Fermer
Smartwatches

La Apple Watch pourrait être utilisée pour détecter les infections de COVID-19

La Apple Watch pourrait être utilisée pour détecter les infections de COVID-19

Les tests actuels de dépistage de la COVID-19 consistent généralement à attendre qu’une personne soit malade avant de la faire tester, puis à essayer de l’isoler par la suite si son test est positif. Si nous pouvions facilement identifier les personnes infectées avant qu’elles ne commencent à présenter des symptômes, nous serions en mesure de les contenir et de les traiter plus efficacement — et cela pourrait être possible en utilisant des appareils de santé connectée, comme la Apple Watch.

Une étude menée par des chercheurs de l’hôpital Mount Sinai de New York, rapportée par CBSNews, montre comment l’Apple Watch pourrait repérer une infection du coronavirus COVID-19 avant qu’un diagnostic ne soit posé.

Les chercheurs ont utilisé les données de l’Apple Watch pour suivre une mesure appelée VFC , ou variabilité de la fréquence cardiaque, qui mesure le temps entre les battements du cœur d’une personne au cours de la journée. Une VFC élevée signifie que le système nerveux de la personne répond aux signaux de manière saine et active, tandis qu’une VFC faible implique que le système nerveux pourrait avoir du mal à s’adapter aux changements. Les scientifiques savent qu’une faible VFC peut prédire si une personne peut être infectée par un virus, c’est pourquoi les chercheurs ont voulu vérifier si elle pouvait être utilisée pour prédire les infections de coronavirus en particulier.

Les chercheurs ont mesuré la VFC de près de 300 employés de Mount Sinai qui se sont portés volontaires pour porter une Apple Watch et qui ont téléchargé une application spéciale pour suivre leur VFC. Parmi ces employés de la santé qui ont attrapé le coronavirus, les chercheurs ont constaté que les changements de VFC se produisaient 7 jours avant qu’un test de coronavirus positif ne soit effectué.

Cela signifie que les changements de VFC mesurés par un appareil tel qu’un Apple Watch pourraient être utilisés pour identifier les infections de coronavirus avant même que les gens ne réalisent qu’ils sont malades.

Une étude à valider

« Les progrès de la santé numérique offrent une occasion unique d’améliorer le confinement des maladies », écrivent les auteurs, en soulignant que les gens sont déjà familiarisés avec des wearables comme l’Apple Watch pour la surveillance de la santé, et qu’ils ont l’avantage de ne pas avoir besoin que les gens fassent quoi que ce soit d’actif pour que des données soient recueillies à leur sujet. Cela est comparé à d’autres options comme l’utilisation d’une application pour suivre les signes vitaux, qui peuvent prendre beaucoup de temps et que les gens peuvent facilement oublier de faire.

Le document n’a pas encore fait l’objet d’une évaluation par les pairs, ce qui signifie qu’il n’a pas encore été examiné par la communauté médicale et que ses conclusions doivent être considérées comme spéculatives. Mais il montre comment des wearables comme l’Apple Watch pourraient aider à l’identification, au suivi ou à la surveillance de maladies comme le coronavirus à l’avenir.

Une version préimprimée de l’article est disponible sur medRxiv.

Mots-clé : AppleApple WatchcoronavirusCOVID-19santé
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.