Fermer
Google

Google chercherait à acquérir ShareChat, un réseau social indien

Google chercherait à acquérir ShareChat, un réseau social indien

Google a déclaré à maintes reprises que le « prochain milliard d’internautes » viendra de l’Inde. Le géant américain cherche à participer à cette croissance et la plateforme indienne de réseaux sociaux ShareChat pourrait être le choix idéal. Selon le dernier rapport de ET Now, Google cherche à acquérir ShareChat pour plus d’un milliard de dollars.

Le rapport cite une source travaillant sur la transaction proposée et révèle que les pourparlers sont actuellement à un stade avancé. La vérification préalable est en cours. Google cherche à acquérir ShareChat pour une énorme somme de 1,03 milliard de dollars, ce qui représente une somme importante par rapport à sa précédente évaluation. ShareChat était évalué à près de 650 millions de dollars lorsque Twitter a investi dans l’entreprise.

ShareChat a refusé de commenter la rumeur, tandis que Google a envoyé par e-mail la déclaration standard « nous ne commentons pas les spéculations et les rumeurs du marché » aux médias. Maintenant, vous devez vous demander : pourquoi Google est-il intéressé par l’acquisition de ShareChat ?

ShareChat, pour ceux qui ne le savent pas, est une plateforme de réseaux sociaux « Made in India » qui a été en concurrence avec des sites comme Facebook et TikTok. L’application est disponible en 15 langues, offrant une expérience plus proche de chez soi pour de nombreux utilisateurs. ShareChat a fonctionné comme une alternative régionale, connectant les internautes de niveau II et III par opposition à tous les anglophones de niveau I.

Cependant, la grande percée de ShareChat a eu lieu lors de la pandémie liée à la COVID-19. L’application comptait en moyenne près de 60 millions d’utilisateurs mensuels avant la pandémie. Mais ce nombre est passé à 160 millions d’utilisateurs mensuels actifs, ce qui représente une hausse de 166 % du nombre d’utilisateurs au cours des six derniers mois. Le temps moyen passé sur la plateforme est également passé de 24 minutes avant le confinement à 31 minutes. Cette croissance fulgurante semble avoir attiré l’attention de Google.

Une aubaine pour Google ?

Outre ShareChat, la société a récemment lancé une courte application vidéo appelée Moj pour combler le vide laissé par l’interdiction de TikTok (avec 59 autres applications) en Inde. Cette application ressemble et fonctionne exactement comme Tiktok. Elle a déjà accumulé plus de 50 millions de téléchargements sur les seuls appareils Android au cours des quatre derniers mois, ce qui est tout simplement époustouflant.

Google n’a pas été en mesure d’établir une forte présence dans le secteur des réseaux sociaux au cours des dernières années. Google+ a lui aussi été délaissé au début de l’année. Et maintenant, le géant de Mountain View a jeté son dévolu sur ShareChat pour tester à nouveau une percée dans ce marché.

Mots-clé : acquisitionShareChat
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.