Fermer
OS

La stratégie de mise à jour de Windows 10 est en train de changer

La stratégie de mise à jour de Windows 10 est en train de changer

La stratégie de mise à jour des fonctionnalités de Windows 10 de Microsoft est assez simple comme elle l’est actuellement, car la société publie généralement deux packs d’améliorations chaque année. Ces mises à jour sont lancées au printemps et à l’automne selon un calendrier qui a été affiné, mais qui est resté largement le même au fil des ans :

  • La mise à jour au printemps — RTM en mars, diffusion publique en avril ou mai
  • La mise à jour à l’automne — RTM en septembre, diffusion publique en octobre ou novembre

Alors que Microsoft avait initialement essayé de lancer deux mises à jour majeures de fonctionnalités chaque année, cette idée s’est finalement avérée être un jeu risqué, simplement parce que la société n’avait pas assez de temps pour tester toutes les améliorations en profondeur avant de les proposer aux utilisateurs. Et, cette lutte a conduit à la livraison de mises à jour de fonctionnalités avec des problèmes plus ou moins critiques — le meilleur exemple est la mise à jour d’octobre 2018 qui a reçu le feu vert avec un bug qui a supprimé les fichiers de certains utilisateurs.

Il était évident que la mise en place de deux mises à jour majeures chaque année n’était pas la meilleure idée, non seulement pour Microsoft, mais aussi pour les utilisateurs, c’est pourquoi l’année dernière, le géant du logiciel a adopté une approche différente. La mise à jour de l’automne a été convertie en une version plus petite de type « service pack » qui n’a apporté que des corrections de bugs et d’autres améliorations sous le capot.

La mise à jour de l’automne est devenue la version qui peaufine l’expérience de la mise à jour poussée au printemps, une idée qui, à un certain niveau, a fonctionné pour tout le monde.

Faire cohabiter Windows 10 et Windows 10X

Mais, les choses sont sur le point de changer à nouveau l’année prochaine, lorsque Microsoft devrait introduire Windows 10X. Avec le lancement officiel prévu pour le printemps, Microsoft veut passer à une stratégie de mise à jour unique par an pour la version complète de Windows 10 également.

En d’autres termes, voici comment Microsoft prévoit de mettre à jour Windows 10 et Windows 10X :

  • La mise à jour au printemps devient une mise à jour de fonctionnalités pour Windows 10X
  • La mise à jour à l’automne devient une mise à jour de fonctionnalités pour Windows 10

Pas d’autres mises à jour plus petites, pas d’autres versions de type « service pack », juste une mise à jour majeure que Microsoft teste minutieusement avant de la pousser, et qui est censée fonctionner sans problème simplement parce que la société dispose maintenant de suffisamment de temps pour traiter tout potentiel problème.

Un processus de tests

À première vue, il s’agit là encore d’une approche qui a du sens pour les utilisateurs, même si à long terme, il est possible que beaucoup ne soient pas d’accord avec l’idée de devoir attendre jusqu’à 12 mois pour une nouvelle mise à jour de fonctionnalités. D’un autre côté, c’est à cela que sert réellement le programme Windows Insider. Ceux qui veulent essayer de nouvelles fonctionnalités à l’avance et contribuer à façonner l’avenir de Windows peuvent rejoindre le programme de test, tandis que les autres peuvent simplement s’en tenir à la version de production de Windows 10.

En fin de compte, tout le monde est gagnant dans cette nouvelle approche, surtout parce que Microsoft a finalement la possibilité de se concentrer sur une stabilité et une fiabilité accrues pour chaque mise à jour des fonctionnalités de Windows 10.

Bien sûr, cette nouvelle stratégie de mise à jour de Windows reste à confirmer, surtout parce que Windows 10X est lui-même un travail en cours. En attendant, Microsoft travaille également à la mise à jour de certaines fonctionnalités de Windows 10X, y compris une expérience raffinée du menu Démarrer.

Mots-clé : MicrosoftWiindows 10XWindows 10
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.