fermer
Réseau

Elon Musk annonce que le service Internet Starlink quittera la phase bêta en octobre

Elon Musk annonce que le service Internet Starlink quittera la phase bêta en octobre

L’Internet est devenu une nécessité pour tous les individus qui veulent rester connectés en ligne. Elon Musk, PDG de SpaceX, a annoncé vendredi dernier sur Twitter que le réseau Internet par satellite Starlink de la société sortirait de sa phase bêta ouverte le mois prochain.

C’est deux mois plus tard que la date donné par Musk au mois d’août lors du Mobile World Congress, où il avait également déclaré qu’il s’attendait à ce que le service compte « peut-être plus de 500 000 utilisateurs dans les 12 mois ».

Le système Starlink prévoit une constellation de près de 12 000 satellites en orbite terrestre basse qui diffuseront en continu un service Internet à large bande. Un terminal coûte 499 dollars et le service est facturé 99 dollars par mois. Il a ouvert son test bêta public en octobre 2020, et Musk a déclaré en août que SpaceX avait expédié 100 000 terminaux Starlink, qui comprend une antenne parabolique et un routeur Wi-Fi, à des utilisateurs dans 14 pays.

À mesure que la bêta se termine et que d’autres pays peuvent avoir accès à Starlink, ce nombre de 100 000 est susceptible d’augmenter, bien qu’il soit difficile de dire quand il pourrait atteindre le demi-million que Musk a prédit.

Le service Internet Starlink est prévu pour être vendu directement aux consommateurs des zones rurales du monde entier, entre autres clients, et il annonce des vitesses de téléchargement de 100 Mb/s et de 20 Mb/s.

Des avis mitigés

Jusqu’à présent, les avis sur le service Starlink ont été mitigés. À l’époque, SpaceX souhaitait que d’ici 2027, le nombre de satellites Internet dans l’espace soit d’environ 42 000. Il convient également de noter que Musk a tendance à être extrêmement optimiste lorsqu’il fixe des délais pour la sortie des produits de ses entreprises, comme peuvent en témoigner les clients de Tesla qui ont attendu le logiciel de « conduite autonome complète » de cette société.

SpaceX a récemment lancé son premier lot de satellites Starlink de seconde génération, qui comprennent des relais laser, permettant aux satellites d’acheminer des informations de satellite à satellite sans avoir à se relier d’abord à des stations terrestres. Cela promet d’être le moyen le plus rapide d’acheminer des informations dans le monde entier, un avantage que Musk a autrefois mis en avant pour les traders dans le cadre du commerce à haute fréquence.

Tags : Elon MuskStarlink
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.