close
Réseaux sociaux

Le PDG de Twitter répond aux récentes préoccupations d’Elon Musk sur les bots et le spam

Le PDG de Twitter répond aux récentes préoccupations d'Elon Musk sur les bots et le spam

Le PDG de Twitter, Parag Agrawal, s’oppose aux inquiétudes d’Elon Musk concernant le spam et les bots sur la plateforme, affirmant que la suggestion de Musk de mesurer le problème en effectuant un échantillonnage aléatoire de 100 comptes ne fonctionnerait pas. « Nos estimations internes réelles pour les quatre derniers trimestres étaient toutes bien inférieures à 5 % », a écrit Agrawal sur Twitter aujourd’hui. Sa défense intervient après que Musk a soudainement semé le doute sur son accord de 44 milliards de dollars pour le rachat de Twitter en tweetant que l’opération était « temporairement suspendue » en raison de problèmes de spam.

Selon Musk, la suspension a été mise en place dans l’attente de détails permettant d’étayer l’estimation du service selon laquelle moins de 5 % de ses utilisateurs actifs quotidiens mesurés sont des bots ou des comptes de spam. On ne sait pas exactement qui il faut convaincre, ni pourquoi, et le cours de l’action de la société a plongé dans la confusion.

Alors que Musk n’a rien dit de plus sur le statut de l’opération, si ce n’est qu’il a tweeté qu’il était « toujours engagé » dans l’acquisition, Agrawal a ajouté : « Nous avons partagé un aperçu du processus d’estimation avec Elon il y a une semaine et nous sommes impatients de poursuivre la conversation avec lui et avec vous tous ». Il a ajouté que l’entreprise ne pense pas que les estimations puissent être réalisées en externe, car même comprendre quels comptes Twitter compte dans son rapport mensuel sur les utilisateurs actifs quotidiens nécessite des informations privées.

La réponse de Musk au tweet d’Agrawal a été un simple emoji.

Selon Agrawal, la difficulté de la surveillance des spams et des robots tient notamment au fait que de nombreux comptes gérés par de vraies personnes « semblent faux en apparence ».

Rassurer les annonceurs

Musk a expliqué plus en détail pourquoi cette estimation est importante, en disant : « Alors comment les annonceurs savent-ils ce qu’ils obtiennent pour leur argent ? C’est fondamental pour la santé financière de Twitter ». Elon aurait dit aux investisseurs qu’il veut changer Twitter afin qu’il ne dépende pas de l’argent de la publicité pour la plupart de ses revenus et obtienne plutôt plus de revenus des abonnements.

Après le tweet de Musk vendredi matin, les spéculations allaient bon train, certains suggérant que son objectif était de conclure l’accord à un prix inférieur ou peut-être de trouver un moyen de s’en retirer complètement. Quels que soient le retard et l’objectif final, Agrawal semble prêt à défendre les chiffres publiés par la société.

Tags : Elon MuskTwitter
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.