Fermer
Apps

Les Mac équipés de puces ARM ne supporteront pas Boot Camp

Les Mac équipés de puces ARM ne supporteront pas Boot Camp

Le logiciel Boot Camp d’Apple vous permet d’installer Windows sur un Mac afin que vous puissiez choisir entre macOS et le système d’exploitation de Microsoft lorsque vous allumez l’ordinateur. Lancé en 2006 avec l’arrivée des premiers ordinateurs Mac équipés de puces Intel, le logiciel Boot Camp a fait son temps maintenant qu’Apple se prépare à passer des puces Intel à ses propres processeurs ARM.

Alors que macOS Big Sur prendra en charge Boot Camp lorsque le nouveau système d’exploitation arrivera cet automne, la fonction ne fonctionnera que sur les Mac équipés de puces Intel. À court terme, cela signifie probablement que seuls quelques ordinateurs portables et de bureau Apple à venir seront exclus. Mais comme Apple a laissé entendre qu’elle allait finalement faire passer tous ses ordinateurs au « Apple Silicium », il y a de fortes chances que si vous achetez un nouveau Mac dans quelques années, il ne supportera pas Boot Camp.

Cela dit, Apple a promis que ses ordinateurs supporteront la technologie de virtualisation. Vous ne pourrez donc peut-être pas redémarrer sous Windows, mais vous pourrez peut-être exécuter des applications Windows (ou Linux) sous macOS en utilisant une machine virtuelle ou un logiciel comme Parallels Desktop.

The Verge signale que le problème pourrait être entièrement dû à la façon dont Microsoft accorde des licences pour Windows 10 on ARM — il n’est disponible que pour les fabricants d’appareils et non pour les utilisateurs finaux. Il n’y a donc aucun moyen d’acheter une licence valide de Windows 10 on ARM et de l’installer.

Dans l’ensemble, la décision d’abandonner Boot Camp n’est pas une grande surprise. Oui, Windows 10 peut fonctionner sur les ordinateurs équipés de puces ARM de nos jours, mais à moins d’acheter un ordinateur portable ou une tablette ARM avec Windows 10 préinstallé, il n’y a pas de moyen officiel d’installer le système d’exploitation soi-même.

Logique ?

Et du point de vue d’Apple, il y a probablement plus d’inconvénients que davantage à vous laisser utiliser le système d’exploitation de Microsoft sur le matériel d’Apple. En effet, lorsque les ordinateurs d’Apple étaient équipés des mêmes processeurs Intel que les PC de sociétés concurrentes, il n’y avait pas beaucoup d’inconvénients à laisser les utilisateurs installer Windows. Pendant des années, certaines personnes ont insisté sur le fait que le meilleur PC sous Windows était en fait un Mac.

Mais les choses ont changé avec le passage à l’architecture ARM. Alors qu’Apple se prépare à lancer les premiers Mac avec une puce « Apple Silicon », la société a déjà une grande avance sur la concurrence. Et comme Apple fabrique à la fois le matériel et les logiciels de ses appareils, elle peut s’assurer que le système d’exploitation tire pleinement parti des puces (et inversement).

Il y a de fortes chances que même si vous pouviez installer Windows sur un Mac, il ne serait pas aussi performant que macOS. Et cela ternirait probablement les deux marques.

Mots-clé : Apple SiliciumARMBoot Campmac
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.