Fermer
OS

Apple lance macOS Big Sur avec un tout nouveau design et un support des puces ARM

Apple lance macOS Big Sur avec un tout nouveau design et un support des puces ARM

Lors de la Worldwide Developers Conference 2020, Apple a annoncé la dernière version de son système d’exploitation pour ordinateurs de bureau et portables, macOS Big Sur. Parmi les nouvelles fonctionnalités de macOS Big Sur, citons un nouveau look arrondi et flottant pour le dock et une refonte majeure des applications essentielles comme iWork, Finder, Podcasts, Mail et Photos.

Apple dit aussi avoir redessiné les boutons et les commandes et apporté de nouveaux niveaux d’ombrage de profondeur au système d’exploitation. Pour les utilisateurs, cela signifie une nouvelle suite de sons, des icônes plus raffinées et une barre de menu translucide.

« macOS Big Sur présente un tout nouveau design et des mises à jour majeures de certaines des applications les plus essentielles de la plateforme. Et tout comme son nom. Big Sur vous apporte des niveaux de puissance et de beauté inégalés », a déclaré Craig Federighi, Senior Vice President of Software Engineering d’Apple.

Ailleurs, un nouveau centre de contrôle dans macOS Big Sur permettra aux utilisateurs d’activer le mode sombre, le mode nuit et de personnaliser les commandes du Mac. Il a même été repensé, avec une vue unique pour regrouper les notifications. Les utilisateurs peuvent également ajouter des widgets analogues à partir iOS 14, comme les notes, l’horloge, et plus encore. Les boutons du dock ont également été redessinés pour ressembler davantage à leurs homologues d’iOS, dans un effort pour « être plus cohérent avec les icônes de l’écosystème Apple tout en conservant leur personnalité Mac », selon la société. Le dock lui-même a été retiré du bas de l’écran, et (comme la barre de menu) il est plus translucide que par le passé.

Les mêmes fonctionnalités annoncées pour Messages dans iOS 14 seront également disponibles pour iMessage sur Mac. Big Sur lance également une nouvelle application Maps qui prend en charge les favoris, la création de guides et les cartes d’intérieur.

Safari, plus rapide que Chrome

Avec le navigateur Web Safari qui est inclus dans macOS Big Sur, Apple a amélioré le chargement des pages Web, le rendant ainsi 50 % plus rapide que Chrome. Elle dispose également d’une page de démarrage personnalisée qui permet de définir une image de fond, d’ajouter des sections, des onglets, etc. Apple affirme que Safari est le navigateur de bureau le plus rapide du marché et qu’il dispose d’une « autonomie de batterie inégalée ».

Parmi les autres nouveautés de Safari, citons un bouton de confidentialité pour chaque site Web et une fonction qui permet de surveiller vos mots de passe en toute sécurité pour s’assurer qu’ils n’ont pas été compromis. Pour les utilisateurs qui passent à Safari, il y a même un nouveau bouton dans la barre d’outils qui peut facilement apporter des extensions à partir d’autres navigateurs.

En parlant de vie privée, les applications de l’App Store de macOS Big Sur incluront désormais les types de données que ces applications peuvent collecter, et si ces données sont partagées avec des tiers pour le suivi. Apple a comparé cette pratique aux étiquettes nutritionnelles des aliments.

Et pour les développeurs ?

Quant aux développeurs, Apple a amélioré la fonction Mac Catalyst. Ils pourront adapter les applications iPad pour macOS et optimiser les applications pour la résolution native, exploiter les nouvelles API de menu et de clavier, et les sélecteurs de date. L’application Maps sur Big Sur en est un exemple, tiré directement d’iOS 14. En outre, Apple a amélioré SwiftUI pour faciliter la création d’applications polyvalentes dans tout son écosystème, et pour ajouter des fonctionnalités Mac personnalisées.

macOS Big Sur est disponible pour les développeurs, et une version bêta publique suivra le mois prochain, en juillet. Elle fait suite à la version de l’année dernière, macOS Catalina.

Mots-clé : AppleBig SurMacOSWWDC 2020
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.