close
Périphériques

La Fondation Raspberry Pi veut améliorer l’enseignement de l’informatique aux enfants

La Fondation Raspberry Pi veut améliorer l'enseignement de l'informatique aux enfants

L’informatique occupe une place énorme dans la vie moderne. Sa portée et son impact profond sur la vie quotidienne sont précisément la raison pour laquelle la Fondation Raspberry Pi s’est associée à l’Université de Cambridge pour aider les jeunes de tous horizons à apprendre comment les ordinateurs fonctionnent et comment créer avec eux.

Ensemble, les deux organisations ont créé le Raspberry Pi Computing Education Research Centre. Ce centre est basé au sein du département d’informatique et de technologie de l’université de Cambridge. Les institutions estiment que, par rapport à d’autres matières, comme les mathématiques, l’informatique est plus récente et moins connue. Par conséquent, l’enseignement de l’informatique est également plus récent et a reçu moins d’investissements dans la recherche et la mise en œuvre pédagogique.

Dans un article de blog, le centre de recherche a déclaré qu’il souhaitait « travailler avec des enseignants pour traduire ses recherches en pratique et apporter des changements positifs dans la vie des élèves ». Cela permettra aux chercheurs et aux enseignants de mieux connaître l’étendue de ce qui doit être enseigné — en tenant compte des capacités et des applications toujours plus nombreuses du sujet — et la meilleure façon de l’enseigner aux enfants et aux adolescents de tous âges et de tous horizons.

Le centre évaluera en profondeur ses programmes actuels et effectuera des tests structurés afin de déterminer ce qui fonctionne le mieux dans des domaines spécifiques, comme l’équilibre entre les sexes dans l’informatique ou la mise à disposition d’une plateforme unifiée où les chercheurs en éducation informatique peuvent partager leurs résultats. Le centre espère que les recherches menées par des dizaines de milliers d’enseignants contribueront à façonner l’avenir de l’enseignement de l’informatique pour des millions d’élèves.

Le partenariat n’est pas nouveau et remonte en fait à 2008, au début de la Fondation Raspberry Pi. Ensemble, les deux partenaires ont collaboré à des projets tels que Isaac Computer Science, une plateforme d’enseignement en ligne actuellement utilisée par 36 000 étudiants en Angleterre. Avec cette initiative, les deux hommes espèrent établir des liens avec des chercheurs et des programmes universitaires à l’échelle internationale, notamment aux États-Unis et en Inde.

Si le centre espère éduquer les jeunes en général, il souhaite surtout toucher « les jeunes issus de milieux traditionnellement sous-représentés dans le domaine de l’informatique ou défavorisés sur le plan éducatif ».

Améliorer l’éducation et la rendre plus accessible à tous

Le centre de recherche commence son expédition avec trois grands thèmes, qui se concentrent intelligemment sur les enseignants. Premièrement, il y a les programmes de cours, la pédagogie et l’évaluation. Cela inclut le développement des enseignants et leur formation au processus d’apprentissage et d’enseignement. Le deuxième thème abordé est le rôle de l’apprentissage non formel, qui comprend l’apprentissage autodirigé, les programmes parascolaires et d’autres efforts visant à rendre l’apprentissage plus organique et plus accessible. Enfin, il faut comprendre et éliminer les obstacles qui entravent actuellement l’enseignement de l’informatique.

Oui, l’objectif est de rendre l’enseignement de l’informatique plus accessible et de le dispenser avec une grande qualité. Mais l’objectif est aussi de considérer l’informatique dans son ensemble avant de commencer à enseigner aux enfants, y compris tout ce qui va de la fabrication numérique à l’informatique, et de s’assurer que nous la comprenons et l’enseignons correctement aux élèves de tous âges et dans tous les contextes.

Tout ce qui peut améliorer l’éducation et la rendre plus accessible à tous, partout, est bon pour nous !

Tags : Raspberry Pi
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.