close
ActualitésWeb

Ne vous attendez pas à récupérer vos données Megaupload de sitôt

Xiaomi lancera la série Redmi Note 11 en Europe le 26 janvier

Les dommages collatéraux sont inévitables en temps de guerre. Cependant, un bon général essaie de minimiser les choses, comme les gens qui n’ont aucun intérêt dans cette lutte et qui peuvent en pâtir. Il semble que ceux qui mènent la guerre contre le piratage n’ont pas eu cette note de service quand ils descendirent Megaupload en janvier dernier…

Le cas de Megaupload a connu des hauts et des bas depuis le début, mais une chose est restée constante. Les utilisateurs ont été maintes et maintes fois vissés concernant le faite de retrouver leurs données. La MPAA, la RIAA et le gouvernement américain ont tous cru que Megaupload était seulement utilisé à des fins malveillantes, et non que certains utilisateurs pouvaient l’utiliser pour stocker des données personnelles, autrement dit suppléer leur propre disque dur.

Si l’Electronic Frontier Foundation (EFF) a lutté pendant tout ce temps pour avoir la possibilité de récupérer les données des utilisateurs, notamment après avoir appuyé l’une des premières plaintes avait été déposée par un journaliste américain, Kyle Goodwin. Goodwin a perdu entièrement son entreprise lorsque Megaupload a été fermé puisque ce dernier utilisait MegaUpload pour stocker des reportages. Mais il n’est pas le seul, des milliers utilisateurs du service sont dans le même cas. C’est pourquoi dans l’affaire le juge, Liam O’Grady, voulait que toutes les parties intéressées travaillent à un accord. Aucun accord de ce type n’a été dévoilé et les utilisateurs sont toujours bloqués pour avoir accès aux données qui, dans certains cas, peuvent être désespérément un besoin.

La seule option est maintenant de porter l’affaire devant le juge O’Grady. L’avocate de l’EFF, Julie Samuels, indique à TorrentFreak qu’O’Grady a été lent pour apporter une réponse à leur demande. Par le passé, O’Grady a prouvé qu’il ne veut pas se prononcer sur le cas, mais favorise davantage un accord des parties. Si Apple et Samsung ne peuvent pas arriver à un accord sur les brevets, il n’y a peu ou pas de chance que la MPAA soit en accord avec le EFF.

Il est difficile de dire quand O’Grady va prendre une décision. Il peut juste envoyer tout le monde à nouveau dans une salle pour arriver à un accord… Peut-être qu’il va devoir lui-même prendre une décision au lieu de laisser aux parties séparées de s’entendre sur un accord.

Quant à Kim Dotcom, voici ce qu’il pense de la question :

Avez-vous des données à récupérer ?

Tags : Kim DotcomMegauploadMPAARIAA
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.