Fermer
Apps

Google avertit les propriétaires de nouveaux smartphones Huawei de ne pas mettre ses apps

Google avertit les propriétaires de nouveaux smartphones Huawei de ne pas mettre ses apps

Cela fait presque un an que Huawei a été frappé d’interdiction par le gouvernement américain, ce qui l’a empêché de faire des affaires ou de faire de nouvelles acquisitions pour la plupart des entreprises américaines. Au fil des mois, certains de ses partenaires, comme Microsoft, ont exprimé leur soutien au géant chinois en difficulté, tandis que d’autres, comme ARM, ont trouvé des moyens de contourner cette directive plutôt globale, mais toujours exclusivement américaine. Le plus grand partenaire de Huawei sur le marché des mobiles a été curieusement silencieux, mais Google rompt maintenant son silence et ce n’est pas une bonne nouvelle pour Huawei.

Alors que les retombées mondiales de l’interdiction de Huawei par le gouvernement américain se poursuivent, Google a publié un article mettant en garde les utilisateurs contre les dangers inhérents à l’utilisation de ses applications et services sur les appareils du fabricant chinois. Alors que Microsoft ne semblait pas avoir de scrupules à prendre le parti de Huawei, Google a peut-être choisi de ne pas remuer le couteau dans la plaie étant donné la relation instable de l’entreprise avec le gouvernement américain.

Le géant de la recherche affirme qu’il « continue de recevoir un certain nombre de questions sur les nouveaux appareils Huawei (par exemple, les nouveaux modèles lancés maintenant, ou les anciens modèles lancés après le 16 mai 2019, mais qui sont maintenant disponibles dans de nouvelles régions du monde) et si les applications et services de Google peuvent être utilisé sur ces appareils », c’est la raison pour laquelle il a décidé de « fournir des conseils clairs à ceux qui posent ces questions importantes ».

Selon Google, tout appareil Huawei mis sur le marché après la date susmentionnée n’a pas reçu la certification Play Protect, ce qui signifie que « les traditionnelles applications Google ne fonctionneront pas de manière fiable, car nous ne permettons pas à ces services de fonctionner sur des appareils non certifiés où la sécurité pourrait être compromise ».

En outre, le développeur derrière Android avertit que le sideloading de ses services « comporte également un risque élevé d’installation d’une application qui a été modifiée ou altérée de manière à compromettre la sécurité de l’utilisateur ».

Pas surprenant

Heureusement, tous les appareils Huawei existants sortis avant ce jour sont en parfaite conformité avec le processus de certification de Google, ils continueront donc à recevoir une assistance et des mises à jour de sécurité « aussi longtemps que cela sera autorisé ». Vous pouvez savoir si votre appareil Android a reçu la certification Play Protection dans les paramètres de l’application Google Play Store. Il vous suffit de faire défiler la section « À propos » en bas de l’écran.

La réponse du fabricant d’Android n’est guère surprenante et n’offre malheureusement aucun recours à Huawei ou, plus important encore, à ses utilisateurs. Huawei, bien sûr, vient de lancer ses Huawei Mobile Services pour répondre exactement à ce problème, mais il reste à voir dans quelle mesure il sera efficace.

Mots-clé : GoogleHuawei
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.