close
Réalité virtuelle et augmentée

Le casque VR/AR d’Apple pourrait être retardé jusqu’en 2023

Le casque VR/AR d'Apple pourrait être retardé jusqu'en 2023

La rumeur du casque de réalité mixte (MR) d’Apple a connu quelques développements intéressants ces derniers jours, qu’il s’agisse de détails sur la configuration de sa puissante puce ou de la probabilité qu’il utilise trois écrans immersifs. Mais en fin de semaine, il y a eu de mauvaises nouvelles : nous pourrions avoir à attendre longtemps avant de pouvoir l’acheter.

Selon Mark Gurman, journaliste à Bloomberg, Apple envisage de repousser le lancement du casque de quelques mois en raison de nombreux problèmes en cours. Cela pourrait retarder son annonce jusqu’à la fin de l’année 2022 ou au-delà, et le casque pourrait ne pas être lancé avant 2023. Ce n’est que le dernier d’une litanie de problèmes et de retards qui ont affecté le dispositif.

Selon Gurman, les raisons de ce contretemps sont nombreuses. L’une d’entre elles est liée à la surchauffe de l’appareil, ce qui n’est peut-être pas surprenant étant donné qu’il est censé utiliser une configuration à double puce qui rivalise avec le MacBook Pro en termes de puissance. Tout ce jus si près de la tête de l’utilisateur doit être soigneusement géré pour éviter tout inconfort, et apparemment Apple n’en est pas encore là.

Ce n’est pas le seul problème qu’Apple a rencontré, selon Gurman. La société est également aux prises avec des problèmes non spécifiés liés aux caméras et au logiciel du casque (nom de code rOS, le « r » étant probablement l’abréviation de « reality »). De nombreux développeurs du projet auraient également été attirés par Meta, qui travaillerait sur son propre casque MR pour une version future.

Gurman affirme qu’Apple avait l’intention d’annoncer son casque lors de la Worldwide Developers Conference (WWDC) de cette année, avec une date de sortie prévue plus tard dans l’année. Il semble maintenant que cela soit remis en question, Apple ayant apparemment informé ses fournisseurs que l’appareil ne serait pas prêt avant 2023.

rOS, les développeurs doivent s’y habituer

Au lieu de cela, Apple pourrait faire de son casque le point central de sa WWDC de 2023 au lieu de l’événement de cette année. Quoi qu’il en soit, l’idée est d’habituer les développeurs à l’écosystème rOS et de créer des applications pour le casque de réalité mixte. Selon Gurman, il y aura également un App Store pour le casque, auquel les développeurs devront se préparer. Gurman affirme qu’Apple intègre la prise en charge du casque dans iOS 16, qui sera présenté en avant-première lors de la WWDC de cette année, en juin 2022.

Cela signifie qu’il y a une chance qu’Apple puisse teaser certains aspects de son casque — peut-être ce que les applications seront en mesure de faire sur rOS, par exemple — sans dévoiler complètement l’appareil. Cela semble plausible si une date de sortie fin 2022 est toujours d’actualité. Mais si Apple doit attendre jusqu’en 2023, Tim Cook, PDG d’Apple, et sa société pourraient ne pas vouloir attendre aussi longtemps entre la révélation des capacités du casque et la mise en vente de l’appareil, de peur de donner des idées aux rivaux d’Apple.

Quoi qu’il en soit, le casque d’Apple pourrait être l’un de ses nouveaux appareils les plus importants depuis l’Apple Watch. Espérons simplement que nous n’aurons pas à attendre trop longtemps pour le voir. Après l’éventuelle sortie du casque de réalité mixte, Apple est censée se tourner vers les Apple Glass. Contrairement au casque de réalité mixte, les lunettes Apple Glass ressemblent à une traditionnelle paire de lunettes et utilisent la réalité augmentée pour fournir des données par-dessus la vue du monde réel de l’utilisateur. Imaginez porter un écran d’iPhone devant vos yeux toute la journée, c’est le concept qui se cache derrière les Apple Glass.

Tags : AppleApple View
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.