close
Technologies

L’iPhone 14 et les Mac 2022 pourraient fonctionner avec des processeurs de 3 nm

L'iPhone 14 et les Mac 2022 pourraient fonctionner avec des processeurs de 3 nm

Les smartphones et les ordinateurs portables deviennent de plus en plus puissants chaque année, mais ces améliorations ont un coût, comme la consommation d’énergie et la puissance thermique. Il ne suffit pas d’ajouter une batterie supplémentaire ou des ventilateurs de refroidissement à l’intérieur, et certaines stratégies pour contrer ces effets secondaires consistent à réduire la taille des composants.

Par exemple, les processeurs sont de plus en plus petits afin d’accroître les performances et l’efficacité énergétique. C’est à peu près ce que l’on attend des futurs iPhone et Mac de la fin 2022 d’Apple, qui passeront des puces actuelles de 5 nm à un processus plus fin de 3 nm. Autrement dit, les ordinateurs d’Apple pourraient prendre une nouvelle avance sur la concurrence en 2022 grâce à des processeurs fabriqués selon ce processus de 3 nm.

Les chiffres utilisés pour indiquer le procédé de fabrication font référence à la distance entre les transistors sur une puce. Plus l’écart est faible, moins la puce a besoin d’énergie pour obtenir des performances identiques, voire supérieures, à celles d’un processeur plus grand. C’est la raison pour laquelle les fabricants de puces se lancent dans une course assez lente, mais essentielle pour réduire autant que possible la taille de leur puce, et Apple pourrait être précurseur dans ce domaine l’année prochaine.

Selon un rapport de DigiTimes repéré par MacRumors, le partenaire d’Apple pour la fabrication de puces, TSMC, se prépare à mettre son processus de 3 nm en production de masse pour répondre aux lancements de produits d’Apple pour la seconde moitié de 2022.

Cette information fait suite à un rapport analogue publié en juin, mais la mise à jour désigne spécifiquement Apple comme le bénéficiaire de cette nouvelle technologie.

Une augmentation d’au moins 10 % des performances

Cela signifie que l’iPhone 14 et les Mac lancés fin 2022 pourraient être équipés de processeurs Apple A et M basés sur ce processus de 3 nm. Les puces Apple A14 et Apple M1 actuelles utilisent toutes deux un processus de 5 nm, qui est en fait équivalent, voire supérieur, à celui de la concurrence. Le passage au processus en 3 nm de TSMC est censé apporter une augmentation d’au moins 10 % des performances et de 20 % de l’efficacité énergétique.

Cela dit, certains rapports réfutent la cible des produits Apple pour ces nouvelles puces. L’un d’eux, en particulier, affirme que le processeur en 3 nm sera d’abord destiné à un nouveau modèle d’iPad Pro, tandis que l’iPhone de l’année prochaine sera équipé d’une puce en 4 nm.

Tags : AppleiPhone 14iPhone 2022Mac 2022TSMC
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.