmware conforme au C1, ce qui apporte plusieurs avantages. Les utilisateurs pourront voler dans la nouvelle catégorie ouverte A1 et n’auront plus à passer l’examen complexe et coûteux A2 « Licence de télépilotage ». Cependant, le certificat de drone de base A1/A3 « Preuve de compétence » est toujours nécessaire pour tous les drones pesant 250 grammes ou plus.

Les pilotes de drones certifiés C1 auront également plus de liberté pour voler dans des environnements qui leur étaient interdits sans le certificat — à moins d’obtenir une autorisation spéciale après une procédure administrative supplémentaire.

Pour les propriétaires de Mavic 3, l’arrivée d’un certificat « C1 » apportera quelques avantages immédiats. Après la mise à jour, vous pourrez faire voler le drone dans la nouvelle « catégorie ouverte A1 », ce qui signifie que vous pourrez survoler des personnes (si ce n’est pas des « regroupements de personnes »), au lieu de devoir respecter une distance minimale de 50 m. Vous n’aurez pas non plus besoin du coûteux certificat de télépilote A2, mais seulement du passage théorique de base de la « preuve de compétence ».

Naturellement, ce nouveau micrologiciel conforme à la norme C1 apportera quelques changements au Mavic 3, qui, selon DJI, ne pourront pas être inversés et se déclencheront chaque fois qu’il sera piloté dans l’Espace économique européen (EEE). C’est pourquoi DJI a rendu le « processus de demande » pour le nouveau label de classe C1, qui, selon lui, sera ouvert « à partir du quatrième trimestre 2022 », volontaire plutôt qu’obligatoire.

Parmi ces changements, le suivi du sujet ActiveTrack est automatiquement désactivé lorsque l’on filme des personnes ou des objets à plus de 50 m de distance, et les LED du drone s’allument ou s’éteignent automatiquement pendant l’enregistrement en fonction de l’environnement. Les LED sur les bras avant du drone clignoteront également par défaut lorsqu’il sera allumé, et le Mavic 3 atteindra un niveau de réduction du bruit de 83 db également.

L’avenir des drones ?

Cependant, la grande question est de savoir si les nouveaux marquages de la classe CE seront appliqués aux autres drones de DJI, tels que le DJI Air 2 S, le Mavic Air 2 et le DJI FPV ? DJI n’a pas été en mesure de le dire avec certitude. Il a déclaré que « outre la certification C1 pour la série Mavic 3, DJI s’engage à se conformer au nouveau règlement européen sur les drones pour d’autres modèles de drones existants et futurs, et elle travaillera avec des organismes notifiés pour obtenir des certificats de drones supplémentaires au cours de l’année à venir ».

Bien que cela soit un peu peu peu engageant, il y a de bonnes raisons de croire que c’est le début d’un processus qui verra enfin tous les drones actuels de DJI obtenir les marquages de la classe CE que nous attendons depuis des années.

Tags : DJIdroneMavic 3
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.