Fermer
Jeux

Pour Microsoft, les performances de la Xbox Series X sont qu’une question d’optimisation

Pour Microsoft, les performances de la Xbox Series X sont qu’une question d’optimisation

Microsoft et Sony se tirent dessus avant le lancement de leurs nouvelles consoles, et maintenant que les Xbox Series X et PlayStation 5 sont sorties, la concurrence est encore plus féroce. Cependant, cette fois ce sont les joueurs et les critiques qui seront les juges et certains reprochent déjà à Microsoft de ne pas être à la hauteur de sa réputation de « console la plus puissante du monde ».

Naturellement, le fabricant de la Xbox affirme qu’elle n’a pas menti, mais que les développeurs n’étaient pas complètement préparés à la puissance des capacités de la Xbox Series X, c’est du moins ce qu’elle affirme.

Au moins sur le papier, la Xbox Series X a certainement beaucoup d’atouts. Microsoft ne ménage pas ses efforts pour faire connaître les performances du GPU de la console, qui atteignent 12 téraflops, ou son « support RDNA2 complet d’AMD ». Ce dernier est cité comme la raison pour laquelle Microsoft a retardé le lancement de la Xbox Series X en attendant la livraison de AMD. Elle peut également être la cause directe ou indirecte de ces critiques sur les performances de la console par rapport à sa rivale.

Les joueurs et les sites de jeux ont comparé les quelques titres qui ont des versions optimisées pour les deux consoles, ce qui est actuellement la seule façon de comparer deux plateformes ayant des caractéristiques différentes.

Digital Foundry, par exemple, a comparé Devil May Cry 5 sur la Xbox Series X et la PS5, et alors que la première se vantait d’une résolution 4K et du ray tracing, la PS5 offrait des fréquences d’images plus élevées. La prise en charge de la fréquence de rafraîchissement variable de la Xbox permet de masquer les baisses de fréquence d’images, mais pas entièrement.

Aux développeurs de travailler

Les réponses des développeurs de jeux aux plaintes concernant les performances ont permis de mieux comprendre la cause des problèmes, en indiquant qu’ils n’ont eu accès aux outils et kits de développement que tard dans la phase de production, contrairement aux kits de la PS5. La déclaration de Microsoft à The Verge fait écho à ce sentiment, affirmant que les partenaires et les développeurs découvrent seulement maintenant ce qu’ils peuvent faire avec le matériel plus puissant. En d’autres termes, il faut s’attendre à ce que des corrections de bugs soient bientôt disponibles.

Bien sûr, Microsoft reste confiante dans sa supériorité matérielle, en particulier avec le RDNA2 complet dont elle s’est vantée, mais qu’elle n’a toujours pas expliqué ni démontré. Cela ne veut pas dire que la PS5 n’a pas ses propres problèmes de lancement, comme le manque de prise en charge des taux de rafraîchissement variables dès le départ. Ces problèmes seront également abordés dans une prochaine mise à jour, alors que les entreprises et les développeurs continuent d’explorer les nouveaux territoires créés par ces consoles de nouvelle génération.

Mots-clé : MicrosoftXbox Series X
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.