close
OS

Google va permettre aux développeurs tiers de créer des tuiles personnalisées pour Wear OS

Google va permettre aux développeurs tiers de créer des tuiles personnalisées pour Wear OS

Bien qu’il soit présent sur une grande variété de smartwatches, Wear OS semble toujours relégué au second plan, et a une emprise plus faible sur le marché des smartwatches. Certains pointent du doigt la lenteur de l’adoption d’un matériel moderne, comme le plus récent processeur Snapdragon Wear 4100, tandis que d’autres accusent le développement apparemment lent de Wear OS lui-même. Il y a aussi le décevant manque de prise en charge des expériences par des développeurs tiers, un problème que Google va enfin résoudre cette année avec l’ajout de tuiles par des tiers.

Les tuiles, alias Tiles en anglais, sont disponibles sur Wear OS depuis 2019 et sont presque l’équivalent des widgets de l’écran d’accueil d’Android. Ils permettent aux utilisateurs de simplement glisser à gauche ou à droite de l’écran d’accueil pour obtenir un accès rapide à des informations ou à des contrôles de base. Par rapport au fait de devoir lancer une application pour voir la météo, contrôler la musique, ou même lire des messages, les tuiles offrent un moyen plus pratique et plus rapide d’obtenir les informations d’action dont ils ont besoin.

Malheureusement, alors que Wear OS en tant que plateforme prend en charge cette fonctionnalité depuis près de deux ans, elle a été strictement limitée aux tuiles de première partie créées par Google. Certes, ces dernières peuvent couvrir certaines des fonctionnalités les plus élémentaires dont les utilisateurs ont besoin et même certains partenariats exclusifs que Google peut avoir avec des applications et des marques tierces, mais elles sont loin d’être suffisantes.

L’écosystème des applications tierces meurt d’envie de mettre la main sur les tuiles et Google écoute enfin leurs demandes.

Google note dans son billet de blog : « les tuiles peuvent être conçus pour de nombreux cas d’utilisation, comme le suivi de la progression de l’activité quotidienne de l’utilisateur, le démarrage rapide d’une séance d’entraînement, le lancement d’une chanson récemment écoutée ou l’envoi d’un message à un contact préféré. Alors que les applications peuvent être immersives, les tuiles se chargent rapidement et se concentrent sur les besoins immédiats de l’utilisateur. Si l’utilisateur souhaite plus d’informations, il peut appuyer sur les tuiles pour ouvrir une application connexe sur la montre ou le smartphone afin d’approfondir son expérience ».

Une mise à jour prévue au printemps

À partir d’une mise à jour de Wear OS prévue au printemps, Wear OS prendra en charge les tuiles tierces. Pour l’instant, les développeurs peuvent toutefois commencer à les tester avec la version alpha de la bibliothèque Jetpack Tiles. Google fournit également de la documentation et des exemples pour aider les développeurs à démarrer.

Il s’agit sans aucun doute d’une grande nouvelle pour la plateforme Wear OS, mais il reste à savoir dans quelle mesure elle contribuera à améliorer son image, à la fois pour les développeurs et surtout pour les utilisateurs. Il pourrait y avoir beaucoup de faux positifs, mais cela pourrait être un meilleur scénario que la stagnation que Wear OS semble subir pour le moment.

Tags : GoogleJetpack TilesWear OS
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.