close
Technologies

Jeff Wilcox, ingénieur clé responsable de la puce M1, quitte Apple pour Intel

Jeff Wilcox, ingénieur clé responsable de la puce M1, quitte Apple pour Intel

Jeff Wilcox, directeur de l’architecture système Mac d’Apple, a annoncé qu’il quittait la société de Cupertino pour travailler chez Intel. Wilcox a pris le rôle de CTO de l’équipe Client SoC Architecture dans le Design Engineering Group chez Intel, selon son profil LinkedIn. Lors de son passage chez Apple, Wilcox a joué un rôle important dans la transition vers les puces Apple M1 propres à Apple, en provenance d’Intel.

« J’ai le plaisir de vous annoncer que j’ai pris un nouveau poste en tant qu’Intel Fellow, Design Engineering Group CTO, Client SoC Architecture chez Intel Corporation. Je ne pourrais pas être plus enthousiaste à l’idée de retravailler avec les équipes extraordinaires qui y travaillent pour aider à créer des SoC révolutionnaires. De grandes choses nous attendent ! », précise Wilcox.

Avant de travailler sur la puce M1 d’Apple, Wilcox faisait partie d’une équipe d’Apple qui se concentrait sur le développement des puces de la série T. Son profil indique qu’il a « dirigé l’équipe de développement de la série T ». Son profil indique qu’il a « dirigé la transition » de tous les Mac vers une Apple Silicon.

Directeur de l’équipe Mac System Architecture, qui s’occupait de l’architecture système, de l’intégrité des signaux et de l’intégrité de l’alimentation pour les systèmes Mac. Il a mené la transition de tous les Mac vers la puce Apple Silicon, en commençant par la puce M1, et a développé le SoC et l’architecture système derrière le coprocesseur T2 avant cela.

Il semble que la guerre des chipsets ait recommencé. Avec Apple M1, le géant de Cupertino a changé la dynamique de toute l’industrie. Les puces M1 de première génération de la société offraient des performances et une efficacité à faible consommation d’énergie. Intel a suivi le concept d’Apple, ou plutôt d’ARM, qui consiste à séparer les cœurs de la puce en cœurs de puissance et d’efficacité avec les puces Core de 12e génération.

Même si les puces de 12e génération ne sont pas encore disponibles, Intel affirme que ses nouvelles puces peuvent offrir de meilleures performances que les puces M1 Max et Ryzen d’AMD. Avec Wilcox rejoignant l’autre camp, la guerre des chipsets va redevenir intense, semble-t-il.

Wilcox apporte beaucoup d’expérience et d’enseignements à Intel

Le PDG d’Intel, Pat Gelsinger, a déclaré qu’il « espérait » récupérer le marché d’Apple en fabriquant une puce meilleure que celle d’Apple. En outre, il a également déclaré qu’il comptait faire en sorte que les produits d’Intel soient « meilleurs que les leurs » et qu’Intel dispose d’un écosystème plus ouvert et « dynamique ». « Je vais me battre avec acharnement pour gagner les affaires de Tim dans ce domaine », a-t-il ajouté.

Wilcox apporte beaucoup d’expérience à Intel. Il a travaillé chez Intel avant de rejoindre Apple. Il a travaillé en tant qu’ingénieur principal sur les chipsets pour PC chez Intel. De plus, il a également travaillé pour des sociétés de chipset comme Magnum Semiconductor et NVIDIA. En quittant Apple pour rejoindre Intel, Wilcox a déclaré :

Après huit années extraordinaires, j’ai décidé de quitter Apple et de saisir une nouvelle opportunité. Ce fut un parcours incroyable et je ne pourrais pas être plus fier de tout ce que nous avons accompli pendant mon séjour, avec en point d’orgue la transition Apple Silicon avec les SoC et systèmes M1, M1 Pro et M1 Max. Tous mes collègues et amis d’Apple me manqueront énormément, mais j’attends avec impatience le prochain voyage qui commencera au début de l’année.

Tags : AppleApple M1IntelJeff Wilcox
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.