close
Périphériques

Le premier drone de Sony, le Airpeak S1, est un monstre de rapidité dans les airs

Le premier drone de Sony, le Airpeak S1, est un monstre de rapidité dans les airs

Les drones pour les professionnels et les consommateurs ne sont pas nouveaux, pas plus que les drones équipés de caméras couvrant un large éventail de qualités. Cependant, la plupart de ces drones sont équipés de leur propre caméra et peu d’entre eux vous permettent d’utiliser un appareil photo professionnel que vous possédez déjà. C’est ce qui rend intéressante la première incursion de Sony dans le monde de la photographie par drone, dans la mesure où il est conçu pour être utilisé avec un autre appareil photo, en particulier les appareils Alpha à objectifs interchangeables de Sony.

Sony a annoncé son premier drone, le Airpeak S1, qui surpasse la concurrence en atteignant une vitesse de 80 km/h en seulement 3,5 secondes, puis une vitesse maximale de 55,9 km/h. Cela fait de lui le drone le plus rapide du marché. Cela en fait le drone à l’accélération la plus rapide du secteur. Cependant, il n’est pas en concurrence avec les petits drones grand public comme le DJI Mavic Air 2 — il s’agit d’un grand drone de niveau professionnel conçu pour transporter un cardan et une caméra de taille normale. Et, il coûte 9 000 dollars.

Le Airpeak S1 a une envergure totale de 644 mm, ce qui le rend analogue en taille au DJI Inspire 2, mais bien plus performant en termes de charge utile et de capacité. Il s’agit du plus petit drone capable de transporter un appareil photo Sony Alpha sans miroir de taille normale équipé d’objectifs interchangeables. Il utilise cinq caméras stéréo et deux caméras infrarouges ainsi que le nouveau processeur de détection de vision de Sony.

La puissance est fournie par un nouveau système de propulsion utilisant des moteurs sans balais et une batterie interne pour une durée de vol allant jusqu’à 22 minutes. Sony promet également une excellente stabilité dans des conditions venteuses, affirmant que l’appareil restera stable même si la vitesse du vent atteint 70 km/h.

L’appareil se contrôle à l’aide de l’application Airpeak Flight, qui ne sera disponible que pour iOS au moment du lancement, et d’une télécommande spéciale. L’appareil et le cardan peuvent être contrôlés par une seule personne à l’aide de la télécommande, et il y aura un mode de fonctionnement double pour qu’une personne puisse être chargée de piloter le drone et une autre de contrôler le cardan.

Sony a également annoncé Airpeak Base, une application basée sur le cloud permettant de tracer des itinéraires de vol automatisés, de gérer une flotte et de modifier les plans de vol.

Un cardan dédié au Airpeak S1

Sony a collaboré avec Gremsy, spécialiste des cardans pour les drones, afin de produire un cardan dédié au Airpeak S1, mais il n’est pas fourni avec le drone et vous devrez l’acheter séparément. Le S1 et le cardan sont compatibles avec une large gamme d’appareils photo Sony, notamment les appareils A1, A911, A7s111, A7RIV et FX3, ainsi qu’avec les objectifs E-Mount de 14 à 85 mm. Le cardan est accompagné d’une batterie, d’un chargeur et d’une autre télécommande comme accessoires optionnels pour le S1, mais les prix n’ont pas encore été confirmés.

Le Airpeak S1 — qui est livré avec la télécommande, deux batteries, un chargeur et quatre hélices — ne sera pas disponible à la vente avant la fin de l’année.

Tags : Airpeak S1droneSony
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.